Enerzine

Moins de cravates et moins de climatisation pour l’ONU

Partagez l'article

"Afin de faire face aux impacts des changements climatiques, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon lance une Campagne intitulée « Cool UN », qui a pour but de réduire l’utilisation de l’air conditionné, de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et d’économiser des ressources financières", a déclaré hier matin, Michael Adlerstein, Directeur du Plan-cadre d’équipement pour la réhabilitation de l’immeuble du Siège de l’ONU.

M. Adlerstein a précisé que la Campagne « Cool UN » permettra, durant le mois d’août, d’économiser 2 millions de kg de vapeur, soit l’équivalent de 300 tonnes de dioxyde de carbone en termes d’émissions de GES et 100 000 dollars en achat d’énergie à la vapeur.

Il a indiqué qu’un premier bilan de cette opération sera présenté à l’Assemblée générale en fin d’année et a ajouté que si cette campagne était prolongée au-delà du mois d’août, les Nations Unies pourraient parvenir à économiser 1 million de dollars et réduiraient leurs émissions de GES de 2 800 tonnes sur un an.

Dans son intervention au cours de la conférence de presse, Janos Pasztor, Directeur de l’Équipe d’appui du Secrétaire général pour les changements climatiques, a rappelé les objectifs qui ont été fixés en novembre 2007 par l’ONU pour que l’Organisation devienne climatiquement neutre en matière d’émission de carbone. M. Pasztor a précisé qu’il restait deux ans pour que soit arrêtée la stratégie d’ensemble qui permettra d’atteindre cet objectif.

La campagne qui va être menée à titre d’essai au mois d’août se traduira par l’extinction des systèmes de ventilation et d’air conditionné durant le week-end. Parallèlement, il y aura un assouplissement du code vestimentaire en vigueur pour les personnels des missions diplomatiques et pour ceux de l’Organisation elle-même. Ce changement de code vestimentaire sera le premier du genre au Siège des Nations Unies.

"Si l’expérience est concluante, elle pourra être maintenue au-delà du mois d’août", a ajouté Michael Adlerstein, en précisant qu’un des défis à relever sera celui de maintenir une température uniforme dans l’ensemble des salles de travail du Siège malgré la vétusté du système de ventilation. Il a précisé que ce premier test sera l’occasion, pour tous les personnels présents dans les locaux, de s’adapter aux difficultés éventuelles et de tout mettre en œuvre pour parvenir à une réduction significative des émissions de GES. Il a également indiqué que le processus sera inversé en hiver. Le personnel sera alors invité à s’habiller plus chaudement, dans le souci de réduire la consommation d’énergie, les émissions polluantes et les coûts de chauffage.

Le Directeur exécutif chargé du Plan-cadre d’équipement a également mentionné l’appel lancé par le Secrétaire général à l’ensemble des organismes du système de l’ONU pour qu’ils prennent des initiatives similaires. Il a cependant précisé que plusieurs organismes dont le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) étaient déjà devenus climatiquement neutres.

Répondant aux questions posées par des journalistes, M. Adlerstein s’est dit persuadé qu’au Siège, l’ONU allait dépasser les objectifs visant à réduire de 40% sa consommation d’énergie, et de 30% sa consommation d’eau, comme cela été décidé cet hiver. Il a également précisé qu’il faudra remettre en marche le système d’air conditionné dans la nuit de dimanche à lundi pour être sûr que l’intérieur du bâtiment soit frais à l’ouverture des bureaux lundi matin. Il a également mentionné des mesures d’exception, qui seront pratiquées dans les locaux où sont entreposés des matériels sensibles.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz