Panorama sectoriel : chauffage central et eau chaude

Le chauffage et les équipements d’eau chaude sanitaire sont dans le bâtiment les équipements les plus consommateurs d’énergie.

Les industriels du secteur ont engagé au cours des dernières années une profonde mutation qui les amène aujourd’hui à une rupture technologique majeure. De grands changements ont été opérés et les innovations présentées lors de l’édition 2006 du salon interclima+elec deviennent en grande majorité les standards d’aujourd’hui.

Le marché en 2007 : La tendance de l’offre des industriels est résolument tournée vers la performance énergétique et le recours aux énergies renouvelables.

Ainsi :

  • tous les fabricants proposent désormais de la condensation Gaz et une large majorité de la condensation fioul ;
  • l’offre en solaire thermique est généralisée pour l’Eau Chaude Sanitaire, et en Système Solaire Combiné pour la majorité ;
  • la quasi-totalité des fabricants de chaudières commercialise des PAC.

L’année 2007 est donc celle de la confirmation des tendances lourdes apparues au cours des dernières années : condensation, EnR… En résidentiel par exemple, la part des énergies renouvelables est en constante progression.

En 2006, les ventes de chaudières individuelles gaz et fioul ont été supérieures à 700 000 unités, en recul d’environ 6,5%, auxquelles se sont ajoutées 28 à 29 000 chaudières bois et 53 000 pompes à chaleur sur eau (source AFPAC).

La condensation et les EnR ont représenté près de 30% du total des générateurs à eau chaude individuels en 2006 ; cette part s’est encore accrue en 2007. Dans le domaine des chaudières collectives (> 70 kW), la condensation connaît un taux de progression annuel d’environ 40%, qui s’est confirmé en 2007.

Parmi les raisons qui ont engendré un tel bouleversement, on peut citer :

  • une sensibilisation grandissante des consommateurs aux problématiques environnementales ;
  • un paquet fiscal incitatif, avec des crédits d’impôts attractifs ;
  • le prix des énergies et ses perspectives d’évolution avec l’ouverture du marché de l’énergie ;
  • un effet RT 2005 incitatif et directeur fort qui a orienté l’offre des fabricants avant même la mise en application de la réglementation.

Offre et tendances technologiques : En France, l’offre chauffage et ECS connaît une mutation technologique sans précédent, qui est amenée à se poursuivre, voire à s’accélérer dans les années à venir.

L’actualité le montre bien : le Grenelle de l’Environnement place aujourd’hui la France à la veille de l’application de mesures incitatives et réglementaires fortes qui accentueront encore les inflexions données au marché. Cette mutation est également portée par des efforts importants des industriels pour :

  • maîtriser et apprivoiser sur le marché français des technologies développées avec succès en Europe ;
  • favoriser la diffusion de ces nouvelles technologies grâce à une baisse des coûts associée à des performances et des installations sans cesse améliorées.

Derrière ces technologies nouvelles se profilent les technologies de demain, telle que la micro-cogénération, alliance d’une condensation performante et d’une production décentralisée d’électricité.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz