Nouveau record mondial d’efficacité pour un module solaire HCPV

La société américaine Semprius spécialisée dans le photovoltaïque à haute concentration (HCPV) a annoncé un nouveau record du monde avec un taux de 33,9% – en zone active – pour ce qui est du rendement de conversion de son module photovoltaïque.

Le module en question a été testé en laboratoire dans des conditions standards (850W/m2, température des cellules à 25°C, et un spectre correspondant à AM1.5D) par l’Institut de l’énergie solaire à l’Université Polytechniques de Madrid (IES-UPM).

Ce résultat certifié par l’IES-UPM et corroboré par des mesures extérieures réalisées par l’Institut de la concentration Les systèmes photovoltaïques (ISFOC) à Puertollano, Espagne, dépasse "largement" l’annonce précédente de 32,0%.

"C’est une étape importante pour Semprius et toute l’industrie photovoltaïque," a déclaré Scott Burroughs, vice-président de la Technologie chez Semprius. "Pour la première fois, nous avons été en mesure de convertir plus d’un tiers de l’énergie du soleil en électricité utile. Cela démontre comment la concentration photovoltaïque peut rapidement accroître l’efficacité et agir sur la baisse des coûts de l’électricité solaire."

La société dans laquelle Siemens possède une participation de 16% a conçu une cellule muticouches qui se compose de 3 niveaux superposés en arséniure de gallium de manière à capter et convertir en électricité toutes les composantes de la lumière du soleil et non seulement la partie visible comme le fait le silicium cristallin. D’ailleurs le rendement de conversion de ce dernier est en comparaison de l’ordre de 23%.

Semprius propose une conception unique de son module HCPV qui fait appel à une technologie "maison" de transfert par micro-impression. Ce processus a d’ailleurs permis à l’entreprise de produire la plus petite cellule solaire au monde – à peu près la taille d’une pointe de crayon – dans le but ensuite de l’intégrer dans des modules solaires ultra-performants.

"C’est l’aboutissement de notre volonté de rapprocher la conception intelligente de l’énergie solaire", a déclaré Joe Carr, directeur de Semprius. "Nous avons examiné attentivement chaque composante de notre module – cellule, optique, enveloppe et processus de fabrication – pour tenter de développer une solution compétitive incarnant haute efficacité, performance et fiabilité. L’important pour nos clients, reste le fait que le module sélectionné lors de cette évaluation rentre dans la production normale pour une commercialisation au plus tard prévue cette année."

Après avoir développé son module avec le soutien du Département américain de l’Énergie (NREL), Semprius entend maintenant monter en puissance au niveau mondial pour le déploiement de son système de démonstration. Pou y arriver, la construction d’une usine pilote à Henderson, en Caroline du Nord est en cours d’achèvement. La production commerciale de l’usine devrait débuter au cours du second semestre 2012.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Nouveau record mondial d’efficacité pour un module solaire HCPV"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Du beau boulot. Notre Soitec franco-allemand est-il menace? A combien tournent leurs panneaux CPV?

Anonymous
Invité

De mémoire il détenait le précedent record, la moyenne des panneaux Soitec est à 27,9%

Maestria
Invité

Enerzine decouvre que l’Espagne est en pointe dans les energies renouvelables et le solaire notamment. Isofoton numero un Européen atteint pratiquement 50% et son budget recherche equivaut à 10% des programmes européens. Je vous demanderai de bien vouloir lire les sites scientifiques et technologiques espagnols pour etre au courtant des news. Ici vous ne parlez que des Usa, des Allemands, des Asiatiques mais pas de l’Espagne…;-) Je vous donne une adresse pour vous informer.

gaga42
Invité
Question d’un “candide”: Ces modules, vu leur coût, sont destinés à la techno par concentration HCPV. Les taux de concentration annoncés vont jusqu’à 1000, or il reste 66% d’énergie solaire qui sera en grande partie transformée en chaleur, je suppose qu’il y a alors des systèmes de refroidissement à la hauteur, sinon c’est la destruction quasi instantanée. De plus, si je me souviens bien de mes cours de semiconducteur, la tension “circuit ouvert”, et donc le rendement, chutent avec la température. Que devient alors le rendement (annoncé ici à 25°C) en utilisation réelle “HCPV” (température du module?) et en tenant… Lire plus »
yp
Invité

Bravo! Encore un petit pas en avant dans la bonne direction, ça fait plaisir, on avance, on avance !

fredo
Invité
l’arseniure de gallium fournit de longue date des rendements élevés pour les modules spaciaux, pour un coût également très élevé ( matériau rare et coûteux). Le leader mondial des panneaux utlisiant ce matériau depuis 3 décennies est Spectrolab dont les modules actuels triple jonction XTJ ont une efficacité de 36,6%/m² sans concentration… Abaisser le coût de l’électricité solaire en utilisant des matériaux chers ne pourra se développer avec l’usage d’un matériau rare. L’approche Soitec, à base en fait de cellules développées au CEA Liten de Grenoble de ce que j’ai compris, n’utilise pas ce matériau à priori, quelqu’un en sait-il… Lire plus »
Maestria
Invité

Isofoton avoisine les 50% rien de nouveau.

renewable
Invité
le nucléaire n’en finit plus de reculer dans les pays démocratiques, après la Pologne qui repousse une partie de son projet, la Tchéquie qui fait de même, la Bulgarie qui laisse tomber, c’est au tour du Royaume-Uni de voir la moitié de son programme disparaître avec le retrait des deux géants allemands EON et RWE qui préfèrent investir dans du plus stable t moins cher : l’éolien et le gaz. C’est toujours mieux que le charbon mais ça pose quand même un vrai problème climatique : a quand un taxe carbone européenne d’envergure pour éviter un report du nucléaire au… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

encore un cliché archi faux, et qui plus est anxiogène. quand arriverons nous à admettre une bonne fois pour toutes que le CO2 est globalement un ami de l’humanité, permettant aux ressources naturelles de croître, face à la démographie trottinante (elle n’est plsu galopante !) Après, que l’on veuille économiser l’énergie, quelle qu’en soit la source et éviter le gaspillage, 100.000 fois OK !

gaga42
Invité

Euh, c’est du second degré?

crolles
Invité

SOITEC n’utilise nullement des cellules du Liten ou du CEA. Et c’est bien de l’AsGa avec trois couches contenant Al et Ga. Cdlt

renewable
Invité

Eh non ce n’est pas du 2nd degré, pastillevrte fait partie de ces charmants défenseurs du nucléaire sur une simple base idéologique, sans considération climatique, de sûreté, d’environnement ni d’économie… Juste nucléaire ou rien, parce que nucléaire.

fredo
Invité

Ok bien note merci pour info sur matériau AsGa Soitec. Cdlt

Lad
Invité

40% a été dépassé de longue date et 43,5% atteind depuis peu (ex de lecture: )

Pastilleverte
Invité
mais non, je ne suis pas seulement pro nucléaire sans discernement niant tous les effets indésirébales tels que les déchéts (sous-produit des voyages en TGV), la prolifération (mais non, ni les iraniens ni les nord coréens ne nous veulent du mal), mais climato sceptique au sens qui réféléchit avant de ressasserr n’ilmporte quelle fadaise, ennemi de la Planète, rien que par le fait d’exister, égoîste pour l’avenir de ses petits-enfants (qu’il n’a pas), payé par les lobbies à la fois pétroliers, tabaqueux, pharmaceutiques… et nucléaires, refusant de prendre au sérieux le film catastrophe de Al Gore, qui ne votera surement… Lire plus »
crolles
Invité

Quelle logorrhée ! C’est mieux de vous arrèter tout de suite… Triste sire. Cdlt

renewable
Invité

Ha ha ha Je retiens un truc : “Allègre qui reste un de nos plus grands scientifiques vivants”. Enorme 🙂 le plus grand faussaire actuellement encore en service, malgré l’obligation qu’il a eu a reconnaître ses mensonges. La honte ne l’étouffe pas mais il aurait tort de se priver s’il lui reste des admirateurs. Vivement que cette génération has been au possible laisse la place aux jeunes, Allègre VGE et compagnie à la retraite médiatique!

jmdesp
Invité

Al Gore est depuis toujours un opposant du nucléaire. Quand il était vice-président, les règles qu’il a imposé à l’énergie nucléaire ont bloqué tout nouveau développement. Sauf que le remplacement ça a été *en masse* du charbon. Des dizaines de GW de nouvelles centrales au charbon, dont l’impact sur l’environnement, et le volume de déchets produits dont une partie empoisonne les nappes phréatiques, est catastrophique. Et ce en dehors même de la question du CO2.

Yonnesolaire
Invité
Le CO2 un ami ?? Oui mais pas quand on en rejette 3 fois plus que la capacité d’absorbtion de la panète, ce qui est le cas aujourd’hui !!! 11 Milliards de tonnes bsorbées et 32 milliards de tonne rejetées (dont 80% d’origine humaine !!) Faut arrêter de raconter des grosses conneries pour se don ner bonne conscience (comme Allegre !) et continuer à vivre comme ci de rien et ne pas se soucier de la catastrophe en cours qui affectera vos enfants mais vous aussi si vous n’avez pas la quarantaine … Tous les scientifiques, toutes les simulations climtaiques,… Lire plus »
Yonnesolaire
Invité

Bien dit Renewable. Allegre à trouver le filon qui fait vendre ses livres : le denie ! Alors il joue son personnage … Le denie, ça plait toujours surtout à ceux qui ne veulent changer leur mode de vie !

wpDiscuz