Peu d’étiquettes-énergie dans les annonces immobilières

Suite à la mise en place du Diagnostic énergétique, rendu obligatoire lors de toute vente de logement, le gouvernement avait signé en 2008 une convention avec les professionnels de l’Immobilier. L’objet : inciter les agences à afficher la performance des logements en vitrine et sur internet. Un an après, force est de constater que les engagements sont restés lettre morte.

Entré en vigueur en janvier 2008, le diagnostic de performance énergétique (DPE) doit être effectué par les propriétaires qui souhaitent mettre en vente un logement. Le ministère de l’Environnement avait dans les mois suivants signé une convention avec les acteurs du secteur : celle-ci prévoyait que les annonces immobilières, en vitrine et sur internet, affichent les résultats du DPE sous forme d’étiquette-énergie.

Or, "un an après, le constat est décevant", révèle le site UniversImmo : "moins de 1% des annonces respectent cet objectif". Selon le site spécialisé, la faute n’est pas à chercher du côté des acteurs internet, qui "ont très largement joué le jeu en permettant le transport et l’affichage de l’information "DPE" dans les annonces de vente et de location". 

L’une des raisons invoquées pour cet échec est tout d’abord une forme d’attentisme des vendeurs de logements, qui réalisent le diagnostic au dernier moment, analyse UniversImmo. "Mais de manière générale, est en cause la frilosité des propriétaires vendeurs ou loueurs lorsqu’ils savent que le classement énergétique de leur maison ou leur appartement est médiocre", affirme le site, qui souligne que les acquéreurs se montrent attentifs en cas de mauvais résultats affichés.

Or, ces mauvais résultats représentent une majorité des cas. En tout cas si l’on se réfère à une étude menée par Particulier à Particulier. Réalisée en 2008 sur 2 726 logements d’Ile-de-France, l’étude a montré que deux biens sur trois obtiennent une note située entre E et G, dont 12% en G, ce qui représente plus de 450 kWh/m²/an.

Sur l’ensemble du parc construit entre 1955 et 1974, aucun logement n’a été classé A ou B, et seuls 8% en C. Ce résultat est toutefois à tempérer au vu des meilleurs résultats obtenus en grande ceinture d’Ile-de-France. L’enquête permet également de constater que les maisons individuelles sont mieux notées, et le parc locatif le moins performant.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Regynens

Si l’idée de placer le diagnostique thermique en vitrine est en soi très logique, elle n’est pourtant pas dans la pratique facilement applicable. Ceux qui sont actuellement dans la situation de Vendeurs rencontrent de grosses difficultés à vendre, contrairement à ce qui se passait au cours des 10 dernières années. Le délai moyen de mise sur le marché avant la vente effective est de plus de 6 mois. Or il faut savoir 2 choses: il vaut mieux faire l’ensemble des diagnostiques pré-ventes par une même société. Le pack est toujours plus intéressant et le prix n’est pas donné. Deuxièmement, la plupart des diagnostiques ne sont valables que 3 mois. Voilà donc la raison pour laquelle le vendeur attend au moins la signature d’un compromis, avec d’éventuelles conditions suspensives, pour lancer la demande de diagnostique. Il ne s’agit donc pas de vouloir cacher un mauvais bilan nécessairement. Personnellement, je viens d’acheter dans l’ancien et il est en catégorie B. Mais la non information ne m’a pas empêché d’acheter. Je crains que de placer de nouvelles contraintes en temps de crise ne fera que ralentir encore un peu plus le fonctionnement du marché. Il n’est pas possible de mettre tout au norme en 3 mois.

calou73

Le DPE est obligatoire depuis le 1er Janvier 2008 ? et moi qu croyait que c’était depuis le 1er Novembre 2006 ! 😉 Par ailleurs les validités sont les suivantes : Amiante illimité, DPE 10 ans, plomb (1 an, 6 ans ou illimité selon résultats et contexte), Gaz et Elec 3 ans, ERNT et Termites 6 mois, mais 3 mois … je ne vois pas. Pour ce qui est de sprix par contre c’est vrai que réalisés tous ensemble il n’y a qu’un déplacement inclus, donc c’est moins cher que des les faire 1 par 1 ! Quant à l’affichage obligatoire il est vrai que peu de particuliers sont enclibns à réaliser les diagnostics dès la mise en vente par peur d’une validité trop courte mais est ce que les agents immobiliers les informent correctement des bonnes validité ? Est-ce qu’ils les encouragent par ailleurs à le faire ? je n’ai pas l’impression. Pourtant il existe plusieurs formules qui pourraient les inciter à le faire et l’agence qui aura fait réaliser les diag dès la mise en vente n’aura plus qu’à faire signer un acheteur potentiel dès que ce dernier sera prêt, exit les 3 jours à attendre en moyenne pour avoir les diag et exit par la même occasion le risque que le client trouve chaussure à son pied ailleurs ! Je pense donc que chacun à sa responsabilité dans ce non affichage : les propriétaires trop frileux, les agences immobilières qui ne se sentent pas d’encourager les premiers à le faire et enfin les diagnostiqueurs qui ne savent peut-être pas trouver les formules commerciales qui faciliteraient cette démarche (il en existe pourtant !!!)

energizer

Je peux vous assurer que quand j’ai demandé un diagnostic énergétique avant de louer (pour assez longtemps) mon appart’, on m’a regardé comme si j’étais un extra-terrestre. “vous l’aurez après votre signature”. J’ai toujours rien. Dans mon agence , ils s’en contrefoutent! Il va falloir durcir car ca dort sévère!!

Bluegreen

Parfaitement d’accord avec Energizer mais il s’agit plutôt de particuliers propriétaires qui ont encore du mal avec le diagnostic énergétique car les agences immobilières ou les agences de gestion locative s’y sont mis sérieusement maintenant.

4
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime