Une nouvelle centrale photovoltaïque de 3,5 MWc en Gironde

Le nouveau parc solaire situé à Laruscade en Gironde, composé de 12.700 panneaux solaires photovoltaïques en silicium polycristallin, a été entièrement conçu par Siemens pour le compte de Chantre Davanière.

Récemment mis en service, la centrale de 3,5 MWc qui s’étend sur 6,9 hectares permettra de produire l’équivalent de la consommation de 1.600 foyers.

La Gironde est connue comme étant une région plate et très ensoleillée, un emplacement idéal pour mener à bien ce type de projet. Jean-Paul Labeyrie, Maire de Laruscade, s’explique : "Notre commune souhaite s’engager en faveur des énergies renouvelables, en particulier le photovoltaïque. Nous avons confiance en ce type d’installations et espérons que cette ferme solaire, la première de la région, donnera l’exemple aux collectivités voisines. De plus, ce type de projet, porté par des acteurs locaux, garantit un réel respect de notre territoire."

Après un développement du projet par la société PHOTEÏS, à la demande du propriétaire des terres et tenu par des délais très courts, le contrat de Laruscade a été signé en mars 2011 et le chantier a débuté en avril 2011.

"Cette nouvelle installation dans la région de Bordeaux est une grand fierté : Siemens en a été le maître d’oeuvre et nous assurerons aussi les prestations d’exploitation et de services à valeur ajoutée. Ce parc illustre parfaitement notre savoir-faire pour la réalisation de fermes photovoltaïques" a confirmé Olivier Gueydan, directeur du Secteur Energy.

Une nouvelle centrale photovoltaïque de 3,5 MWc en Gironde

En qualité de maître d’oeuvre, Siemens a été chargé des travaux de génie civil, des infrastructures de la centrale, de la fourniture des panneaux solaires, des supports, des onduleurs et des transformateurs, de l’appareillage basse et moyenne tension, ainsi que du raccordement au réseau et du système de contrôle commande.

Au terme des 25 ans prévus pour l’exploitation de la centrale de Laruscade, le démantèlement et l’enlèvement des câbles enterrés est prévu dans le respect de l’environnement. De plus, les panneaux sont recyclables à plus 90%.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Une nouvelle centrale photovoltaïque de 3,5 MWc en Gironde"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité
@ MODERATEUR Vos articles ne citent jamais les origines des composants de ces méga-centrales. Or le malaise actuel sur le PV tient (en dehors des tarifs d’achat exhorbitants…) à l’origine des composants et principalement des panneaux qui, d’après les ministres Besson et NKM seraient tous chinois. Les professionnels du secteurs savent bien qu’en dehors des centrales au sol d’EDF-EN et autres affairistes du genre, les panneaux installés en France (en nombre d’installations) sont majoritairements européens à défaut d’avoir eu une politique industrielle volontariste pour les fabriquer en France. Il serait donc, à mon humble avis, de bon ton de rappeler… Lire plus »
Samivel51
Invité

Il serait bien aussi d’indiquer l’usage anterieur du sol: agricole? naturel?

trimtab
Invité

Dans le numéro hors serie ci-après (qui faut acheter), sont détaillées TOUS le centraux (plusieurs centaines ! quand même!) de plus de 250 kWc en France, aussi bien au sol que en ‘grand toitures’. Tous les détails pour chaque sont données (marque panneaux, exploitant, installateur, etc). trimtab

b api
Invité
Vive les centrales au sol ! Il est économiquement absurde de favoriser les grandes intégrations au bâti, qui créent de plus de nombreux risques (incendies, étanchéité, effondrements, etc). Soi-disant pour créer une filière qui s’est vite remplie de solutions allemandes ou asiatiques. Il n’y a que par des centrales au sol qui s’expriment en MWc plutôt qu’en kWc que l’on peut atteindre une économie d’échelle. Avec des modules (chinois) à moins de 75 €cent/Wc, les centrales au sol peuvent s’imaginer à moins de 1,5 €cent/Wc installées et à moins de 15 €cent/kWh, au lieu de plus de 30 cent/kWh dans… Lire plus »
renewable
Invité

100% d’accord avec votre commentaire 🙂

Enrcompatible
Invité

Ne pas négliger les terres classées agricoles qui dans certaines circonstances et/ou région ont moins d’activité agricole, faute de marché ou faute de bras (certaines régions viticoles comme les landes girondines, etc…). Ne pas perdre de vue aussi que des millions d’hectares d’excellentes terres agricoles sont captées par les cultures pour les “bio-carburants” qui n’en ont que le nom.

ecoenergie
Invité

C’est bien de suivre les allemands et de creer chez eux des emplois verts Par ailleurs, reprenons la production Il faudrait deux mille sept cent (2.700) centrales analogues à celle ci pour donner une quantité d’energie annuelle moyenne analogue à celle de Fessenheim mais comment va -t -elle etre compensée en hiver ? Par des centrales fossiles !

Tech
Invité

la compensation en hiver c’est les pertes en lignes pour transporter l’électricité de fessenheim à bordeaux ! le renouvelable local économise un grande partie des pertes en ligne des réseaux! et le stockage également local va suivre les progrès d’amélioration de rentabilité. et question pour la route, envoyez-vous vos amis ou membres de votre famille travailler dans les centrales nucléaires? et les enverrez-vous pour leur démentèlement? ou offrirez-vous votre terrain pour le stockage des déchets nucléaires?

Rice
Invité

@ TRIMAB Dans le numéro hors série que vous citez, je vous invite a lire la page 87 qui explique la méthodologie. Lisez bien : – D’une part il n’y a pas toutes les centrales, loin de là, – ensuite, il suffit de feuilleter les pages pour trouver la confirmation de ce que j’ai écrit : plus les centrales sont grosses, plus elles sont “jaunes”… (Solaire Direct étant d’ailleurs un grand spécialiste des produits chinois JINKO)…

Rice
Invité

@ JCHE Et oui, les installations “domestiques” (c’est à dire celle de particuliers, loin des grandes fermes solaires des affairistes) sont majoritairement réalisées avec des produits qui ne sont pas chinois ou coréens comme en atteste le site BDPV Probablement que les produits chinois répertoriés ne dépassent-ils pas les 25 %… soit environ 50 % pour les produits européens et le solde pour le reste du monde.

Dan1
Invité

A tech. “la compensation en hiver c’est les pertes en lignes pour transporter l’électricité de fessenheim à bordeaux ! le renouvelable local économise un grande partie des pertes en ligne des réseaux!” Expliquez-nous comment une quantité de pertes en lignes peut compenser la saisonnalité d’une production ? D’autre part, les pertes son minoritaires dans le réseau de transport en THT (2 à 2,5%) et majoritaires dans le réseau de distribution HT et BT. Ce n’est donc pas l’équilibrage du réseau qui coûte le plus en pertes. Et entre Fessenheim et Bordeaux nous avons d’autres centrales.

...
Invité

@ b api Les aeroports?! Et la reflexion des modules pour les pilotes?! 🙂

jche
Invité

Vous ne répondez pas à ma question: Quelle est votre source pour prétendre que EDF-EN et les affairistes utilisent pour le PV Sol des panneaux “jaunes”?? Je ne remets pas en cause vos propos sur le PV toiture, je ne suis pas en mesure de vérifier. Pour le reste je suis preneur de vos explications.

Rice
Invité
@ jche La source a même été citée par TRIMAB : il s’agit du HORS SERIE n°6 du JOURNAL DU PHOTOVOLTAÏQUE du mois d’octobre 2011 qui recensait les installations PV > 250 kWc. Le constat n’est pas brillant en ce qui concerne les gros faiseurs qui ne connaissent que le jaune et/ou le germano-américain… Mais ces grosses entreprises (dont EDF-EN et SOLARIE DIRECT) n’achètent JAMAIS de panneaux fabriquées et/ou assemblés en France. JAMAIS. Venant de l’énergéticien français n°1, appartenant au peuple français à 86 %, c’est tout simplement honteux (dans ma ville, EDF-EN/Photon a répondu à un appel d’offres pour… Lire plus »
Rice
Invité
@ jche La source a même été citée par TRIMAB : il s’agit du HORS SERIE n°6 du JOURNAL DU PHOTOVOLTAÏQUE du mois d’octobre 2011 qui recensait les installations PV > 250 kWc. Le constat n’est pas brillant en ce qui concerne les gros faiseurs qui ne connaissent que le jaune et/ou le germano-américain… Mais ces grosses entreprises (dont EDF-EN et SOLARIE DIRECT) n’achètent JAMAIS de panneaux fabriquées et/ou assemblés en France. JAMAIS. Venant de l’énergéticien français n°1, appartenant au peuple français à 86 %, c’est tout simplement honteux (dans ma ville, EDF-EN/Photon a répondu à un appel d’offres pour… Lire plus »
jche
Invité
Je n’ai malheureusement pas accès à ce doc, mais je vous fais confiance. Ce qu’il faut retenir, c’est que EDF EN (filiale à 100% d’EDF) est une SA qui se doit d’être bénéficiaire pour vivre. Que ferait l’Etat d’une sté déficitaire???? Qu’ils choisissent d’acheter au meilleure rendement/prix n’est pas contestable. C’est bien pour ca qu’ils se sont associés principalement avec First Solar (qui n’est pas jaunes). Sté américaine qui aurait bien aimé construire une usine à bordeaux, si l’Etat (le même que plus haut) n’avait pas changé les règles du jeux en court de route… Bref le franco-français n’est pas… Lire plus »
Rice
Invité
@ jche Pas du tout d’accord sur la “rentabilité” d’EDF-EN. Je n’ai personnellement que faire d’une société publique qui agit comme le dernier des affairistes. J’attends de la part d’une entreprise appartenant au peuple français, un peu plus d’exemplarité. Concernant FIRST SOLAR, pardonnez moi de me réjouir qu’ils n’aient pas construit leur usine en France mais au Vietnam : leur produits sont parmi les plus polluants (CdTe). Enfin, concernant Gabardan, la logique pour des installations dont l’electricité est payée par les contribuables français à travers la CSPE, ne serait-elle pas de faire travailler des entreprises françaises et non des ateliers… Lire plus »
b api
Invité
L’aviation civile a édité des règles d’installation du photovoltaïque dans un rayon de 3 km d’un aéroport. Si les panneaux risquent d’éblouir, il faut analyser ce risque par une simulation 3D. En cas de risque, il faut installer des modules comportant un traitement anti-éblouissant (et pas anti-reflet) limitant la luminance à 10.000 ou 20.000 cd/m². Certains verres solaires spéciaux y arrivent. Il y a un programme de recherche labellisé qui met au point l’installation de centrales PV en mileu aéronautique. Il y a encore bien d’autres contraintes que l’éblouissement: sécurisation électrique, frangibilité, protection animalière, etc… Mais il y a bon… Lire plus »
jche
Invité

bon alors le nuk c’est nul parce que c’est dangereux, les energies fossiles c’est nul parce que ca polluent, les ENR c’est nul par ce que ca peut polluer aussi, bref on se chauffe au bois et on s’éclaire à la bougie. Bref c’est chiant les écolos pur et dur et ca n’a pas bcp de solution viable.

Dan1
Invité

Ben oui c’est un bête quand on découvre que le bois et la bougie c’est pas écologique (enfin relativement à d’autres choses : Conclusion : il ne faut pas non plus retourner au bois et à la bougie…. quant à s’éclairer à l’huile de baleine !

Tech
Invité

vous êtes tellement omnubilé par la protection du nucléaire, que 1. vous ne lisez pas tous le commentaire il vous faut revoir la théorie du maillon faible, l’électricité qu’il faut déplacer, devra finalement passer par le maillon faible, celui avec des pertes! plus de local, implique moins de maillons faibles fesseneim, avait été choisi par rapport à la réponse d’écoenergie. vous répondez donc à coté de la plaque. et rien sur le stockage 2 . de plus vous ne répondez pas aux questions qui gènent! famille qui travaille dans les coeurs? décharge personnelle?

Bachoubouzouc
Invité

Je ne comprend rien à votre commentaire. “2 . de plus vous ne répondez pas aux questions qui gènent! famille qui travaille dans les coeurs? décharge personnelle?” Sérieux, c’est moi où cela n’a bien aucun sens ???

Sicetaitsimple
Invité

“la compensation en hiver c’est les pertes en lignes pour transporter l’électricité de fessenheim à bordeaux ! le renouvelable local économise un grande partie des pertes en ligne des réseaux!” Au-delà du fait que très (très) peu d’électricité soit transportée de Fesseinheim à Bordeaux en hiver voire en été, vous nous expliquerez combien le PV permet d’économiser de pertes en ligne durant l’hiver! (avec des chiffres à l’appui SVP, pas des professions de foi). Une grande partie, disiez vous? On vous écoute.

Dan1
Invité

A Tech. Vous n’avez vraiment rien de mieux et de plus logique à m’opposer qu’une attaque ad personam d’ailleurs difficile à décrypter. Dans mon commentaire sur les pertes je ne parlais que des pertes. Sachez qu’une attaque ad personam n’a aucune chance d’avoir un quelconque effet. Quant à savoir si je réponds aux questions, je vous renvoie à la lecture studieuse d’Enerzine depuis février 2008. Quand vous aurez tout lu et répondu autant que moi, vous reviendrez en discuter.

wpDiscuz