Six réponses essentielles sur le futur compteur communicant Linky

La Commission de Régulation de l’Energie qui représente une Autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France répond à 6 questions essentielles concernant le prochain compteur électrique ‘communicant’ Linky.

Le compteur Linky est gratuit ?

"Les consommateurs ne paieront rien lorsque le gestionnaire de réseau changera leur compteur pour le remplacer par un compteur évolué Linky."

"En effet, les frais de comptage, aujourd’hui comme demain, sont intégrés à la facture du consommateur dans la partie tarif d’utilisation des réseaux d’électricité. Le coût sera amorti sur la durée de vie des compteurs, c’est-à-dire sur 20 ans. De plus, l’installation des compteurs Linky permettra des économies d’exploitation (suppression de déplacements, réduction des pertes non techniques, …). Il n’y aura donc globalement pas d’impact sur la facture du consommateur."

Le compteur Linky est un appareil domotique pour limiter ses dépenses d’énergie ?

"Linky permet de donner aux clients une information précise et fréquente sur leur consommation d’électricité. Les données seront consultables gratuitement sur un site Internet dédié à cet effet sur le modèle des sites de consultation des comptes bancaires. Les expériences étrangères comme au Royaume Uni ont montré qu’une meilleure connaissance de sa consommation contribuait à mieux la maîtriser."

"Des modalités d’informations supplémentaires pourront être proposées par les fournisseurs d’électricité à leurs clients tel que l’affichage déporté de sa consommation ou encore une application de gestion d’énergie."

Le compteur appartient à EDF ?

"Le compteur est installé et exploité par le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité ERDF. Il est la propriété des collectivités concédantes."

Le compteur Linky est utile aux consommateurs ?

"La généralisation du compteur Linky sera utile aux consommateurs : elle permettra d’améliorer la qualité de service du gestionnaire de réseau, ERDF, en généralisant la relève des compteurs à distance, en diminuant le temps des coupures de l’alimentation d’électricité, en permettant une facturation fondée sur la consommation réelle systématique, en encourageant des offres variées, adaptées aux besoins spécifiques de chacun pour favoriser ainsi la maîtrise de la demande dans les périodes de forte consommation."

Le compteur Linky entrainera des dépenses supplémentaires pour les consommateurs liées à une puissance souscrite insuffisante ?

"Le compteur Linky offre la même souplesse que les compteurs actuels en cas de dépassement de la puissance souscrite : il ne disjoncte pas plus fréquemment."

"En revanche, l’expérimentation a montré des situations dans lesquelles le disjoncteur n’était pas réglé à la puissance souscrite. Cela a concerné 2 % de sites d’une puissance installée entre 3 kVA et 12 kVA et 11 % des sites d’une puissance installée entre 12 kVA et 36 kVA. Contrairement aux compteurs actuels, le compteur Linky intègre un interrupteur. La puissance de coupure sera donc toujours calée à la puissance souscrite contractuellement."

"Pour les consommateurs qui demanderaient une modification de la puissance contractuelle à la suite de la pose d’un compteur Linky, la CRE a demandé, dans sa délibération du 7 juillet 2011, que la prestation de changement de puissance soit réalisée gratuitement par ERDF."

"Il sera également possible d’ajuster plus finement la puissance souscrite à la réalité de sa consommation. Aujourd’hui, on ne peut régler son disjoncteur que par palier de puissance de 3 kVA. Le compteur Linky permettra des paliers par pas de 1 kVA."

Le compteur Linky divulguera des informations personnelles et confidentielles ?

"Les données sont la propriété des clients. Leur accord est nécessaire pour leur utilisation en dehors du cadre du contrat de fourniture d’électricité."

"Par ailleurs les données personnelles circulent sous forme cryptée et par une connexion sécurisée. Et, en application du code de l’énergie, la CRE contrôle le respect par les gestionnaires de réseaux des codes de bonne conduite, qui intègrent la préservation de la confidentialité des informations commercialement sensibles."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Six réponses essentielles sur le futur compteur communicant Linky"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pecor
Invité

On force le consommateur à passer par un abonnement internet pour consulter sa consommation. C’est aussi un moyen de l’obliger à ouvrir un compte et d’accepter les conditions d’utilisations à l’initiative du propriétaire du compteur. Pourquoi ne peut-on vérifier sa consommation en temps réel comme on peut le faire avec le compteur d’aujourd’hui, ne serait-ce qu’en connectant le compteur au réseau du logement comme le font les box ? Ce n’est pas un progrès pour le consommateur, mais une régression. Des obstacles techniques sont placés entre lui et l’information.

energiestr
Invité
“Le compteur Linky offre la même souplesse que les compteurs actuels en cas de dépassement de la puissance souscrite : il ne disjoncte pas plus fréquemment.” Comment la CRE peut-elle proférer de tels âneries ! Les compteurs actuels ne disjonctent JAMAIS, car leur seule fonction est de compter. C’est le disjoncteur placé à côté qui disjoncte. Ce texte n’a pas dû être écrit par un technicien. Ce que nous aimerions savoir, c’est la logique de disjonction de Linky. Les disjoncteurs classiques (magnéto thermiques) sont fournis avec leur courbe : temps de disjonction en fonction du courant. Or il est impossible… Lire plus »
Herve
Invité
Décidément c’est dur, impossible d’avoir une réponse claire: “La puissance de coupure sera donc toujours calée à la puissance souscrite contractuellement.” Le probléme c’est qu’actuellement, le disjoncteur saute sur un dépassement d’intensité et non de puissance, ce qui procure un peu plus de puissance dispo aux abonnées a la tension nominale. Si le compteur saute trés exactement à la puissance souscrite, ce sera une baisse recul pour les usagers. Merci de nous dire si le compteur déclenchera , comme avant sur un dépassement d’intensité, oui, ou non? 2e Question: Les disjoncteurs thermiques actuels ont plutot tendence à être surcalibrés (quelques… Lire plus »
axiome
Invité

Un point soulevé par Next-up auquel je n’ai jamais lu de réponse est que le Linky compterait la puissance apparent en kVA (comme indiqué ci-dessus) et non réelle en kW comme avant. Si c’est bien le cas, les factures vont augmenter automatiquement de 10 à 20%. Surtout que les fameuses lampoules “basse consommation” consomment plus d’harmoniques que de 50 Hz et vont se transformer d’un coup de baguette magique en “haure consommation”.

ald17
Invité

Quels changements pour ceux qui font de l’autoconsommation + revente excedent ?

Herve
Invité

Ils auront un compteur de moins sur leur tableau électrique. Fondamantalement les compteurs actuels seraient capable de le faire, il suffirait de modifier leur programmation, quelques heures de travail pour l’électronicien qui l’a fait, mais pour une boite comme ERDF c’est un défi trés important d’ajouter un compteur différent. Alors ils attendent le linky pour ça. @ axiome: Jamais entendu parler de ça mais c’est peu crédible, ils se feraient lyncher s’ils fesaient ça.

Dan1
Invité
Selon la loi, la facturation de la puissance ne changera pas avec Linky pour les particuliers : L’article4 semble suffisamment clair : “Les dispositifs de comptage dont font usage les gestionnaires de réseaux publics de distribution d’électricité aux points de raccordement des installations des utilisateurs des réseaux publics raccordées en basse tension (BT) pour des puissances inférieures ou égales à 36 kVA doivent pouvoir mesurer et enregistrer la courbe de mesure, en puissance active, en soutirage selon trois pas de temps : horaire, demi-horaire, de dix minutes ainsi que la valeur maximale de la puissance soutirée.” Pour ce qui est… Lire plus »
zelectron
Invité

les commentaires en sont temoins exemplaires !

Lionel_fr
Invité
Je ne vais pas m’avancer sur l’électronique de puissance , domaine où Hervé excelle.. Par contre les circuits à la linky , je connais mieux. Je crois que le hiatus vient de la comparaison entre les systèmes mécaniques : disjoncteur bi-metal et numérique. Je ne vais pas vous expliquer comment linky fait sa mesure de conso, en fait , c’est sa définition première donc je suppose qu’il sait mesurer et convertir la consommation en kWh , sur le papier , c’est son job A partir de cette mesure , la logique d’éxecution (µcontroleur) embarquée dans linky active un bête relai.… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“les factures vont augmenter automatiquement de 10 à 20%.” Bien sûr que non, même si dans certains cas, dont ceux dont parlent la CRE, certaines “anomalies” sont rectifiées , n’oubliez pas que l’abonnement ne compte dans la majorité des cas pas pour grand chose dans la facture. Et comme signalé par le CRE,si c’est bien mis en vigueur, le passage à un pas de 1kW et non 3 pour l’abonnement permettra à certains de baisser cette part fixe ( par exemple celui qui est obligé aujourd’hui de souscrire 6 car il consomme à “sa ” pointe 4. Et ce d’autant… Lire plus »
axiome
Invité

Merci à Dan 1 pour ses réponses claires et documentées.

energiestr
Invité
Toujours pas de document technique sur la logique de coupure de Linky : serait-ce classifié secret défense ? On trouve pourtant facilement la courbe du temps de déclenchement des disjoncteurs de branchement actuels : Je pense comme l’UFC qu’il y a bien une “arnaque” pour les clients en relisant la phrase de la CRE : “Le compteur Linky offre la même souplesse que les compteurs actuels en cas de dépassement de la puissance souscrite : il ne disjoncte pas plus fréquemment.” La CRE ne parle pas d’intensité, mais de puissance. Or actuellement c’est l’intensité qui est mesurée dans le disjoncteur.… Lire plus »
Jojo
Invité
“Internet obligatoire On force le consommateur à passer par un abonnement internet pour consulter sa consommation. … Pourquoi ne peut-on vérifier sa consommation en temps réel comme on peut le faire avec le compteur d’aujourd’hui, ne serait-ce qu’en connectant le compteur au réseau du logement comme le font les box ? Ce n’est pas un progrès pour le consommateur, mais une régression. Des obstacles techniques sont placés entre lui et l’information.” Internet obligatoire??! Linky comme n’importe quel compteur électrique est pourvu d’un Lcd qui affiche notamment la conso! Tout le monde affirme n’importe quoi sur ce compteur sans avoir la… Lire plus »
Bernardain
Invité

Bonjour Le client souscrit un abo 6 kw Il paye pour un abo à 6 kw La coupure se fait à 6 Kw + epsilon Pourriez vous m’expliquer dans ces conditions en quoi le client est lésé ?? Donc sous entendu le fournisseur d’énergie un voleur, car c’est bien de cela dont il s’agit non ? Si le consommateur est lésé alors le fournisseur = malhonnéte = voleur. Merci

Sicetaitsimple
Invité

Mais franchement vous êtes complètement à coté de la plaque, au moins selon certains! Mais non, si vous souscrivez 6 faut au moins allez disons entre 7 et 8 sinon le distributeur ( pas le fournisseur, désolé de vous reprendre) est un escroc! Ce qui est tout à fait remarquable, c’est que généralement ceux qui disent ça sont les même que ceux qui dénoncent la gabegie sans fin du chauffage electrique et le scandale des pointes de consommation electriques. Allez y comprendre quelque chose….

energiestr
Invité
Pour Bernardain et Sicetaitsimple Le problème dont nous parlons sur ce forum est celui de l’honnêteté du discours officiel sur Linky. Il a toujours été dit que Linky serait “transparent” pour le consommateur. Dans ce cas la logique de coupure de Linky doit être identique à celle des disjoncteurs actuels. Si l’arrivée de Linky se traduit par une coupure à 6 kW+epsilon alors que les disjoncteurs ont une coupure à 7 kW, il y aura des coupures plus fréquentes, et certains devront changer d’abonnement. Je ne dis pas que les distributeurs n’ont pas le droit de le faire. Je dis… Lire plus »
Herve
Invité
Merci energiestr, vous avez parfaitement résumé la problématique et 100% d’accord avec vous. Il existe une loi de prescription qui dit qu’au bout de 30ans une situation est aquise. Etant donné qu’EDF n’ont pas modifié leur façon de couper depuis plus de ce délai, on peut considérer qu’un abonnement par ex. de 6KVA correspond a 30A + marge de déclenchement moyennne des disjoncteurs. Le linky peut être programmé pour simuler cela. Et dans ce cas rien a dire, ce sera même plus juste pour l’ensemble des utilisateurs. Par contre si c’est pas le cas, il y a bien tromperie vis… Lire plus »
Herve
Invité
@ Lionnel, l’article indique un palier de 1KVA ce qui , comme vous le faites remarquer, limitera le surcout du passage au linky pour les usager un peu “limite” sur leur abonnement. Par contre je ne suis pas d’accord avec vous, car même si le dijoncteur actuel est thermique, il est tout a fait possible de simuler son comportement numériquement. Il suffit de mesurer la valeur efficace du courant et de la passer dans un filtre transversal de grande taille dont les coefficients seront calés pour émuler trés exactement l’inertie de la bilame. ça sera pareil que les anciens disjoncteurs… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Je me rends! Si on est dans dans le registre ” 13 à la douzaine” comme pour les huitres, qui est une très vieille tradition donc “imprescriptible”, il n’y a plus rien à dire! Vous me permettrez de ne pas en penser moins, et notamment que Linky, via les informations qu’il pourra fournir aux utilisateurs ” concernés”, devrait leur permettre d’adapter leurs habitudes de consommation et dans certains cas d’y gagner un peu ( pas d’abonnement de 1kW au lieu de 3kW), au bénéfice global de la collectivité ( réduction des pointes, qu’elles soient absolues ou journalières). PS: je ne… Lire plus »
Herve
Invité

Par contre pour les abonnés en tri, s’ils ont l’intention de disjoncter à l’abonnement (par ex 6KVA) sans tenir compte du dépassement sur une phase, qu’ils gardent leur idée. Meme si on saute à un total de 26A (qui correspond a trés exactement 6000VA sous 230V) au lieu des 3X10+X% de marge , ce sera toujours bien mieux que ce qu’on a actuellement!

Dan1
Invité
A Hervé. “Il existe une loi de prescription qui dit qu’au bout de 30ans une situation est aquise.” Oui mais justement, lisez la loi et vous verrez que c’est un peu plus compliqué que : “au bout de 30ans une situation est aquise”. Cela concerne essentiellement l’occupation d’un terrain ou/et d’un logement. Si vous voulez jouer, prenez un bon avocat ! En revanche, ce que vous pouvez gagner, c’est le fait de ne pas être obligé de payer rétroactivement un abonnement supérieur à cause d’un réglage qui était supérieur à l’abonnement. mais cela ne servira à rien, puisqu’il n’est pas… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Pas RTE, mais votre ELD Entreprise Locale de Distribution.encore que je n’ai aucune info sur ce que veulent faire les ELD qui ne sont pas ERDF….

Dan1
Invité

Ah ben oui, j’ai voulu écrire ERDF et j’ai écrit RTE ! En fait, j’aurais dû rester générique et dire ELD, mais effectivement je crois que seule ERDF s’est engagée.

energiestr
Invité

Pour Dan1 et Sicetaitsimple Merci d’admettre enfin que nous avons raison. Quand on fait une annonce (cela ne changera rien pour le consommateur), c’est un engagement qu’il faut tenir. Est-ce que les défenseurs de Linky pourraient enfin nous donner ses spécifications de disjonction ? C’est quand même suspect un tel secret. Il serait aussi intéressant de savoir si la logique de disjonction est figée ou si elle peut être modifiée à distance.

Dan1
Invité

“Alors ces spécifications, ça vient ? Pour Dan1 et Sicetaitsimple” C’est quoi cette mise en demeure ? D’autant que j’ai déjà dit que je ne connaissais pas cette logique. Demandez donc à la CRE.

Sicetaitsimple
Invité
J’admets que vous avez raison quand vous dites que 13 à la douzaine pour les huitres c’est imprescriptible, c’est une tradition, ça remonte même peut-être avant 1946 date de la nationalisation de l’électricité, ça vous va! Je vous dit aussi: – que peut-être je préfererais acheter 10 huitres que 13, même payées 12 si il se trouve que 12 huitres ça fait un peu trop pour moi. – que dans le prix des huitres de l’ostréiculteur, il y a le poids de celles qu’il se fait régulièrement piquer sur son parc, et que personnellement je n’ai pas d’envie particulière de… Lire plus »
Herve
Invité
Si votre marchand vous vends pendant plus de 30ans 13 huitres au prix de douze, puis qu’un beau matin, il décide de vous en vendre plus que douze pour le même prix, on peut le voir de deux manières: – On peut dire qu’il a monté le prix -on peut dire qu’il a baissé le service Mais on ne peut pas dire que la situation d’avant est la même qu’aprés. S’ils veulent modifier les contrats au moment du passage au linky c’est leur droit. Mais qu’ils nous disent pas qu’il n’y a pas d’impact pour le client alors qu’il semblerait… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
OK, il aura peut-être fait monter le prix ( de 10 à 20€/an, environ 10€/kW) pour les gens qui bénéficiaient de la “tolérance” et qui s’en servaient (sans le savoir). C’est gravissime, ça doit représenter moins de 5%. Par contre, le service sera augmenté avec la possibilité d’avoir son historique de consommation et donc d’adapter sa puissance souscrite pour le plus grand nombre. Il permettra aussi à chacun ( y compris la première catégorie)de peut-être modifier un peu ses habitudes de consommation pour diminuer “sa” pointe et donc gagner quelques €. Et il éliminera toutes les situations aberrantes de disjoncteur… Lire plus »
Herve
Invité

Ok sur le fond, moi je ne suis pas contre le linky, les nouveaux contrat qu’il permettra seront benefiques (peut être plus pour EDF que pour le client…) mais ça va dans le sens su progrés. Par contre pour un 6KVA actuel vous avez en moyenne 230V * 30A * tolérence (on dira 1.05 en moyenne) soit si linky saute à 6KVA 20% de puissance dispo en moins, pas 5% ! A+

Sicetaitsimple
Invité

Je vous ai dit que j’abandonnais! Mais si vous dites qu’on est presque d’accord, je vous crois!

jolipanda
Invité
A “sicetaitsimple” lol j’adore ce que vous écrivez, et ce que vous généralisez. mais ce que je préfère ce sont vos références tout à fait objectives qui viennent… d’EDF… je constate que ce n’est pas le cas chez moi : je ne généralise pas et pourtant j’ai un intérêt économique; Assumez le fait que vous travaillez pour Edf et signez “pour Edf”. maintenant la vérité des prix : Edf voit la consommation electrique diminuée en France (-1.3% premier semestre 2013) (nota : gaz -2.2% en 2012 -à titre préventif : mais j’ai l’habitude des réponses qui n’ont rien à voir… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité

J’ai la berlue ? Jolipanda copie-colle le même commentaire quel que soit le contexte ?? Ah. Bon.

Dan1
Invité

En effet. Mais c’est normal, il veut convaincre ! Je lui ai fait remarquer qu’il lui fallait peut être légèrement amender sa méthode. Et puis, lui il travaille pour les enfants et les générations futures, ça nous change des spécialistes à la vue courte. Et il n’est pas salarié d’EDF.

Sicetaitsimple
Invité

Si vous pouviez nous préciser le rapport entre votre prose et Linky, ça permattrait peut-être de suivre… J’ai énoncé sur cette même page (13/10 à 20h13)les avantages que je vois au déploiement de linky, démontez les un à un.

Linky
Invité

Puissance réelle ou apparente ? Un point soulevé par Next-up auquel je n’ai jamais lu de réponse est que le Linky compterait la puissance apparent en kVA (comme indiqué ci-dessus) et non réelle en kW comme avant. Si c’est bien le cas, les factures vont augmenter automatiquement de 10 à 20%. Surtout que les fameuses lampoules “basse consommation” consomment plus d’harmoniques que de 50 Hz et vont se transformer d’un coup de baguette magique en “haure consommation”. Réponse d’ERDF: les clients sont toujours facturés en énergie active (en kwh), qu’ils aient un compteur Linky ou un compteur classique

Dan1
Invité
A Linky. “Puissance réelle ou apparente ?” J’ai déjà répondu à cette question par une référence à la loi : Il s’agit l’Arrêté du 4 janvier 2012 pris en application de l’article 4 du décret n° 2010-1022 du 31 août 2010 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics d’électricité qui a été publié au JORF n°0008 du 10 janvier 2012 page 468. Je reprends le texte de l’article : “Les dispositifs de comptage dont font usage les gestionnaires de réseaux publics de distribution d’électricité aux points de raccordement des installations des utilisateurs des réseaux publics raccordées en basse… Lire plus »
Papicourju
Invité

quel est le niveau des rayonnements électriques transmits par le CPL utilisé par ce compteur Link? simlence bien sur quel fitre utiliser pour ne pas etre victime

wpDiscuz