• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation
  
Elles s'appellent ARGONAUTS, FOXIRIS, VIKINGS, AIR-K, LIO et sont originaires d'Autriche, d'Espagne, de France, du Japon et de Suisse ; elles ont moins de 3 ans pour concevoir le premier robot autonome destiné aux sites de production d’hydrocarbures.

« Elles », ce sont les équipes que nous avons sélectionnées en partenariat avec l'Agence Nationale de la Recherche, dans le cadre du challenge Argos.

A la différence des appels traditionnels lancés par l'agence, Total finance à la fois les partenaires français et étrangers. Ces équipes vont recevoir jusqu’à 600.000 euros de financement de la part de Total. A partir de l’été 2015, trois compétitions successives vont être organisées afin de tester les différents modes de fonctionnement des robots avec les équipes.

Celles-ci seront ainsi soumises à différents types d’évaluation : présentation orale, soumission d’un dossier technique et épreuves sur un site industriel. Les évaluations seront dynamiques et les critères évolueront tout au long du challenge, en spécificité et en difficulté.

Trois stratégies de mobilité pour les solutions robotiques seront représentées : roues, chenilles et jambes. Le haut-degré d’autonomie visée pour les robots permettra une utilisation dans de nombreuses configurations de site et d’usage.

L'industrie pétrolière se trouve exposée à des situations potentiellement à risques. En conséquence, total a lancé en décembre 2013 un appel à projets international. L'objectif est de concevoir un robot capable de se déplacer sur ses sites d'exploitation, d'effectuer des tâches d'inspection, de détecter des anomalies et d'intervenir en situation d'urgence. Et globalement de renforcer la sécurité de nos équipes.

Après une compétition en plusieurs étapes, le gagnant sera désigné en décembre 2016.

 


Argonauts // Pays : Autriche // Objectif : Créer un système robotique ultra sophistiqué avec une plateforme résistante aux intempéries, hautement autonome et dotée de fonctionnalités de vision.

Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation



Foxiris // Pays : Espagne et Portugal // Objectif : Adapter une plateforme robuste et déjà disponible sur le marché pour concevoir un robot tout-terrain étanche dont la locomotion est basée sur l’utilisation de chenilles. L’ajout d’extensions à l’avant et à l’arrière lui permettra de monter les marches et de franchir les canalisations.

Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation



Vikings // Pays : France // Objectif : Un robot capable de se déplacer de manière autonome, constitué d’un mât de mesure afin de percevoir et d’analyser toutes les situations dans le cadre de mission de surveillance.

Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation



Air-K // Pays : Japon // Objectif : Doter les robots déjà utilisés dans les centrales nucléaires d’une intelligence artificielle, grâce à divers capteurs qui leur permettraient d’appréhender le monde extérieur comme le feraient les humains

Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation



Lio // Pays : Suisse // Objectif : Faire entrer les robots à pattes dans un secteur dominé par les véhicules chenillés et à roues. Démontrer les avantages de ce type de locomotion et amener la navigation autonome des robots à pattes à un niveau supérieur.

Total veut faire appel à des robots sur ses sites d'exploitation

 

[ Illustration article ]

 Lu 934 fois 
 Publié le 29/09/2014 à 07:15 
© Enerzine.com
 
Envoyer à un ami Envoyer Flux RSS Enerzine
Imprimer Imprimer
Samivel51


Invité



le 29-09-2014 09:44:25

Snpl
Bientot un syndicat de robots pour defendre leurs privileges?

 
  
 
Retrouver Enerzine.com sur ...
S'abonner au rss
S'abonner à Twitter
S'abonner à Facebook
S'abonner à la newsletter
S'abonner à Youtube
S'abonner à Google+
Les offres d'emploi
Documentation