Manifestez-vous: « Réseaux électriques intelligents »

Dans le cadre des Investissements d’Avenir, le gouvernement français annonce le lancement d’un appel à manifestations d’intérêt piloté par l’ADEME et dédié aux réseaux électriques intelligents.

L’évolution des réseaux électriques, tant en termes d’architecture que de fonctionnalités, est rendue nécessaire par trois objectifs majeurs :

  • d’amélioration de l’efficacité énergétique de notre économie (objectif européen de + 20 % à horizon 2020),
  • de maintien de la qualité et de la sûreté d’approvisionnement en électricité,
  • d’intégration des énergies renouvelables (objectif européen de + 20 % à horizon 2020).

En effet, le réseau électrique doit garantir à chaque instant, l’équilibre de l’offre et de la demande : son maintien est rendu de plus en plus difficile du fait de la décentralisation des nouvelles capacités de production (énergies renouvelables, consommateurs producteurs d’électricité…) et de leur moindre prévisibilité.

Les réseaux électriques dits intelligents seront ceux capables d’anticiper et de gérer cette complexité.

S’inscrivant dans cette logique d’évolution, l’Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) « réseaux électriques intelligents » financera les projets qui permettront de prendre en compte tout ou partie des enjeux suivants :

  • une meilleure insertion des productions d’énergies renouvelables dans le réseau,
  • une prise en compte de la maîtrise et de la gestion de la demande d’électricité, afin de réduire le recours aux énergies fossiles et d’améliorer l’efficacité énergétique des usages,
  • l’anticipation des évolutions liées aux réseaux électriques telles que l’arrivée des bâtiments à énergie positive, des compteurs intelligents ou encore des véhicules électriques et/ou hybrides rechargeables,
  • l’expérimentation de nouveaux modèles d’affaires par une synergie entre les acteurs de l’énergie et d’autres secteurs d’activités tels que les télécommunications, les équipementiers, etc…,
  • la création d’une filière industrielle sur cette industrie naissante permettant de valoriser et de projeter à l’export les atouts de l’offre française.

L’accent sera placé sur les projets permettant d’améliorer l’automatisation et la supervision du réseau, tout en garantissant une résilience et une sécurité accrue. Le développement de technologies visant à améliorer l’efficacité énergétique du réseau (composants courant continu, électronique de puissance, etc.) sera également soutenu. Enfin, la prise en compte de l’interopérabilité des solutions et de leur standardisation est particulièrement attendue.


L’AMI est présenté en deux phases :

La première qui se clôturera le 1er octobre 2011 a pour objectif de financer des projets qui par le développement de nouveaux équipements ou services permettront de lever les barrières technologiques existantes pour, à terme, être mis sur le marché.

La seconde qui se clôturera le 15 décembre 2011 financera des projets de démonstrateurs de plus grande ampleur permettant de tester l’impact réel de ces technologies et des nouveaux modèles d’affaire sur l’efficacité globale du réseau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Manifestez-vous: « Réseaux électriques intelligents »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Zaboko22
Invité

réseau intelligent => des compteurs clients qui communiquent par liaison radio en temps réel. A l’heure où on s’interroge sur l’effet cumulatif des ondes électromagnétiques sur la santé, on peut se demander si cet aspect a été pris en compte dans le déveoppement de ces technologies.

zelectron
Invité

Pour qu’il y ait équilibre, EDF ne devrait pas oser se présenter à cette consultation (son monopole de fait est déjà asser pharaonique comme ça) Le mot “intelligent” accolé à tout autre objet qu’humain est abusif: communiquant, ambivalent, réseauté, échangeant, approprié, à données partagées seraient tout en étant plus modestes, qualifieraient mieux le concept de ce compteur +ou- évolué.

dede29
Invité

Je ne crois pas que ceci soit lié aux”compteurs intelligents ” ,mais plutot à la gestion des priorités d’accès des fournisseurs sur le resau ,en intégrant le “fatal ” ,la base et le marqginal ; comment cela sera -t-il géré en intégrant l’import-export (contractuel et spot ) ? Tout cela avec les memes critères européens de sécurité du réseau pour toute l’Europe ! Pas facile .

bolton
Invité

“Le mot “intelligent” accolé à tout autre objet qu’humain est abusif: communiquant, ambivalent, réseauté, échangeant, approprié, à données partagées seraient tout en étant plus modestes, qualifieraient mieux le concept de ce compteur +ou- évolué.” Ce n’est pas modeste que de penser que seul l’humain est capable d’intelligence, de plus, tout le monde comprend la définition, jouer sur les mots est inutile, voire néfaste car nous éloigne du sujet principal…

zelectron
Invité

si vous souhaitez l’abâtardissement, libre à vous mais le mot américain c’est “smart” citation: un chat est un chat et mon valet est un fripon (Molière)

christophe1007
Invité

Les compteurs sont déja “branchés”. Les fils de transport conviennent très bien au transport d’information. L’indication du courant de nuit est déja familière pour un grand nombre d’abonnés. S’il l’accepte, un abonné pourrait être facturé selon l’heure de la journée, suivant le prix de revient du courant. Et des systèmes automatiques coupent les usages non indispensables aux heures coûteuses…

wpDiscuz