Biocarburants et le changement de régime alimentaire

L’autorisation récente du gouvernement de produire davantage de biocarburants va apporter une masse considérable de coproduits à l’industrie de l’alimentation du bétail.

Le télégramme révèle que : " Lors de son Assemblée générale, le Syncopac, l’organisation représentant les coopératives d’alimentation animale, a abordé les répercussions éventuelles de la politique de développement des biocarburants sur la production d’aliments du bétail. En passant de 624.000 t en 2005 à 4,2 millions en 2009, dont 3,2 millions de biodiesel et un million d’éthanol, les fabrications programmées de biocarburant vont mettre à la disposition de l’industrie de l’alimentation du bétail une masse considérable de coproduits : tourteaux de colza, pulpes de betteraves, drèches de blé et de maïs. Une tonne de biodiesel fournit 1,6 t de tourteaux de colza et 1 t d’éthanol, 1 t de drèches. "

La Syncopac pense également que " les matières premières vont modifier notablement dans les prochaines années l’ensemble du marché des matières premières pour l’alimentation animale, en particulier pour les matières riches en protéines."

(src : Le télégramme)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Biocarburants et le changement de régime alimentaire"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Laurent
Invité

…nécessitera sans doute au préalable de revoir les accords de Blair House avec les USA, qui plafonnent la production européenne de tourteaux destinés à l’alimentation du bétail, sur des terres en jachère (donc fortement subventionnées). Ou alors il faudra produire le colza et le tournesol en substitution des cultures alimentaires.