Total prend part au projet GLNG en Australie

Total a annoncé jeudi la signature d’un accord pour acquérir une participation de 20% dans le projet GLNG, en Australie, pour un montant de US$750 millions de dollars (avec effet au 1er juin 2010), auprès de Santos et de Petronas, chacune des deux compagnies cédant à Total respectivement 15% et 5%.

Cet accord prévoit l’entrée de Total dans l’ensemble de la chaîne de production de Gaz Naturel Liquéfié (GNL), de l’extraction de gaz de charbon dans des champs situés dans le Queensland, à l’est de l’Australie, jusqu’à la liquéfaction de ce gaz dans une usine dédiée à Gladstone sur la côte est de l’Australie.

La capacité de l’usine de liquéfaction sera de 7,2 millions de tonnes par an (Mt/a). Selon cet accord Total a l’engagement d’enlever 1,5 Mt/a de GNL, fonction cependant des négociations en cours entre le projet GLNG et plusieurs acheteurs en Asie.

« Total se réjouit de cette acquisition qui confirme l’engagement du Groupe dans le développement du GNL dont nous sommes l’un des principaux acteurs au niveau mondial. Elle nous donne accès à des ressources significatives de long terme à un coût compétitif de l’ordre de 2,5 dollars par baril. Après avoir acquis une participation dans le projet GNL d’Ichthys en 2006 dont la décision d’investissement sera prise fin 2011, le Groupe franchit ainsi une nouvelle étape en Australie. Ce projet nous permet en outre de renforcer notre position sur le marché asiatique qui connaît la plus forte croissance de demande en gaz, notamment en GNL. Il offre de plus pour le gaz des valorisations élevées, liées au prix du pétrole» a déclaré Yves-Louis Darricarrère, directeur général Exploration et Production du groupe Total. « Il s’agit ainsi du premier projet de gaz de charbon (« coalbed methane » ou « coal seam gas») pour Total, qui poursuit sa stratégie d’investissement dans les gaz non-conventionnels, en accédant à des actifs de qualité. »

Le projet GLNG

Le projet intégré de production de GNL comprend l’extraction de gaz de charbon (CSG) de Fairview, Arcadia, Roma et Scotia, situés dans le bassin de Bowen-Surat, à l’Est de l’Australie, dans la région du Queensland. Les ressources de ces actifs sont estimées à plus de 250 milliards de mètres cubes (Gm3) (9 téra pieds cubes).

Le champ de Fairview produit d’ores et déjà 2,4 millions de mètres cubes par jour (Mm3/j) (80 millions de pieds cubes/jour) vendus sur le marché domestique. Le projet GLNG nécessitera les investissements pour développer ces champs jusqu’à un plateau de 150 000 barils équivalents pétrole par jour (9 milliards de mètres cubes par an (900 millions de pieds cubes/jour)) soit 30 000 bep/j en quote-part pour Total.

Le projet inclut également l’évacuation de la production vers une usine de liquéfaction de gaz située à environ 400 kilomètres dans le port industriel de Gladstone, au nord-est de Brisbane, sur la côte est de l’Australie. L’usine de liquéfaction de GLNG sera dotée de deux trains d’une capacité de production totale de 7,2 millions de tonnes par an (Mt/a).

Avec une décision finale d’investissement prévue dans les prochains mois, la mise en production du premier train est prévue en 2014. Le plateau de production de l’usine de GNL devrait être atteint en 2016 pour une durée de plus de 20 ans.

A l’issue de cette transaction qui est soumise à l’approbation des autorités australiennes (Foreign Investment Review Board), les participations dans le projet seront : Santos (45%, opérateur), Petronas (35%) et Total (20%).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz