L’UE veut aider les technologies de l’énergie

L’Europe exposera aujourd’hui son plan stratégique concernant les technologies de l’énergie. Un plan qui fait partie du paquet énergie proposé par la Commission en janvier 2007.

En 2007, l’Europe a cherché à se doter d’une politique énergétique par le biais d’objectifs fixés pour l’horizon 2020 :

  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport au niveau de 1990.
  • Une baisse de l’utilisation de l’énergie primaire de 20% grâce à une plus grande efficacité énergétique
  • L’augmentation de la part d’énergies renouvelables, fixée à 20% de la production globale d’énergie.
  • Un objectif minimal de 10% d’incorporation de biocarburants pour les véhicules.

La réalisation de ces objectifs européenns doit nécessairement s’appuyer sur les évolutions technologiques. C’est ce constat qui a donné lieu à l’élaboration du plan énergétique stratégique.

Ce plan vise à accélérer la disponibilité des technologies de l’énergie et à propulser ainsi l’Europe à la place de "leader mondial" de l’énergie.

Celle-ci reconnaît souffrir d’un sous-investissement général, accumulé notamment en raison d’un pétrole bon marché.

Les technologies de l’énergie et des processus d’innovation souffrent, selon l’UE, de lenteurs dans leur accès au marché de masse, de l’immobilité des investissements en infrastructures,  de la trop grande diversité des incitations économiques ainsi que des difficultés de connexion des réseaux.

Le marché est d’autant plus handicapé dans son essor, estime l’UE, que les technologies nouvelles sont généralement plus coûteuses que les technologies qu’elles remplacent.

La plan stratégique aura donc pour ambition de compenser ces handicaps en palliant à tout ce qui constitue un frein au développement et à l’essor du marché technologique énergétique en Europe.

 

 
 

(src : UE)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz