Bio-EnergiA : lancement d’une plateforme énergétique

Les sociétés Aqua, Cap Ingelec et OP Systemes ont décidé de joindre leurs compétences et savoir-faire dans le cadre de la réalisation d’une plateforme énergétique constituée d’une unité de production de 40.000 tonnes de granulés de bois (pellets) associée à une cogénération biomasse à haute efficacité énergétique.

La réalisation des travaux de cette plateforme, implantée en Aquitaine, qui représente un montant global de 12 millions d’euros sera confiée à la société Cap Ingelec dans le cadre d’une mission de conception-réalisation.

Une unité de production de granulation s’inscrivant dans l’économie locale

Le dimensionnement de l’unité de production de granulés de bois (pellets) a été défini afin de s’inscrire dans les capacités d’approvisionnement de son territoire en produits et sous produits de la filière bois (billons, sciures, plaquettes, …). Elle bénéficie d’une énergie renouvelable nécessaire au séchage des granulés de bois ne rentrant pas en concurrence avec son plan d’approvisionnement en matière première. Cette énergie décarbonnée permet ainsi de substituer de la consommation d’énergie fossile et par conséquent de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de CO2.

Ce projet créateur d’une vingtaine d’emplois directs répond à la volonté de ré-industrialisation du territoire tout en s’inscrivant dans une démarche de production d’énergie à partir de ressources renouvelables et de protection de l’environnement.

Bio-EnergiA : lancement d'une plateforme énergétique

Un projet marquant l’engagement d’industriels dans la démarche de valorisation énergétique des bois de récupération

Issu de la loi Grenelle n° 2009-967 du 3 août 2009, l’article 46 traite plus particulièrement des dispositions relatives à la politique de collecte et de traitement des déchets : « l’augmentation du recyclage matière et organique afin d’orienter vers ces filières un taux de 35 % en 2012 et 45 % en 2015 de déchets ménagers et assimilés contre 24 % en 2004 […]. La modernisation des outils de traitement des déchets et notamment de leur part résiduelle par la valorisation énergétique […] ».

Le projet de cogénération contribue pleinement à l’objectif de la loi Grenelle 2009, à savoir d’une meilleure valorisation de la catégorie de bois de classe B (bois de déconstruction, recyclage de bois d’ameublement, …) dont le potentiel valorisable représente entre 1,5 et 2 millions de tonnes par an en France (source ADEME).

Cette unité de cogénération qui utilise la technologie de pyrogazéification PYROAL développée par la société OP Systemes, aura une production thermique de 8 MW, et une puissance électrique de 1,5 MW.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz