Solaire UE : les taxes douanières menaceraient jusqu’à 242.000 emplois

D’après une étude menée par l’Institut économique indépendant Prognos, l’application des droits anti-dumping et/ou compensatoires sur des produits solaires importés de Chine provoqueraient une réduction de la demande, ce qui se traduirait immédiatement par des pertes d’emplois significatives et par une perte de valeur ajoutée tout le long de la chaîne de valeur photovoltaïque européenne.

Toujours selon cette étude, ces "mesures punitives" auraient un impact négatif sur l’emploi et la valeur ajoutée dans l’Union européenne entre 2013 et 2015, et cela en se basant sur 3 scénarios différents de taux de droits de douane: "20 %, 35 % et 60 %". De plus, l’augmentation des droits de douane ne fera qu’accroitre proportionnellement les effets néfastes portés à l’industrie.

Ainsi, la mise en place d’une taxe douanière de 20 % se traduirait par la perte de 115.600 emplois dans l’Union européenne, dont 5.900 en France, et d’une perte de valeur ajoutée s’élevant à 4,74 milliards d’euros durant la première année. Après trois ans, la destruction d’empois atteindrait le chiffre de 175.500 et la perte de valeur ajoutée représenterait 18,4 milliards.

Une taxe douanière de 60 % conduirait à 193.700 pertes d’emplois au sein de l’Union dont 6.800 en France au cours de la première année, et à 242.000 dans l’Union au bout de trois ans. La perte totale de valeur ajoutée s’élèverait à 7,86 milliards d’euros pendant la première année après la mise en place de la taxe. Au total, en 3 ans, ce sont 27,20 milliards d’euros de valeur ajoutée qui seraient en jeu.

Solaire UE : les taxes douanières menaceraient jusqu'à 242.000 emplois

"Si des effets positifs de droits antidumping pour les acteurs du solaire européens sont possibles, toutefois, ces derniers seraient éclipsés par l’impact négatif sur l’emploi. En effet, si l’imposition de droits permettrait une augmentation de la production en Europe et la création d’emploi, en revanche, les emplois créés par les producteurs européens de produits solaires représenteraient moins de 20% des emplois qui seraient par la suite perdus tout au long de la chaine de valeur photovoltaïque", a expliqué Stefan Patey, co-gérant de Sol Arcadia, société française d’ingénierie et installation photovoltaïque, soutien de l’initiative AFASE.

Ces droits de douane entraîneraient une diminution significative de la demande en produits solaires, ce qui aurait pour effet une réduction de la demande en installations et en services. Par ailleurs, la fourniture d’intrants intermédiaires de l’Europe à la Chine, tels que des matières premières et des équipements de production, chuterait également.

L’étude a été présentée par Prognos lors d’une audition organisée par AFASE, l’Alliance pour une énergie solaire abordable, qui s’est tenue à la Commission européenne le 18 février 2013, à Bruxelles.

L’étude en anglais est téléchargeable à cette adresse (.pdf) : ici

** L’Alliance pour l’énergie solaire abordable (AFASE) est un groupement de plus de 180 entreprises de l’industrie photovoltaïque européenne représentant 27.000 emplois en Europe, qui se mobilise pour répondre aux risques de protectionnisme et promouvoir les bénéfices du libre-échange pour les produits de l’énergie solaire.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Solaire UE : les taxes douanières menaceraient jusqu’à 242.000 emplois"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bachoubouzouc
Invité

Si ces “mesures punitives” (dixit l’institut économique “indépendant”) provoquent une réduction de la demande, ils provoqueraient donc une réduction des subventions allouées au solaire, et donc une baisse du nombre d’emplois détruits par ces subventions. Bref, voici du lobbying pas particulièrement subtil.

Himself
Invité

Tu parles d’un constat de Lapalisse :Il est bien évident que si l’on essaye de mettre des droits de douanes prohibitif , la mécanique va complètement se grippée , fallait se préoccuper du problème il y a plus de 10 ans déjà. Les Chinois ont été visionnaires le piège s’est refermé . Et ça n’est pas le 3 ou quatres assembleurs Français qui vont changer la donne , à force de casser l’outil de travail et les innovations , la France à creusée sa tombe.

Bachoubouzouc
Invité
“Les Chinois ont été visionnaires le piège s’est refermé .” En quoi ont-ils été visionnaires ? Ils ont vu un marché que nous avions créé, et ils se sont jettés dessus de toutes leurs forces. “Et ça n’est pas le 3 ou quatres assembleurs Français qui vont changer la donne , à force de casser l’outil de travail et les innovations , la France à creusée sa tombe.” Le discours du lobby PV revient sans cesse : “A force de changer brutalement ses tarifs d’achat, les gouvernements ont tué la filière” Mais en quoi faire évoluer progressivement ces tarifs auraient… Lire plus »
alainraf
Invité

les chinois ont payé l’étude ou bien ? monter une boite en France est devenu impossible ,continuons d’acheter chinois… peut être que nos énarques adorés arriveront ils un jour, certainement très lointain, à comprendre que la création ne doit pas être taxée dés son premier balbutiement !!

Aabar
Invité

c’est etrange mais il s’est produit l’oppose aux États Unis depuis qu’ils ont instaure les droits de douane? creation d’emplois, usine qui embauche,…. ce Monsieur Patey a toujours achete du chinois bas de gamme afin de garder ses confortables marges comme la plupart des installateurs et developpeurs francais.

mepu
Invité

Et pourquoi l’étude ne dit pas que grâce au dumping chinois, en Europe et surtout en France les fabricants de modules (que ne reçoivent pas de l’argent pour continuer à produire au-delà des besoins du marché) sont obligés de fermer leurs sites de production. Et les salaries, sous-traitants, fournisseurs “payent” les conséquences!! Ca suffit !! il est temps de commencer à dire NON messieurs les chinois, si vous voulez jouer avec la CEE, ça serait avec NOS règles !!

dgewai
Invité
Ce qui se passe sur le photovoltaïque est le résultat d’une politique irrationnelle de développement des ENR intermittentes imposée à l’europe (et admise par nos gouvernants) sous pression allemande. Franchement a-t-on besoin en France du photovoltaïque (et de l’éolien) à l’échelle où ça se développe actuellement. Non ! ça renchérit le prix de l’électricité, ça ne fait rien gagner sur les émissions de CO2, ça ne rapporte rien à la recherche, ça détruit des paysages, la valeur ajoutée de construction des panneaux c’est la Chine qui en profite. (En Allemagne c’est un peu différent car éolien et photovoltaïque en se… Lire plus »
Cafaitpeur
Invité
… ou comment se “défendre” contre un agresseur qui paye ses salariés avec un lance-pierres tout en les faisant travailler 60 heures par semaine avec 12 jours de congés par an (!!!…), qui se contrefiche de la pollution et des catastrophes écologiques ? Comment lutter contre un pays dont la monnaie est éhontétment dépréciée par rapport aux monnaies occidentales et qui, assis sur un tas d’or lié à l’explosion de sa balance du commerce extérieur, finance sans intérêts ou presque, des usines comme j’achete des caleçons ? Hein, comment ???? Et il ne s’agit pas que du photovoltaïque malheureusement… TOUTES… Lire plus »
Luis
Invité
¤ En Allemagne, pas besoin de posséder des panneaux photovoltaïques pour bénéficier de la parité réseau. Pour deux raisons. Plus de neuf cents régies locales d’électricité, municipales ou sur un territoire plus grand existent, dont la plupart produisent elles-même leur électricité. Avec le coût compétitif des moyennes et grandes installations photovoltaïques, cela évite d’augmenter les tarifs comme c’est le cas pour l’électricité “classique”. C’est le cas en France de Montdidier dans la Somme, une autre communauté en Bretagne dont on a parlé il y a un ou deux ans … et d’autres ici et là. De nombreuses associations citoyennes existent… Lire plus »
dgewai
Invité
Tous Gagants ??? Parlons-en des régies locales…. leur businesse ne marche que parce qu’il y a le réseau national. L’autonomie locale, s’il fallait vraiment la réaliser, serait ruineuse. C’est au niveau de la nation qu’il faut raisonner certes en exploitant au mieux les particularités régionales mais en pratiquant la péréquation tarifaire, c’est à dire la solidarité. Je vois d’ici la situation de Montdidier et de cette communauté bretonne si on les isolait du réseau…. Des élus poussent à ces régies car avec les l’éoliennes, CSPE et locations de terrains, ils récupèrent du fric. Mais qui trinque, qui paie, dans l’affaire… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
D’accord avec Chelya. Fâché avec le populisme ambiant qui cherche un responsable à la paupérisation de l’économie. J’utilise du panneau chinois et américain (amorphe) , le panneau français n’existe pas sauf peut être SunPower. Cette taxe est “punitive”. Seule une taxe douanière de 5-8% maximum serait appropriée La politicarderie à la NPA-france 3 qui accuse toujours les autres est responsable de dizaines de milliers d’emplois perdus par an. Quant à Bachoubouzouc qui me reproche de “justifier l’existence” du PV , il serait bien inspiré de se taire Les panneaux chinois ont permis des milliers d’applications qui n’auraient jamais été possibles… Lire plus »
Nicias
Invité
Je ne vai pas me prononcer sur l’impact sur l’emploi mais si l’on veut calculer l’impact sur la valeur ajoutée d’une taxe anti-dumping, il faut commencer au début de la chaine. En France, c’est la CSPE et les crédits d’impôt. Si la une taxe anti-dumping freine le développement du PV, alors la CSPE va baisser (relativement à ce qu’elle aurai pu être sans…), ce qui va conduire a une diminution de la destruction de valeur ajoutée dans le reste de l’économie.Il n’y a pas de repas gratuit en économie. Comme la production d’électricité à partir de pv est extraordinairement couteuse,… Lire plus »
Temb
Invité
“production d’électricité à partir du PV extraordinairement couteuse” : vous pouvez précisez? Parce qu’aujourd’hui le MWh de PV en France est au même prix que le MWh de nucléaire ou d’éolien. Or ces deux énergies sont jugées compétitives, au même niveau de prix que le gaz également. Vous vouliez sans doute parler du PV d’il y a 2/3ans, celui qui plombe la CSPE actuelle? Malheureusement arrêter le solaire ne changera rien à ce qu’il faut payer pour les 15 à 18 prochaines années. Stopper ce qui vient est par contre stupide, dans la mesure ou cela ne représentera quasi rien… Lire plus »
Himself
Invité
Ils nous restent queques régies en France , complètement dépassées et surtout mal gérées , et surtout n’ayant jamais exploité le mixte énergétique actuel. Il est pourtant facile de nos jours de remettre en fonction nos régies en mettant dans le panier les EnR.Tous les villages sont maintenant en communautés de communes et propriétaire des lignes de 20.000 et 400 volts .L’injection réseau qui proviendrait des EnR n’est donc pas un probléme .Ca fera évidement moins d’énergie pour RTE , c’est surément là aussi que ERDF ne serait pas d’accord , car exception faite des locations compteurs ,ils n’auraient droit… Lire plus »
Spat
Invité
Cher monsieur je m’appelle S.Patey et il semble que vous me mettiez en cause. N’hésitez pas à me donner votre nom et n° de tél pour qu’on en discute en direct. Notre société installe des modules chinois Canadian Solar, et du Sharp (Japon), et du Sunpower (France), et du Solar Frontier (Japon), etc, bref ce qui est le plus adapté à la recherche du client. Et qui plus et nous n’avons pas de compte à vous rendre. J’ai créé la société et 8 emplois. 6 de nos employés étaient en recherche d’emploi. En 2014 je devrai licencier probablement car les… Lire plus »
Cafaitpeur
Invité
On ne doit pas vivre dans le même pays, à moins que la différence d’âge explique cette difference d’appréciation. Il y a une trentaine d’années, je travaillais dans le sud 44, limite du 49 où les usines de chaussures et de vêtements faisaient travailler beaucoup de monde. Un jour (faisons court) un affairiste a pensé que cela serait “bon pour les consommateurs” de payer ces produits moins chers en les faisant venir de… loin. Effectivement sur le coup l’économie était au RV ; aujourd’hui les chômeurs sont au RV… Et notre affairsite lui va bien, merci. Mais vous qui semblez… Lire plus »
A tom
Invité
« C’est assez cynique de se servir de l’argument du marché de l’emploi le jour où deux nouveaux fabricants européens de produits solaires ont dû déposer le bilan. Les pratiques de dumping de la Chine mettent à mal l’ensemble de l’industrie solaire et ont déjà coûté des milliers d’emplois en Europe et causé plus de 30 faillites d’entreprises et fermetures d’usines. » estime Milan NItzschke (président de l’initiative européenne des fabricants de produits solaires EU ProSun). Pour Euro PROSUN, ce qui se passe aux USA démontre la fausseté des allégations de l’AFASE et de Prognos. Aucun des effets annoncé ne… Lire plus »
Fopadec
Invité
Habitant la région Poitou-Charentes, je me permets de vous signaler que nous avons 2 importants syndicats (sous forme d’Entreprises Locales de Distribution) qui sont SOREGIES dans la Vienne (86) et SEOLIS dans les Deux-Sèvres (79). Si vous prenez le temps d’aller sur leurs sites internet respectifs, vous pourrez vérifier par vous même que ces entreprises sont (très) importantes, à priori plutôt bien gérées et ne vous ont pas attendu pour imaginer un mix énergétique digne de ce nom avec des éoliennes, des fermes solaires PV sur centres d’enfouissement technique, sur les écoles puliques, de la bio-méthanisation, de l’hydraulique au fil… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Effectivement Mr CaFaitPeur, j’ai quitté la france en 94 pour créer une boite à l’étranger, la nomenclatura française avait décidé de confier à la CNIL le droit d’ingérance sur les bases de données et mon client américain a exigé que toutes les bases de données soient déplacées à Bruxelles. J’ai simplement suivi mon client. Depuis, la déclaration obligatoire à la CNIL est tombée en désuétude et a finalement disparu du droit français faute de quoi vous n’auriez pas un site marchand en France. Heureusement donc nos politiiens ont été submergés par l’énormité d’une telle contrainte administrative. Entretemps , je m’étais… Lire plus »
Himself
Invité
Etant un professionnel à la retraite depuis peu , et pendant près de 7 ans , je n’ai jamais rencontré des régies ayant eu l’idée d’associer des EnR privées ou collectives en rémunérant les personnes injectant sur leur réseau !! Il m’a été impossible de mettre au point de l’éolien collectif d’environ 250 kW avec revente totale de la production . Désolé de vous contredire , cela n’a pas encore été fait même dans nos anciennes régies qui auraient besoin d’un grand changement . Maintenant si vous avez la preuve que ce procédé existe , n’hésitez pas en m’en informer… Lire plus »
Fopadec
Invité

Je pense que vous avez du rater un épisode parmi les 160 ELD qui approvisionnent 3,5 millions de français en électricité ! (et qui sont parmi les plus gros faiseurs d’ENR !!!!). Je vous invite donc à aller sur les sites de SOREGIES et SEOLIS pour vous faire une idée de ce que sont devenues les “régies” et autres “syndicats intercommunaux d’électrification”. Le monde à légèrement évolué depuis le début de votre carrière, savez-vous ?…. 🙂

Himself
Invité
Je pense réellement que vous ne savez pas de quoi vous parlez ! d’autre part vous n’apportez aucune preuve . J’ai regardé vos régies , malheureusement ça n’est pas d’aujourd’hui , il n’y a comme d’habitude que des achats de kWh “vert” achetés on sais ou et revendus on ne sais comment .Mais je n’ai pas vu un groupement de particulier ayant une éolienne ou une petite centrale PV qui revendent leurs productions à vos chères régies , et cela sans subventions du gouvernement. c’est de cela ce dont je parle . Le monde à légèrement évolué depuis le début… Lire plus »
Fopadec
Invité

Pourquoi n’allez vous pas faire un tour sur le site de la SCIC Poitour Charentes Energies renouvelables ou bien de la SEM Energie Solaire des Territoires, ou bien des sociétés SERGIES ou 3DEnergies, qui sont propriétés des communes et donc des contribuables… Ce ne sont pas des preuves, justes des exemples. Mais intelligent comme vous semblez l’être, vous ne tarderez pas a trouver par vous-même, d’autres exemples… 🙂

Fopadec
Invité

C’est quoi le “moyen” éolien ? Avez vous des exemples d’installations citoyennes ?

Sicetaitsimple
Invité

entre vous ,MM. Himself et Fopadec, ils me semble que sur leur zone de distribution, les régies/ELD sont tenues à l’obligation d’achat aux tarifs réglementés et se font rembourser la CSPE correspondante…dans le cadre réglementaire applicable à ERDF. Qu’elles n’en n’aient pas forcément envie est un autre sujet.

wpDiscuz