REC : panneaux solaires certifiés pour les installations flottantes

La société REC a annoncé avoir mené à bien des tests confirmant que ses panneaux solaires pouvaient être utilisés sur des installations flottantes tout en offrant la même fiabilité, les mêmes performances et la même qualité que les installations montées sur toiture ou au sol.

Suite à ces résultats positifs, la société a décidé d’étendre ses garanties produit et puissance aux applications sur l’eau.

Les prix de la technologie solaire ont été divisés par deux au cours des six dernières années. L’énergie solaire atteint progressivement la parité réseau dans le monde. Selon les analystes, elle sera la source d’énergie la plus répandue d’ici 2050, avec de faibles coûts de production pouvant atteindre 2 centimes d’euros par kilowattheure. Cependant, la plus grande limite à cette expansion pourrait être l’espace disponible. Pour relativiser : la capacité totale installée des systèmes photovoltaïques devrait augmenter jusqu’à 4.600 gigawatts (GW) d’ici 2050, contre 150 GW aujourd’hui. Quel que soit le niveau d’ensoleillement dont ils profitent, les pays et les régions où l’espace est limité, comme le Japon, la côte est des États-Unis, l’Angleterre et Hong Kong, ont besoin d’une plus grande souplesse en termes d’applications solaires.

Placer des panneaux sur des surfaces d’eau douce

Avec des projets allant de quelques kilowatts à plusieurs mégawatts, les installations solaires flottantes peuvent alimenter des milliers de foyers et permettre aux étendues d’eau artificielles autrement inexploitées d’être utilisées pour accueillir ces installations. Il existe généralement plusieurs sortes de réservoirs d’eau douce possibles : les bassins dans les installations de traitement des eaux usées et dans les usines chimiques, les bassins d’irrigation dans les fermes ou les vignobles, les lacs de retenue de barrages et les fermes d’aquaculture, et on les trouve partout dans le monde. Par ailleurs, grâce aux panneaux qui cachent la surface de l’eau, la photosynthèse y est moins importante et les algues ne peuvent s’y développer. L’évaporation est également moins présente : un avantage apprécié dans les régions victimes de pénurie d’eau comme la Californie.

En tant que grande consommatrice d’énergie, une installation de traitement des eaux, par exemple, dispose de bassins d’eau douce prêts à être exploités et peut économiser des milliers de dollars par an grâce à l’électricité solaire. Sans mentionner que la location de bassins d’eau inutilisés est susceptible de coûter moins cher que la location de terrains, ce qui renforce la compétitivité des installations flottantes en comparaison avec d’autres sources d’énergie. Les propriétaires bénéficient de revenus modestes en louant la surface de leurs bassins.

Luc Graré, Vice-président directeur des ventes et du marketing de REC, est certain que les panneaux solaires hautes performances de REC montreront la voie. « Pour beaucoup d’investisseurs, les installations solaires sur l’eau représentent un terrain inconnu et il y a très peu de projets internationaux pouvant servir de références. C’est pourquoi nous sommes ravis d’étendre nos garanties produit et puissance aux applications flottantes. De cette manière, nous offrons aux investisseurs et aux usagers une plus grande sécurité dans leurs investissements tout en assurant des avantages écologiques conséquents. »

La qualité garantie REC pour les installations flottantes

L’installation est relativement facile à mettre en œuvre, la structure flottante pouvant être assemblée sans équipement lourd. Ainsi, avec une salinité de l’eau qui n’excède pas les 25 mS/cm à 25 °C (15 psu), les panneaux solaires REC offrent une sécurité éprouvée pour les installations sur des pontons flottants Hydrelio brevetés et spécialement conçus pour l’occasion par l’entreprise française Ciel et Terre.

Les systèmes flottants font face à différentes contraintes dynamiques que celles des montages terrestres. REC a réalisé des tests intensifs sur ses panneaux et ses composants en conditions réelles et simulées de flottement, y compris des tests d’exposition à un environnement à forte teneur en sel, de vibration des panneaux, d’immersion et d’exposition aux UV. Le test d’immersion a été effectué dans des conditions plus rigoureuses que les normes de la classe IP67.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz