Un tiers des Lumières de Laval alimentées à l’éolien

Pour la première fois en France et plus particulièrement à Laval, des illuminations de Noël seront alimentées par l’énergie éolienne, explique Guillaume Garot, député-maire de Laval.

Nous avions déjà réduit nos dépenses énergétiques de 25% l’année dernière en supprimant les illuminations le matin, rappelle le maire de Laval. Nous continuons également à remplacer systématiquement les ampoules et les projecteurs par des LED (70% d’économies). Mais aujourd’hui, nous franchissons un nouveau seuil. Nous organisons les illuminations les plus écologiques de France par une maîtrise de la dépense énergétique.

Deux "aérogénérateurs" (de petites éoliennes) sont installés sur l’écluse du centre-ville. D’un diamètre d’un mètre soixante, ils pivotent selon la direction du vent en haut d’un mât d’un mètre.

Grâce à deux rotors, ils produisent entre 3 et 6 kW/h en fonction de la puissance du vent, "de quoi alimenter entre un quart et un tiers des Lumières de Laval", explique Jacques Mallet, directeur d’ErDF en Mayenne qui met à la disposition de la Ville ces appareils. Dès que le vent dépasse les 6 km/h, l’équivalent d’une brise légère, elles peuvent produire de l’électricité.

"Silencieuse et élégante, cette innovation change l’image de l’éolien", complète Jean-Pierre Le Scornet, vice-président du Conseil régional en charge de l’environnement. C’est pour cette raison que la Région a souhaité s’associer cette année aux Lumières de Laval. Elles font la démonstration concrète que la réduction de l’empreinte écologique passe également par des solutions locales. "L’éolien demain, ce ne sera plus seulement de grandes installations, mais aussi des aérogénérateurs plus petits installés dans les villes", ajoute-t-il.

Un tiers des Lumières de Laval alimentés à l'éolien

Et pour accroître l’effet pédagogique, les aérogénérateurs sont eux aussi illuminés. "Ils sont un élément à part entière des Lumières de Laval" pour Jean-Christophe Boyer, adjoint au maire. Ils participent du décor sobre et élégant qui est aujourd’hui la signature des illuminations.

Pour prolonger le sujet sur le petit éolien, nous vous invitons à consulter également notre article sur la nouvelle éolienne à axe verticale de "PRAMAC by Starck".

[ Credit Photo : Jacques Lugue ]

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Un tiers des Lumières de Laval alimentées à l’éolien"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Reivilo
Invité

Bravo pour cette initiative qui “met en lumière” l’énergie éolienne !

De passage
Invité

Il n’y en aura pas un en France (heureusement) pour avaler ce poisson digne d’un 1° avril. Alors des “éoliennettes” vont fonctionner juste quand il le faut (quid des vents erratiques) pour ses éclairages? Doivent se sentir cocus les habitants qui ont payé malgré eux ces fadaises de luxe. Vraiement, avec un édile et de l’idéologie on fait n’importe quoi pour aller opportunément dans le sens du vent médiatique (celui là souffle toujours, dommage qu’il n’existe pas d’éoliennes pour l’exploiter)… heureusement j’habite ailleurs

Dan1
Invité
Je cite : Grâce à deux rotors, ils produisent entre 3 et 6 kW/h en fonction de la puissance du vent, “de quoi alimenter entre un quart et un tiers des Lumières de Laval” Ecrire que Laval est éclairée entre à 25 et 33 % par deux minuscules éoliennes relève du n’importe soit dû à une ignorance abyssale soit à une très grande mauvaise foi… ou alors Laval est une ville tout particulièrement économe où il fait très très sombre la nuit ! A titre indicatif, une éolienne de 1,6 mètre de diamètre se voit traverser à 50 km/h (14 m/s) par une… Lire plus »
chelya
Invité

Ou alors vous lisez l’article et vous vous apercevez qu’il parle des illuminations de noël de Laval et pas de l’éclairage municipal… Vous avez le droit de vous sentir ridicule maintenant…

Dan1
Invité
Le ridicule ne tuant pas, c’est bien connu, le risque est que je sois encore présent sur Enerzine pour présenter des faits et des ordres de grandeurs qui aideront chacun à se forger sa propre opinion. Dans le cas de cet article, ce qui est ridicule, c’est la puissance développée par les deux éoliennes en cas de faible vent. Ce n’est pas de leur faute, une éolienne présente une puissance utile globalement proportionnelle au cube de la vitesse du vent. Donc si le vent est 10 fois plus fort, la puissance est multipliée par 1000… mais le corollaire, c’est que si… Lire plus »
wpDiscuz