Bruxelles veut recycler 3,5 mds d’euros vers l’énergie

Pour appuyer le plan de relance de l’Union européenne, la Commission propose un investissement supplémentaire de 5 milliards d’euros, issus de crédits budgétaires non utilisés. Ils seraient consacrés au secteur énergétique européen et à une meilleure connexion Internet.

La Commission européenne a formulé jeudi des propositions d’investissement dans l’énergie et l’accès à internet à large bande. Priorité a été donnée aux projets à court terme, précise Bruxelles.

"Le plan de relance de l’UE vise essentiellement à réaliser des "investissements intelligents", qui donneront une impulsion à court terme tout en misant sur des objectifs à long terme", a exposé le Président de la Commission José Manuel Barroso.

Il s’agit pour la Commission de proposer d’ "utiliser 5 milliards d’euros de crédits non consommés du budget de l’UE afin de bâtir une Europe plus forte à long terme".

Dans le secteur énergétique, les propositions prévoient notamment de consacrer 3,5 milliards d’euros dans des projets de piégeage et de stockage du carbone (enveloppe financière: 1 250 millions d’euros) pour les centrales charbon, dans la production d’énergie éolienne en mer (500 millions d’euros) et dans les interconnexions gazières et électriques (1 750 millions d’euros).

Par ailleurs, un milliard d’euros serait consacré à la connexion à internet des régions rurales. Ainsi que 500 millions d’euros de soutien à l’agriculture pour l’aider à affronter les défis du changement climatique, de la gestion de l’eau, des énergies renouvelables, de la biodiversité et de la restructuration du secteur laitier.

L’aide de l’Union européenne doit avant tout permettre de remettre sur les rails des projets qui pâtissent de la crise financière. Elle vise également à combler les lacunes des interconnexions énergétiques de l’UE et à utiliser au mieux les ressources énergétiques internes de l’UE. Ces projets mettent donc l’accent sur les besoins transfrontaliers et sur le développement de nouvelles technologies, avec une importance particulière donnée aux dépenses entre 2009 et 2010.

Les propositions de Bruxelles doivent être soumises aux Etats membres lors du conseil des 23 et 24 février.

Le détail de l’attribution des crédits est consultable sur le site Europa

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz