Saab se lance dans la bataille du véhicule électrique

Le constructeur automobile suédois Saab a décidé de sauter le pas du tout électrique en présentant au Mondial de l’Automobile Paris 2010, son modèle Saab 9-3 ePower.

Bien que la production en série du véhicule n’a pas encore été fixée, une flotte de 70 Saab 9-3 ePower devrait voir le jour à des fins d’essais grandeur nature au début de l’année prochaine en Suède.

Sous le capot on retrouve un moteur électrique de 135 kW /184 ch entraînant les roues avant via une transmission à variation continue. Le couple instantané permet à la voiture d’atteindre 0 à 100 km/h en seulement 8,5 secondes, avec une vitesse de pointe d’environ 150 km/h.

Le moteur est alimenté par un pack batteries au lithium-ion (35,5 KWh) logé à plat sous le plancher, principalement dans l’espace précédemment occupé par le système d’échappement et le réservoir de carburant. Selon l’état des batteries, celles-ci peuvent être rechargées à d’aide d’une prise de courant domestique standard dans des délais compris entre trois et six heures.

Les temps de charge peuvent être considérablement réduit si la tension d’alimentation électrique demeure élevée, car il n’y a pas de limitation de puissance à l’entrée de la batterie. Le pack est destiné à soutenir des cycles de recharge analogues à une dizaine d’années d’utilisation moyenne. Les cellules de la batterie lithium-ion ont reçu la certification "Nordic Ecolabel" pour leur sécurité et leur durabilité environnementale, norme qui prend aussi en compte le processus de fabrication.

Le fabricant précise également qu’il a utilisé de l’air, à la place du liquide de refroidissement, ce qui d’après lui contribue à l’abaissement des coûts et à réaliser des économies de poids dans la structure.

"En 2015, les ventes annuelles de véhicules électriques dans le monde devraient atteindre 500.000 unités et Saab est déterminé à être présent sur ce segment en forte croissance" a déclaré Jan Åke Jonsson, Directeur Général de Saab Automobile.

Et d’ajouter : "Le programme Saab 9-3 ePower constitue la première étape vers l’élaboration d’un véhicule en série qui offrira toutes les performances que nos clients attendent. Nous avons maintenant hâte de travailler avec nos partenaires techniques dans le développement d’un tel produit."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Saab se lance dans la bataille du véhicule électrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
amourabi
Invité

Mais vu l’intensité des champs magnétiques générés, ce n’est pas une solution d’avenir. Car le substrat biologique qui sert de support à l’être humain, est extrêmement sensible aux champs magnétiques qui peuvent favoriser de nombreux troubles. Seul l’hydrogène a un avenir réel. Mais l’électrique est déjà une première étape pour lutter contre la pollution automobile.

Zep
Invité

J’ai pris contact avec jean louis legrand, coordinateur interministeriel pour le VE. Il est très heureux d’avoir le feu vert d’amourabi pour lancer la premiere étape pour lutter contre la pollution automobile. Il va faire lancer par le G8 un groupe d’expert internationnaux qui pouront auditer amourabi sur la question des champs magnetiques. Les propriétés antichampmagnétogène de l’hydrogène seront surement un point d’orgue de la réunion.

fredo
Invité

que les rayonnements electro magnetiques soient un sujet à surveiller, admettons, quoique en 30 ans d’exploitation de TGV par exemple je n’ai jamais entendu parler de ce problème. mais carrément enterrer la voiture electrique, alors là, ça parait carrément excessif! A peine en train d’éclore, hop, tirer sur le pianiste, bien français ça

Electrocar
Invité

La Chevrolet Cruze(d’après moteurnature.com):Avec une batterie d’une capacité de 31 kWh, l’autonomie atteint 160 km, la recharge s’effectue en 8/10 heures sur une prise classique. Mais le constructeur indique qu’il travaille à une recharge rapide, la développer sera d’ailleurs l’un des objectifs du test qui va démarrer le mois prochain à Séoul. Revenons à la SAAB. Donc environ 160 Km d’autonomie,pour cette SAAB avec des batteries lithium-ion (35,5 KWh).Il fallait le dire dans l’article,mais bon…

Nabu
Invité

La saab 9-3 a son propre moteur développé par un fournisseur suédois. L’autonomie est de 200km… Surtout, Saab précise que les batteries sont conçue pour garder les mêmes performances jusqu’à -30°C d’ou les tests qui se limitent à la Suède pour le moment. La résistance au froid est un des objectif de ces tests. A savoir aussi que le dernier véhicule hybride/électrique sur lequel à planché les ingénieurs de Saab, c’est la chevrolet Volt…

ignorantus
Invité

Il m’étonnerai qu’il y ai beaucoup de champ magnétique rayonné par ces moteurs là.Il faut garder à l’esprit que toute fuite se paie en terme de rendement. Ce qui fait que une Séance de IRM doit correspondre à dix ans assis sur un tel moteur électrique en marche. Depuis que les IRM existent on saurait si c’était mauvais pour la santé.Je ne vois là que de la superstition.

falmer
Invité

Petit Probleme: L’hydrogene est une horreur d’un point de vue energetique, puisque exploite de la maniere la plus efficace (par pile a combustible), son rendement energetique atteint a peine celui des moteurs a essence… Qui plus est, en dehors de s’en servir dans un moteur thermique, il faudrait peut etre vous rappeler que si utilise avec une PAC, cela inclut un moteur… electrique. Et donc des “rayonnements”.

wpDiscuz