Mer de Cherbourg : une hydrolienne grandeur nature à l’honneur

Mer de Cherbourg accueille depuis le 5 mars une hydrolienne DCNS ; la réalisation de fermes pilotes constitue une étape indispensable avant le déploiement de fermes commerciales et la création d’usines de fabrication locales.

Les caractéristiques des turbines hydroliennes nécessitent en effet que celles-ci soient assemblées et entretenues au plus près des zones d’exploitation des courants marins.

Le groupe DCNS a indiqué vouloir développer des sites industriels à proximité des futures fermes commerciales : "ces développements seront créateurs de richesse et d’emplois pour les bassins d’activité concernés, en France comme à l’international."

A l’international, DCNS et sa filiale OpenHydro vont développer avec leur partenaire Emera une ferme pilote d’hydroliennes d’une puissance de 4MW dans la baie de Fundy, au Canada. Ce système innovant sera composé de deux turbines de 16 mètres (2,0 MW). A terme, ce sera le premier système au monde d’hydroliennes interconnectées d’une capacité de plusieurs mégawatts. 950 emplois directs et indirects devraient être créés autour de la baie de Fundy dans le cadre de ce projet.

DCNS reste convaincu que la mer est l’avenir de la planète. Ce dernier est partenaire de Thetis EMR, salon européen qui se tiendra les 9 et 10 avril prochains à la Cité de la Mer de Cherbourg. DCNS y présentera ses solutions innovantes dans les énergies marines et plus particulièrement dans l’hydrolien, un marché où le Groupe ambitionne de devenir un leader international grâce à l’expertise de sa filiale OpenHydro.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Mer de Cherbourg : une hydrolienne grandeur nature à l’honneur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sicetaitsimple
Invité

“A terme, ce sera le premier système au monde d’hydroliennes interconnectées d’une capacité de plusieurs mégawatts.950 emplois directs et indirects devraient être créés autour de la baie de Fundy dans le cadre de ce projet.” 50 emplois pour plusieurs MW? A minima, la rédaction de l’article est imprécise….

Sicetaitsimple
Invité

950 emplois, pas 50, bien entendu.

Guydegif(91)
Invité
Pourquoi pas le site de Brehat en 1er ? ”…ferme pilote d’hydroliennes d’une puissance de 4MW dans la baie de Fundy, au Canada. Ce système innovant sera composé de deux turbines de 16 mètres (2,0 MW). A terme, ce sera le premier système au monde d’hydroliennes interconnectées” Fundy est A VENIR, alors que les tests Arcouest à Brehat sont en cours depuis qqs temps !!! Pourquoi tant de frilosité sur ce site français? Pourquoi pas encore de résultats concrets et conséquents? Plusieurs Arcouest_bis connectées au réseau? On attend qui? On attend quoi? La question mérite d’être posée !! J’aimerai comprendre… Lire plus »
wpDiscuz