Suntech : la technologie Pluto atteint un rendement de 20,3%

Le 1er fabricant mondial de cellules solaires chinois, Suntech Power, a annoncé lundi que sa technologie Pluto, avait atteint un nouveau record, avec un niveau de rendement de 20,3 % pour les cellules produites avec des wafers en silicium standards.

La technologie Pluto a été développée par les équipes de recherche et développement de Suntech, en collaboration avec l’Université de Nouvelle-Galles du Sud.

"Cette percée technologique est une nouvelle étape cruciale dans notre quête d’amélioration constante du niveau de rendement de nos cellules. Ce niveau de rendement doit permettre à terme de proposer une véritable alternative aux énergies fossiles" a déclaré Dr Stuart Wenham, Directeur de la technologie chez Suntech, et Directeur de la School of Photovoltaic and Renewable Energy Engineering (SPREE) à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud.

De son côté, l’Institut de Recherche de l’Energie Solaire de Singapour a confirmé le rendement de 20,3% des cellules Pluto. Il s’agit là d’une avancée significative par rapport aux premières générations de cellules, qui atteignaient un rendement de 19,6%. Avec une optimisation plus poussée, le rendement de la cellule de technologie Pluto devrait atteindre 21 % dans les 6 à 12 mois prochains.

L’une des améliorations clé de la technologie Pluto repose sur l’intégration, dans le procédé de fabrication classique des cellules, des caractéristiques des cellules PERL à haut rendement. La fabrication des cellules Pluto implique une étape dite « de passivation » qui a pour finalité d’optimiser les contacts en face arrière de la cellule. La méthode de fabrication des cellules a également été modifiée, de façon à diminuer le recours aux hautes températures, rendant ainsi possible l’application de ce processus, visant à augmenter le rendement des cellules, aux wafers les plus communément utilisés.

Suntech : la technologie Pluto atteint un rendement de 20,3%

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Fort du succès de la technologie améliorée des cellules Pluto en laboratoire, Suntech indique se concentrer maintenant sur sa commercialisation. Il apparaît donc que cette technologie sera bientôt intégrée dans de nouveaux modèles de panneaux solaires.

Ce nouveau record pour des cellules solaires en silicium cristallin suit l’annonce récente d’une équipe de chercheurs de l’Université de Technologie de Swinburne (Australie) et de Suntech, à propos du développement de cellules solaires nanoplasmoniques ayant le plus haut niveau de rendement.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Suntech : la technologie Pluto atteint un rendement de 20,3%"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité
Comme d’haitude lorsqu’Enerzine nous propose ce genre d’article, ma question est : à quoi cela sert-il d’augmenter la puissance des cellules ? Il s’agit d’un “coup” marketing puisqu’avec une cellule de 10 % ou de 20 % de rendement, 1 Wc ne produira pas plus dans un cas comme dans l’autre !!!! J’en déduits donc qu’il s’agit de publicité permettant à un fabricant de vendre plus cher un panneaux légèrement plus petits (car le seul “avantage” du rendement de la cellule, c’est qu’à production égale, il demande moins de surface couverte …. Mais cela concernera au final combien d’utilisateurs ?… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

le jour où le PV commercialisé atteindra plus de 40% de rendement tout en divisant le pris de fabrication par 2 (le fameux facteur 4 cher aux carbocentriques), on sabrera le champagne (français de préférence)

Explication
Invité

@Rice Tu peux redevelopper clairement ton explication avec tes histoires de Wc/surface/prix/rendenment, histoire que les néofites comprennent bien

Robert
Invité

Ce record est une bonne chose dans la continuité du dévellopement du PV (polycristallin). Il y a quelques années (3-4 ans), le rendement des panneaux tournait encore autour de 10%. @ Explication, pour faire simple un rendement de 20% signifi que pour 1m² de panneau installé, la puissance (STC) sera 200W. Et enfin niveau prix, pour des rendements toujours plus élevés on observes des prix qui diminuent constament, divisés par 2 à 3 en deux ans

Rice
Invité
@ CHELYA Pas tout à fait d’accord avec ton explication. En effet, 1 – la baisse des prix que nous constatons depuis 2 ans n’est en aucune manière liée à l’amélioration du rendement des cellules, mais tout simplement au transfert de tout ou presque de la production de silicium et wafers en Chine, et d’une grande partie de l’encapsulation dans de monstrueuses usines permettant d’abaisser spectaculairement les coûts de production, 2 – l’impact de ces “nouvelles” cellules sur le reste des composants me semble encore assez marginal même si, je te l’accorde, il est bien réel, 3 – s’il s’agit… Lire plus »
jmdesp
Invité
De toute façon à terme la principale contrainte c’est la surface disponible pour les panneaux solaire, et donc les hauts rendements sont indispensable. Cela dit il faut le dire et le redire, aujourd’hui, avec des technologie beaucoup plus simples, les chauffe-eau solaire ont un rendement au moins 4 fois supérieur. Si vous voulez agir pour l’environnement, plutôt que de juste gagner du fric sur la base d’un montage économiquement absurde, l’impact du chauffe-eau solaire est donc 4 fois supérieur pour une même surface. L’électricité que produit le panneau PV sur le toit d’un particulier est ridiculement faible, le geste est… Lire plus »
Robert
Invité

La spectaculaire baisse des prix à plusieurs raison, Evidemment la production de masse qui s’est développé en fait partie, mais il y a aussi la baisse du Silicium principal composant des panneaux. Enfin la surproduction chinoise subventionné par leur gouvernement pour casser les prix et s’approprier l’avenir du marché.

renewable
Invité
Quelques exagérations dans vos chiffres : Le PV d’aujourd’hui ne met pas “des années” pour compenser son énergie grise mais de quelques mois à un voire 2 ans dans les cas extrêmes. Il y a 10 ans, vous avez raisons, c’était bien plus. Aujourd’hui le KWh solaire est entre 15 et 38centimes, soit 2,5 fois au maximum l’électricité que le particulier devrait payer sans cette production. Là encore les choses ont bien évolué. Et solaire PV et thermique ne sont pas incompatibles, ont peut installer les deux voire même installer des panneaux qui ont les deux fonctions. Quand aux usages,… Lire plus »
Wilfried
Invité
. Une installation solaire photovoltaïque pour la production d’électricité est rentable en énergie en 3 à 4 ans à Paris selon une étude de mai 2006 publiée par l’Agence internationale de l’énergie sur la rentabilité énergétique de l’électricité photovoltaïque dans 41 villes de 26 pays. En France, le temps de retour de l’énergie produite sur l’énergie consommée (y compris installation, démontage et recyclage 25 à 30 ans plus tard) est de 1,9 année à Marseilles et 2,9 année à Paris, avec la technologie de 2005 ou avant. Le temps de retour, en années, était de 1,8 à Madrid, de 1,9… Lire plus »
Wilfried
Invité

Lien : .

Sicetaitsimple
Invité

Donc si la parité résau est atteinte en Allemagne pour tous les tarifs dont vous parlez, il n’y a plus besoin de tarifs d’achat, non??? Ca fait plusieurs fois que je vous pose la question sans avoir la réponse, pourtant elle interesserait beaucoup de lecteurs d’Enerzine qui ont compris ça: “Parité réseau = plus de necessité de tarifs d’achat”. Si jamais ce n’etait pas pas le cas, expliquez nous…..

Sicetaitsimple
Invité

Pour le point 3, je suis d’accord, une fois n’est pas coutume, avec vous. Pour le point du post précédent sur l’amélioration du rendement facteur de baisse de prix sur la part BOS, pareil. C’est juste vrai tant qu’il y a une compétition suffisament acharnée pour que ceux qui ont des meilleurs rendements tuent leurs concurrents (au lieu de capter leur avantage), mais effectivement je pense que ça devrait rester comme ça un certain nombre d’années.

Tonys
Invité

J’admire votre perséverance…

Sicetaitsimple
Invité

J’avoue ne pas comprendre….La parité réseau, c’est pas “fin des tarifs d’achat”? Que viennent faire les chinois là-dedans?

Sicetaitsimple
Invité
Ne l’admirez pas, c’est juste une question que je pose régulièrement: -à ceux qui n’ont peut-être pas tout compris (mais qui peuvent être de bonne foi). – à ceux qui ont peut-être compris ( comme Wielfried), mais qui sont incapables de répondre, malgré des relances innombrables. Dans le cas spécifique de Wilfried, il est vrai que ça devient louche mais si c’est un troll il n’est pas bien méchant car totalement à court d’arguments et dans tous les cas toujours fuyant.. – à ceux qui ont tout compris ( Enerplan et autres ) qui derrière un concept marketing ( c’est… Lire plus »
Robert
Invité

Le tarif d’achat sera toujours nécessaire même après la parité réseau. La raison est pourtant bien simple, l’énergie solaire produite n’est pas tout le temps concomée entièrement sur place et le surplus est donc revendu et certainement pas gaché. Cependant après la parité réseau le tarif de vente de cette énergie sera du coup inférieure et compétitive en tant qu’énergie décentralisée qui ne subira pas les pertes dûes au cheminement sur le réseau car généralememnt consomée à proximité immédiate.

Sicetaitsimple
Invité
Completement d’accord avec la première partie de votre réponse.La raison est effectivement bien simple…au delà de l’autoconsommation, il faut bien vendre ( ou stocker localement, ce qui revient cher). Pas du tout d’accord avec la deuxième: qu’est-ce qui vous permet de dire “sera à coup sûr inférieure et compétitive”?. Si elle est compétitive, elle est en compétition avec les autres sources de production d’électricité, et donc au prix de marché, donc de l’ordre d’une cinquantaine d’euros aujourd’hui en europe…Vous connaissez beaucoup de projets PV qui seraient prêts à revendre leurs exédents à ce prix? Et vous imaginez que ça va… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Enfin un vrai débat, merci. Nous avons suffisament échangé ensemble pour le situer. Les monopoles (naturels, nationaux, régionaux,…) versus les communautés ( communales,zones d’activité, voire à l’échelle d’un quartier). Et dans le second cas, il serait effectivement “un peu idiot” d’abandonner les tarifs d’achat. On parle d’un contexte européen, je pense. Dans un pays ou des régions ou l’accès à l’electricité est à construire, les choses sont forcément différentes. Alors allons-y! Notre communauté, qui souhaite devenir autonome, comment elle assure cette autonomie ( moyens de back-up,…). Et si elle ne souhaite pas l’assurer et donc au bout du compte prendre… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

J’ai bien entendu supposé qu’une communauté autonome reprenait à son compte son réseau interne de distribution, sinon ça n’a pas de sens.Et qu’elle gérait ses “abonnés”, bien sûr.

Robert
Invité

Le photovoltaïque est effectivement lion de se vendre 50€/MWh, mais ce n’est pas l’objectif à très court terme. Il faut prendre en compte que pour les centrales PV de faible puissance (inf. 1MW), l’énergie produite est consommée à proximité et de ce fait les pertes en lignes sont très faible. De plus des réflexions sont en cours pour revoir le système de coût d’utilisation du réseau, car actuellement un producteur PV qui n’utilise que le reseau à proximité de son installation paie dans les mêmes proportions qu’une centrale nuke (ou autre) qui utilise des km de réseau.

Dan1
Invité
“car actuellement un producteur PV qui n’utilise que le reseau à proximité de son installation paie dans les mêmes proportions qu’une centrale nuke (ou autre) qui utilise des km de réseau.” C’est la tarte à la crème habituelle : “A consommer sur place ou à emporter” Sauf que ce n’est pas le réseau de transport qui est le plus long et qui engendre le plus de pertes (1/3 seulement et 11,9 TWh en 2010). Le réseau de distribution est très long et complexe plus de 1,2 million de kilomètres et en basse tension, il engendre donc 2/3 des pertes (25,1… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Il faut prendre en compte que…”. Vous avez une quantification à fournir?

Sicetaitsimple
Invité

vous pouvez toujours regarder: et notamment l’exemple Danois que je donne dans le post du 10/01 à 22h31.

Dan1
Invité

Pour Sicetaitsimple. Vous aller nous traumatiser robert en le tanant pour qu’il argumente. Passer du catéchisme à la théologie, c’est pas facile pour le commun des mortels. Il veut juste nous transmettre un message sans éprouver le besoin de prouver. Il a la foi lui !

Sicetaitsimple
Invité

“Il est bien évident qu'” “il faut prendre en compte que” “la parité réseau est déjà atteinte”. C’est quel commandement déjà?

Sicetaitsimple
Invité

Il y en a un que je connais: “dès la parité réseau tu atteindras , les tarifs d’achat tu supprimeras” C’est dans l’évangile selon St Enerplan… Mais chacun sait que les évangiles ont un peu tandence à embellir la réalité.

Sicetaitsimple
Invité

Vous avez un problème d’accès au réseau? Expliquez nous… Sans vouloir me méler de votre conversation avec Dan1, il est particulièrement cocasse de lire que les pertes sont liées “au surdimensionnement des tranfos”Ca révolutionne les lois de l’electrotechnique!

Dan1
Invité
les tables du photovoltaïque, qui ont été récemment retrouvées dans le désert, ont malheureusement subi les outrages du soleil et elles étaient presque illisibles. Les spécialistes ont donc reconstitué le texte suivants qui est peut être approximatif : I Tu n’auras pas d’autres dieux que le soleil II Tu ne serviras point EDF III Tu ne laisseras pas impuni celui qui galvaude le nom du dieu soleil IV Tu travailleras tous les jours à l’avènement du photovoltaïque, tu pourras te reposer le dimanche… s’il ne fait pas beau ! V Honore l’Allemagne tout le temps et l’Espagne jusqu’à ce qu’elle… Lire plus »
Dan1
Invité

Et maintenant les pertes sont dans les transformateurs et plus dans les fils du réseau. Donc un million de km ça perd trois fois rien !

Dan1
Invité

Comme vous êtes un spécialiste reconnu, vous allez donc nous donner des éléments concrets sur le niveau des pertes dans les transformateurs. A écouter les spécialistes sur Enerzine, j’en étais venu à conclure que ce qui perdait le plus d’énergie c’était les milliers de km de ligne qui relient les centrales nucléaires entre elles. Apparemment, j’ai mal compris, ce serait les milliers de transformateurs des réseaux de distribution.

Lionel_fr
Invité
Je confirme : les transfos rayonnent et dispersent beaucoup d’énergie même sir le rendement est généralement supérieur à 99.5%, leur multiplication sur le trajet des electrons aboutit à des pertes significatives en pourcentage et colossales en valeur absolue. Les petits transfos domestiques sont en outre très bon marché et oublient des composants importants (condensateurs) et ruinent le cos-phi du signal. Cos phi qu’il faut redresser ensuite. Par contre, le principal argument du courant alternatif sur le continu est justement le bon rendement des transfos mais ne vous y trompez pas, chaque noeud de réseau consomme sa taxe. Les onduleurs ont… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Tous vos calculs pèchent par une utilisation abusive des poucentages et de l’absence d’itérations. Pour faire une simulation financière correcte, il est indispensable d’utiliser les itérations : au moins une par an (les tarifs de rachat sont réévalués chaque trimestre) Certaines variables de calcul connaitront une croissance logaritmique , d’autre non. Il est indispensable de renseigner toutes les variables pour chaque année. Par exemple , pour une prospective à échéance 2020 il faut refaire les calculs 8 fois et non pas ajouter un pourcentage que multiplie 8 . Ca vous embète pas des ne faire que des calculs faux ?… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Excusez moi, mais ce que disais de façon un peu surprenante Chelya, c’est que les pertes étaient notamment liées au surdimensionnement des transfos. Ce qui est bien sûr une blague, car un transfo surdimensionné perd moins qu’un transfo normalement voire sous-dimensionné. pour le même transit d’éelctricité.. A part ça , vous avez vu, Repower semble être en vente! Après vos conseils sur Vestas et ceux de Chelya sur REC, je ne suis pas sûr d’acheter….

Dan1
Invité

“les transfos rayonnent et dispersent beaucoup d’énergie…, leur multiplication sur le trajet des electrons aboutit à des pertes significatives en pourcentage et colossales en valeur absolue.” Tout dépend de ce que l’appelle colossal : http://www.observatoire-electricite.fr/2010/fiche/part-de-march-du-chauffage-lectrique-par-type-de-logement Ainsi Alcimed a estimé qu’en Europe les pertes était d’environ 33 TWh par an. l’UE 27 c’est tout de même une production d’électricité de presque 3 300 TWh par an. Les pertes colossales de tous les transformateurs seraient donc de 1%. Pour comparer, on perd combien de TWh dans les stations de compression de gaz pour l’envoyer de Russie en Europe de l’ouest ?

airsol
Invité

A ameliorer le solaire photovoltaïque Est ce que ça marche? Oui, sans aucun doute Est ce que ça coute trop cher? Oui, mais sans les tarifs d’achat, il n’y aurait pas eu ces progrès Que faire alors? Ignorer tous les progrès réalisés par le solaire photovolaïque, critiquer pour tenter de retarder le moment ou il sera incontournable

Lionel_fr
Invité
Salut Simple , j’espère que vous, dan1, et mes copains airsol et chelya allez bien 🙂 Quand je regarde la prograssion des EnR depuis 2ans , je réalise qu’il faudrait être très inconséquent pour ne pas s’attendre à une révolution. Si l’argument financier est important (surtout celui de l’investissement et de la R&D), c’est surtout l’intensité de la compétition qui rappelle furieusement l’émergence des Microsoft, Apple, Google, .. Tant pis si la france brille surtout par des SSII qui gèrent l’e-administration , il y a un gros marché pour les prestataires aussi et au moins n’éssuiront-ils pas les plâtres… Pourtant… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Alors au moins vous, avec qui je discute depuis plusieurs mois de façon relativement cordiale et qui êtes dans le métier, pourriez vous nous confirmer que “parité réseau” ne signifie en aucun cas “fin des tarifs d’achat”, contrairement à ce que pensent des gens mals informés et à ce que laissent penser des gens bien informés mais parfaitement malhonnetes?

airsol
Invité

“pourriez vous nous confirmer que “parité réseau” ne signifie en aucun cas “fin des tarifs d’achat” Bien sûr, la fin des tarif d’achat sera politique, si l’on veux encourager le solaire photovoltaïque et autres renouvelables, il faudra maintenir un tarif, ne serait-ce que le prix arenh pour ne plus alourdir la CSPE Ce sera au détriment des autres energies, mais il est d’intérêt public à long terme d’encourager le renouvelable

Lionel_fr
Invité
Les tarifs de rachat sont un moyen de garder le monopole commercial et technique. En obligeant les projets à s’enregistrer et à être validés par des techniciens “maison” , l’opérateur s’arroge un droit de regard que le code de la propriété ne lui autorise pas. Or l’UE et NOME commencent à écornifler sérieusement le monopole par ailleurs illégal dans sa forme actuelle. En contrepartie, le rachat de la production est garanti de sorte que les banquiers n’hésitent pas à financer les projets. Le tarif de rachat révisable et favorable aux petits projets devrait donc rester la règle et arrètez de… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Bah voilà, on est d’accord, “parité réseau” ne veut pas dire fin des tarifs d’achat, et donc fin de l’impact CSPE. Ce n’est pourtant ce que veut laisser entendre Enerplan, je cite: “Assurer une maitrise des coûts d’achat de l’énergie, selon l’échéancier proposé ci-dessous, et donc la décroissance de l’impact sur la CSPE, jusqu’à un coût nul dès 2017.”. C’est ici: Sauf à ce qu’Enerplan n’ai jamais regardé comment se calcule la CSPE, mais on ne va quand même pas leur faire ce procès là, déjà qu’on les traite de menteurs!

Rice
Invité

… c’est que nous fermions progressivement les vieilles bouilloires atomiques et que nous les remplacions progressivement par des ENR… Pendant ce temps le CEA nous trouvera (enfin !) une technique de stockage, non ? 16000 salariés avec un objectif, c’est nouveau pour eux certes, mais il faut bien qu’ils comprennent que … LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT !

Rice
Invité

Et entièrement d’accord pour supprimer les tarifs d’achat de l’électricité d’origine renouvelable (élolien, PV, etc…), dès que l’on saura précisemment combien coûte l’électicité d’origine nucléaire avec les coûts de R&D depuis 1946, les assurances qui vont bien, le démantèlement des vieilles centrales, le stockage des milliers de m3 de déchets hautement radioactifs , les mises à niveau post-Fukushima pour pas que “ça nous arrive à nous aussi”… Bref, c’est pas demain qu’on supprimera les tarifs d’achat des ENR s’il faut attendre d’avoir ces chiffres…. 🙂

aurel
Invité

“L’eau chaude + le chauffage, qui est lui aussi de l’eau chaude avec un chauffage central, représentent la majorité de la consommation énergétique d’un foyer. Suffisament pour même avec les meilleurs rendements du solaire thermique, la surface du toit suffise à peine à l’assurer.” Tout dépend de l’isolation du bâtiment. Votre assertion n’est vraie que pour les passoires énergétiques Françaises (300 kWh/m2/an), mais pour une maison BBC ou passive, ce n’est plus du tout le cas.

Sicetaitsimple
Invité

Je me raccroche à un débat déjà ancien (plus d’un mois….) pour vous signaler un article sur la parité réseau: Le plus surprenant est que c’et publié sur PV Tech!

Sicetaitsimple
Invité

Pour reprendre un dialogue d’il y a 4 mois, on constatera: -que les tarifs régulés d’EDF augmentent de 2% ( on ne doit pas être loin de 120€/MWh tout compris). – que les tarifs solaires baissent de 9,5% pour la catégorie la plus usitée ( intégration simplifiée au bati) pour descendre entre 175 et 185€/MWh. La parité réseau n’est donc plus très loin, ce qui, pour reprendre le dialogue ci-dessus , ne signifiera pas “fin des tarifs d’achat”.

Tylan
Invité

je viens d’apprendre que nous sommes autonome au niveau du petrole et de l’uranium pour la production electrique de notre pays. Pauvre humanité; il est clair que l’automnomie energétique au niveau du batiment tertiaire n’est pas du gout des distributeurs d’energies; c’est aussi le cas pour l’eau par exemple; A vous de voir si vous voulez etre dependants

Sicetaitsimple
Invité

à Tylan: je suis complètement pour l’autonomie energétique du tertiaire, du particulier, de n’importe qui, du moment que cette autonomie n’est pas financée par celui qui n’en a pas décidé.Bref, mon voisin a le droit de mettre des panneaux PV sur son toit, mais je n’ai pas encore compris pourquoi ça devrait faire augmenter ma facture, sauf à constater qu’un débat “démocratique” en a décidé ainsi. Comme vous ressortez ce fil du passé, je signale au passage que Pluto est en train de se faire rattraper par Picsou:

Sicetaitsimple
Invité

Ce n’est visiblement simple pour personne.

wpDiscuz