Enerzine

Charbon : L’industrie « joue » cette énergie primaire….

Vous ne saviez peut être pas qu’il existe de vastes ressources minières de ce combustible inexploitées dans le monde. C’est le cas de la plus grande mine de charbon à coke du monde qui se situe en Mongolie, ce pays enclavé entre Russie au Nord et Chine au Sud dont la capitale s’appelle Oulan Bator. Il vient de partager les licences d’exploitation de cette mine,Tavan Tolgoi, entre le groupe minier chinois Shenhua, associe au sidérurgiste Japonais Mitsui pour 40 %, un consortium russe associé au sidérurgiste sud coréen Posco pour 36% et le minier américain Peabody pour les 24 % restant. Le gisement est en effet particulièrement riche en charbon à Coke indispensable pour la fabrication d’acier.

Il reste maintenant, outre la mise en exploitation de la mine, à construire les deux lignes de chemin de fer qui, à travers le désert de Gobi permettra d’amener le minerai jusqu’aux ports de Tianjin et de Vladivostock… Au total, de l’ordre de 7 milliards de dollars pour des réserves exploitables de 7 milliards de tonnes de minerai.

Autre intêret récent manifesté cette fois par un équipementier français, Alstom pour cette source d’énergie, l’accord pour créer en Chine une co-entreprise dans le domaine de la construction de chaudières à charbon avec le numéro un mondial de la production de ce type d’équipement, le chinois Shangai Electric.

Les centrales au charbon qui produisent 40% de l’électricité produite dans le monde, constituent déjà la seconde source de ventes d’équipements de Alstom Power, derrière le gaz mais devant l’hydraulique et le nucléaire. Alstom, pour répondre à cette demande avait mis en production à Wuhan une usine pour ce type d’équipement après avoir racheté 51% de la Wuhan Boiler Company pour siniser la société. Mais là où Alstom pouvait fabriquer de 5 à 10 chaudières/an Shangai Electric pouvait en fabriquer10 fois plus ! Le français mis donc sa technologie dans la balance, ses sites de production, ses centres d’ingénierie là où Shangai Electric amenait ses chaudières de base hautement standardisées et fabriquées à bas cout.

Le bébé s’appellera Alstom-Shangai Electric Boilers et représentera la premier accord mondial d’Alstom avec une société chinoise. Espérons que le chinois ne mangera pas le français, en fin de compte….

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz