Enerzine

Une importante expérience sur le diesel renouvelable

Partagez l'article

La plus importante expérience routière de diesel renouvelable par temps froid a commencé le 22 janvier dernier à Edmonton dans l’Alberta (Canada).

Administrée par le "Climate Change Central", cette démonstration grandeur nature va être exercée sur plusieurs mois et portera sur des carburants et des procédés de production.

Une soixantaine de camions de toutes tailles utiliseront le diesel renouvelable pour circuler aux 4 coins de l’Alberta. Cette démonstration permettra aux mélangeurs de carburants, aux distributeurs, aux flottes de camions et aux conducteurs de faire l’essai du diesel par temps froid.

Le gouvernement fédéral a déjà annoncé son intention d’appliquer une Norme de carburants renouvelables prévoyant, d’ici 2012, un contenu renouvelable de 2% dans les approvisionnements de diesel au Canada.

"Tous les partenaires de la démonstration reconnaissent que les biocarburants joueront un rôle important dans l’offre de carburants à long terme au Canada et voient d’un bon oeil qu’on se renseigne davantage sur l’infrastructure des mélanges et sur la livraison des carburants" indique M. Rilett, directeur de "Climate Change Central", chargée de l’expérience.

Les gouvernements du Canada et de l’Alberta consacrent des investissements de 2,6 millions de dollars au projet. Shell Canada est le fournisseur du diesel à faible teneur en soufre utilisé ainsi que le distributeur et le responsable du mélange du carburant tout au long du projet installé temporairement au terminal de Sherwood de Shell.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Une importante expérience sur le diesel renouvelable"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Très bonne initiative pour démontrer ce que les Agro-diesels apportent comme avantages, hormis de remplacer tout ou partie des sources fossiles, en particulier je pense ceux d’origine BTL (biomasse to liquid). Il n’y aura plus ensuite qu’à tirer les // pour l’UE. A+ Salutations Guydegif(91)

    Jerome
    Invité

    Si les mêmes efforts étaient fait pour réduire les besoins en NRJ, alors oui, le recours aux agro-carburants seraient utiles. Malheureusement, les efforts ne sont pas fait pour préserver l’avenir mais simplement pour permettre de poursuivre un peu plus lgtps notre schéma de développement basé sur les gaspillages.

    wpDiscuz