Enerzine

N.Sarkozy : « Le tout nucléaire a été une erreur »

Partagez l'article

En visite à l’Université de Savoie, Nicolas Sarkozy a affirmé sa volonté de consacrer autant aux énergies renouvelables qu’à l’énergie nucléaire.

A l’occasion d’un table ronde, le Président de la République a estimé que le "tout nucléaire" avait été "une erreur collective" : "la France, en tête de tous les pays sur l’énergie nucléaire, pensait ne pas avoir besoin des énergies renouvelables".

"Là où nous dépensons un euro pour le nucléaire, nous dépenserons le même euro pour la recherche sur les technologies propres" a-t-il annoncé. "Ce n’est pas l’un ou l’autre. C’est l’un et l’autre". "Je réaffirme cet objectif non pas à l’horizon de 2015 ou 2020, [mais] tout de suite, maintenant."

Le tarif d’achat de l’énergie ne connaitra pas de baisse d’ici 2012, a-t-il promis. Tout en espérant une contrepartie en termes de création d’emplois de la part des entreprises du secteur.

Par cette annonce, Nicolas Sarkozy espère "arriver à faire tolérer le nucléaire à ceux qui y sont opposés", selon ses propres termes. Pour rassurer également les anti-éoliens, le Président a estimé qu’ "on doit adapter nos procédures pour voir comment développer le solaire et l’éolien dans nos paysages."

Parmi les autres annonces figurent la mise en place d’une "fiscalité réduite "pour les "produits propres", l’organisation d’ "Etats généraux des énergies renouvelables", ou encore le changement de nom du CEA et de l’IFP pour intégrer leur composante renouvelable.

La presse ne manque pas souligner le lien entre ces annonces et le score de 16,2% obtenu en France par Europe Ecologie aux élections européennes. Elles intervenaient également
à la veille de l’examen en deuxième lecture par l’Assemblée nationale, du projet de loi issu du Grenelle.

Jean-Louis Borloo présentera en effet aujourd’hui un Livre Blanc sur la "contribution énergie climat", qui prévoit une taxe destinée à inciter les producteurs d’énergie, les entreprises et les particuliers, à réduire leur consommation polluante et à opter pour les énergies renouvelables. Cette taxe imposée aux producteurs ne sera pas répercutée sur le consommateur final, a assuré le ministre d’Etat. La mesure pourrait être appliquée dès 2010.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    25 Commentaires sur "N.Sarkozy : « Le tout nucléaire a été une erreur »"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Yvos
    Invité

    … pour rester au dessus de la mêlée, Sarkozy coupe la poire en deux. C’est pas très original et en tout cas le signe d’une ignorance pour juger plus rationellement de la chose … ça n’a pas l’habileté d’un jugement de Salomon mais l’autorité d’un roi sûrement …. mais il n’est pas roi, il est président et nous sommes censés être en démocratie !!!

    Furfur
    Invité

    C’est une bonne nouvelle, enfin ils émergent de la brume, Espérons que ce ne soit pas du parfumage comme d’habitude

    renewable
    Invité

    Ce ne sont pour l’instant que des paroles, mais qui vont dans le bon sens, éesperons qu ela promesse d’investir en aides et subventions autant dans le nucléaire que les ENR sera ENFIN suivie d’effet (pour rappel, c’est une promesse de campagne).

    Koko
    Invité

    Comme pour le Grenelle, que des mensonges, qu’ils annulent plutôt les EPR gouffres financiers et dangereux pour notre pays ! En plus ils disent çà après avoir fait les gros investissements dans le nucléaire pour récupérer des voix, bande d’hypocrite ! Mais les électeurs verts ne sont pas dupent, en France ce sont les lobbys et les banques qui gouvernent car les vieux partis ne sont plus qu’un ramassis d’incompétents et de vendus !

    Remi8
    Invité

    il est encore une fois omis de dire que les EnR ne résoudront pas les problème de pointe de consommation d’hiver (ex de cet hiver et des centrales charbon/gar relancées). Quand la part du chauffage représentera 20-30% de la facture énergétique d’un ménage (actuellement 70-80%), on pourra envisager que les EnR « remplacent » une partie du nucléaire (pour l’électricité spécifique et l’ECS). Mais vous l’aurez compris, isolation, ventilation et étanchéité des bâtiment avant tout !!! Voir le scénario Négawatt, modèle énergétique français réaliste et cohérent !

    fredo
    Invité
    on attends toujours LA mesure qui boosterait le photovoltaïque en France: que le tarif rachat du kwh PV en surimposition de toiture existante soit enfin encouragé avec un tarif intermédiaire entre 0,30 et 0,55, disons 0,40 euro par kwh PV. En Allemagne, cela représente 80% de la puissance installée chaque année depuis 2004 (plus de 1000MWc par an), et ce tarif intermédiaire existe. DEe la loi EEG allemande de 2004 dont la France s’est inspirée en 2006, c’est le seul point qui n’a pas été repris, pour permettre officiellement le développement de solution d’intégration innovante. Résultat: l’intégration se fait essentiellement sur des bâtiments… Lire plus »
    Sim26
    Invité

    Les 2 EPR sont une nécessité si nous voulons que la France reste le 1er producteur d’électricité d’Europe et le 1er exploitant de centrales nucléaires au monde! Il faut construire aujourd’hui les centrales de demain afin de pouvoir supporter les pointes de consommation (hivers comme été !). Rappel : les réacteur français ont une moyenne d’age de 22 ans et l’énergie nucléaire n’émet aucune émission de CO2 ni de gaz à effet de serre. Par contre, le fait qu’EDF soit obligé de racheter l’énergie « verte » aux particuliers à des tarifs aussi élevés augmente la facture énergétique de tous les utilisateurs …

    Remi8
    Invité
    Fredo NON !!! Encourager d’avantage le PV (d’ailleurs le rachat intégré est à plus de 60 cts depuis quelques mois…) reviens à encourager un placement financier mais rien d’environnemental ! Rappelons que le PV produit peu par rapport aux consos d’une habitation (3 kWc = environ 3000 kWh) et que l’origine du silicium, la recyclabilité des cellules et le pb que j’ai cité plus haut de stockage de l’élec et de la problématique hivernale pose de serieux soucis ! D’ailleurs le rachat différents du PV me parait très bien (bien que pose le problème des produits sous ATEC, des décennales, étanchéité…) et du vol possible des cellules non intégrés (ça… Lire plus »
    Sim26
    Invité

    Les 2 EPR sont une nécessité si nous voulons que la France reste le 1er producteur d’électricité d’Europe et le 1er exploitant de centrales nucléaires au monde! Il faut construire aujourd’hui les centrales de demain afin de pouvoir supporter les pointes de consommation (hivers comme été !). Rappel : les réacteur français ont une moyenne d’age de 22 ans et l’énergie nucléaire n’émet aucune émission de CO2 ni de gaz à effet de serre. Par contre, le fait qu’EDF soit obligé de racheter l’énergie « verte » aux particuliers à des tarifs aussi élevés augmente la facture énergétique de tous les utilisateurs …

    Tartempion
    Invité
    Bien que je ne sois pas Sarkozyste, il semblerait qu’1 €uro d’ ENR pour 1 €uro de NUC soit une excellente chose à plus d’un titre : 1 / Dans le doute qui règne actuellement par l’entremise des pour et des contre, le choix des 2 est égalitaire, certes ponce-pilatesque mais équilibré……… 2 / Cela va enfin permettre une analyse objective sur plusieurs années de tous les différents systèmes dans lesquels le marché va pouvoir objectivement puiser sa ou ses  sélections……….. 3 / C’est l’aurore d’une des plus importantes révolution industrielle : passée une période probatoire de 5 à 6 ans, si cette… Lire plus »
    fredo
    Invité

    pour Rémi8, on se détend. Encourager les énergies renouvellables n’empêche pas les économies d’énergie, ce sont deux types de mesures, complémentaires et non opposées. Et placer des panneaux solaires en surimposition ne signifie pas que le toit soit mal isolé. pour la recyclabilité, renseignez vous, c’est prévu avec PV Cycle:  

    fredhu
    Invité
    Ha bon, les EPR seraient donc uniquement justifiées par le fait de vouloir rester le 1er producteur d’élecricité d’Europe ? Ca tiens à bien peu de chose, une politique énergétique … Pqr contre, j’abonde à 200% avec Rémi8: quel que soit le moyen de produire de l’énergie, il est de BON SENS (tiens, je ne l’avais pas sorti depuis longtemps, cui-là …) de RÉDUIRE le besoin ! Photovoltaique sur un toit d’une maison qui fuit les calories par tous les murs, fenêtres et toiture, c’est mettre un autocollant « Turbo » sur sa R12 TL (vous vous souvenez ? C’était le bon… Lire plus »
    boronspin
    Invité

    Le tarif préférentiel de l’électricité et du gaz attibué aux  centaines de milliers de foyers des salariés d’EDF/GDF est bien une autre aberration économique autrement plus grande que le tarif préférentiel EnR; et toujours payé par le reste des citoyens cela semble n’énouvoir personne. Le gachis d’énergie lié à sa presque gratuité est un scandale écologique aussi bien que politique. Je souhaiterai que les écologistes insistent sur cette discrimination et ce gachis, il y a des millions de Kwh à récupérer.

    fredhu
    Invité
    … à notre voisin. Ne profite-t-on pas, partiquement chacun de nous, d’un avantage quelconque et tellement scandaleux aux yeux de celui qui n’y a pas droit ? Une voiture qui a besoin de pétrole. Un logement qui gâche une énergie précieuse. Un repas chaud deux fois par jour, ayant nécessité beaucoup d’eau et d’émnergie pour être produit, trnasformé, transporté, congelé, etc … Des vacances à l’autre bout du monde (le Midi, c’est presque le bout du monde … s’il fallait y aller en vélo !) Une couverture santé et sociale. Des moyens de transports organisés (si,si!), sûrs (si, si !),… Lire plus »
    Denlaf
    Invité
    Finalement la France reconnaît qu’elle a erré en fonçant tête baissée dans le nucléaire. Il n’est jamais trop tard pour reconnaître ses erreurs; celà à la condition de ne pas récidiver. Maintenant il faut faire les bons choix. Ça ne pourra se faire qu’après avoir bien pesé le pour et le contre de chacune des options qui se présentent actuellement. On ne devrait considérer que les énergies renouvelables tout en acceptant un petit écart de conduite avec le nucléaire, mais seulement pendant la transition. Contrairement à ce que dit SARKO, il ne faut pas consacrer autant aux énergies renouvelables qu’au… Lire plus »
    marius76
    Invité
    Voila un discours nouveau de la part de notre président ! Lui qui avait exclu le nucléaire du Grenelle, qui annonçait des EPR un jour à Chooz, le lendemain à Penly, qui en promettait un à GDF-Suez, qui faisait miroiter que 600 millions d’euros d’export, c’est génial … C’était déjà surprenant d’entendre la semaine dernière JL Borloo dire qu’il n’y a pas besoin d’un troisième EPR en France avant 2020, on pouvait se demander s’il n’allait pas être immédiatement contredit : il semble bien que ce ne soit pas le cas. Du nucléaire, on ne pourra certainement pas s’en passer… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Tout cela sent le bricolage, le bidouillage et la copie sur les voisins à cent lieues à la ronde. Oser nous dire que le « tout nucléaire » a été une « erreur collective » vaut son pesant… Nos élites sentent le vent tourner et s’affolent un peu. Il serait temps.Notre réponse à la 1ère crise pétrolière a été le nucléaire et on voit avec le recul les dizaines de centrales vendues, les millions d’emplois créés et notre degré d’indépendance. On pourrait être à dix ans du « peak oil » avec un parc de logements mal isolés, un parc automobile brûlant des hydrocarbures à 100%… Lire plus »
    fredo
    Invité

    proposer de renommer le CEA et l’IFP vaut son pesant de moutarde, voilà un beau sujet de discussion! Je commence: Commisariat aux Energies Alternatives, en abrègé CEA, ça sonne bien non? 

    alain843
    Invité

    il va certainement annuler le 2ème Epr pour payer ce qu’il a dit pour compenser les dépenses annoncées(1€ pour 1 €) pour le développement des EnR qui sont toutes l' »AVENIR »

    pasnaif
    Invité

    je pense vraiment que l’un d’entre vous a mis le doigt sur le point sensible: nos élites n’ont pas d’idée directrice, hésitent, tournent en rond avant d’attendre l’exemple venant d’ailleurs pour alors prôner l’évidence: « ne me critiquez pas, je fais comme les autres, ils ne peuvent pas tous avoir tort quand même? ». Cela n’a pas l’air d’être du politique mais de la politique de la manche à air.

    Guydegif(91)
    Invité

    Voilà qq belles initiatives qui méritent le Respect ! et de plus un Mea Culpa qui fait office d’amende honorable. Chapeau qd même ce n’est pas langue de bois ! A suivre dans la durée et dans la concrétisation ! A+ Salutations Guydegif(91)  

    Bobby
    Invité

    Ce qui mérite le respect c’est des posts commes les tiens Guydegif ! Quel abruti tu fais !

    dede29
    Invité

    C’est lui l’erreur collective ! 

    Dan1
    Invité
    Pour pamina : Pour y voir clair, il faut regarder attentivement la traduction concrète et incontournable de toute politique : la loi de finance. je vous propose donc de regarder 2009 (avec une projection 2010 et 2011 en crédits de paiement (la réalité « sonnante et trébuchante »). Dans ce document copieux on trouve le détail des budgets de recherche notamment pour l’énergie (programme 188). Pour se faire une idée de la priorité accordée par l’Etat à la recherche : On voit que le budget « recherche et enseignement supérieur » avec ses 25 milliards est le quatrième budget de l’Etat après : l’enseignement scolaire… Lire plus »
    trimtab
    Invité
    Marcob12 dit: « Nos élites sentent le vent tourner et s’affolent un peu » et pasnaif dit : « nos élites n’ont pas d’idée directrice, hésitent, tournent en rond »   Mais moi je vois dans ce ‘mea culpa’ de notre president le resultat de tous ces petits et grand ‘trimtabs’ qui s’agitent pour pousser le navire dans un autre sens.   Et il a beau être ‘à la barre’ du navire, regardant devant (comme tous nos politiques !) à l’horizon très court des prochaines échéances électorales, mais il ne peut rien quand le gouvernail (pousser par ces ‘trimtabs’ ciytoyens nombreuses) fait changer de… Lire plus »
    wpDiscuz