Enerzine

RTE : Bilan électrique et projets à venir dans la région PACA

Partagez l'article

Les enjeux d’alimentation électrique sont essentiels pour la région PACA, qui produit moins de la moitié de sa consommation d’électricité et surtout qui est tributaire pour son alimentation d’un seul axe à 400.000 volts.

Dans ce contexte, RTE entend poursuivre son effort "massif d’investissement" pour sécuriser l’approvisionnement en électricité de l’est PACA, à l’extrémité de cette péninsule électrique, et contribuer à la maîtrise de la consommation électrique de pointe avec la démarche EcoWatt.

En 2011, le bilan électrique établi par RTE fait ressortir une consommation brute de 37,6 TWh en PACA, soit une diminution de 5,7 % (1) de la consommation d’électricité par rapport à 2010, principalement en raison de la douceur des températures. Ce constat masque pour autant la croissance régulière de la consommation annuelle régionale en 10 ans, et plus encore, la hausse majeure des consommations de pointe sur cette même période (+37%, contre +27% en France).

Après un automne et un début d’hiver 2011/2012 marqués par des températures exceptionnellement douces, une vague de froid s’est abattue sur la France début février 2012. Avec la mise en place du dispositif EcoWatt entre 18h et 20h, "jusqu’à 3 % de la consommation de pointe ont été économisés" a précisé le RTE, ce qui équivaut à la consommation d’une ville comme Fréjus. Les acteurs et citoyens du Var et des Alpes-Maritimes ont donc réussi à engendrer une baisse d’environ 70 MW, soit le double de l’année dernière.

Par ailleurs, les investissements de RTE en région ont atteint 126 ME en 2011. Ils se maintiendront en 2012, avec un budget prévisionnel de 127 ME. L’année en cours sera marquée par le lancement cet été du chantier des 3 liaisons souterraines à 225.000 volts qui constituent le "filet de sécurité" de l’est PACA. Elle sera aussi rythmée par la mise en service du raccordement d’ITER ou encore les enquêtes publiques des projets de rénovation de l’alimentation électrique de la Haute Durance et de la ligne Boutre-Sainte Tulle, destinée à accueillir la production photovoltaïque en vallée de Durance.

Enfin, RTE indique qu’il va accompagner le déploiement des énergies renouvelables dans la région, et notamment le photovoltaïque. La production solaire a en effet été multipliée par 2,5 sur l’année 2011. En PACA, c’est une puissance de 348 MW qui est installée à fin décembre 2011, soit 15 % de la puissance photovoltaïque hexagonale. La région PACA assoit ainsi son statut de 1er parc photovoltaïque de France.

(1) Chiffres qui intègrent notamment les conditions de température. En données corrigées des aléas climatiques, la consommation est de 38,1TWh, soit une hausse d’environ 0,5 % par rapport à 2010.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "RTE : Bilan électrique et projets à venir dans la région PACA"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Wilfried
    Invité
    . A Vidauban, où a été tourné le film « Le château de ma mère », d’après l’oeuvre de Marcel Pagnol, la production d’électricité photovoltaïque est de 81 kWh/kWc en janvier, de 148 kWh/kWc en juillet en de 1.350 kWh/kWc pour l’année entière. Valeurs identiques à celles de Marseille, du Lavandou et de la région PACA pour l’essentiel. La production photovoltaïque en hiver n’est donc pas négligeable, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Avec 348 MW installés en PACA, cela donne une production moyenne de 28.200 MWh en janvier et 470.000 MWh pour l’année. Cette électricité étant consommée localement en passant… Lire plus »
    F
    Invité

    Je ne savais pas que le solaire était capable de participer à l’alimentation de la pointe de conso de 19h en hiver! La production photovoltaique en PACA participe utilement à la sécurisation de l’alimentation de la région PACA, toutefois son intermittence ne permet d’assurer à elle seule cette sécurisation. Bref… dire que l’électricité d’origine solaire est consommée localement, sans besoin du réseau de transport laisse véhiculer la fausse idée que la production solaire permettrait de s’affranchir du réseau de transport.

    Tech
    Invité

    le photovoltaïque est tout a fait capable de participer à l’alimentation de la pointe de conso de 19 heure en hiver, parce que le stockage, n’est pas fait pour les chiens! toutes formes de stockage! l’intermittence est gérable d’autant plus que l’on améliore le réseau et les modes de stockage bref l’électricité photovoltaïque ne permet certainement pas de se passer du réseau de transport, et ce n’est pas ce qui est dit, mais d’optimiser son utilisation

    Sicetaitsimple
    Invité

    tout à fait capable à la pointe de 19h en hiver….parce que le stockage n’est pas fait pour les chiens. Donnez nous des chiffres SVP, en puissance….et en energie. On parle d’hiver bei sûr, l’été n’est pas un problème.

    Tech
    Invité
    Ne me faites pas croire, que vous ne connaissez pas les différentes solutions de stockage. par exemple il existe une douzaine de step en France pour environ 5GW! mais il faut peut être « inciter » les autres : batterie pour utilisation perso, et revente du surplus de prod. recharge des véhicules électriques et possibilité de récupération d’une partie en pointe (via « smart grid » les batteries étant chères, on pourrait penser à un système d’amortissement de l’investissement. thermique, hydrogène, volants d’inertie, air comprimé, ets, etc, il est certain qu’a aujurd’hui ces modes de stockages sont peu répandus, mais c’estpour cela qu’il faut… Lire plus »
    Rom
    Invité

    Bonjour à tous, Aucun projet de centrale CSP avec stockage prévu dans les Bouches du Rhône ou le Var ? J’avais entendu parler d’un gros projet PV pas loin de la St Victoire, le PV c’est bien, mais pourquoi, qd on dispose d’une grande surface et de cet ensoleillement, ne pas s’orienter vers la solution CSP ? On parle production, mais les marges d’économies doivent être très importantes, à n’en pas douter.

    Sicetaitsimple
    Invité

    No way pour le CSP en France, la DNI est trop faible, y compris dans le Var. Le PV compte tenu des baisses de coût est bien plus adapté, même s’il reste aujourd’hui ( mais c’est un autre débat!) cher.

    wpDiscuz