Contrôles inopinés dans 2.600 stations services

La Ministre française de l’Economie, Christine Lagarde a indiqué hier que pour s’assurer de la loyauté des échanges commerciaux avec les consommateurs, elle a mobilisé les agents des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE**) pour réaliser une campagne nationale de contrôle des pompes à essence.

Environ 2 600 stations-service réparties sur l’ensemble du territoire ont ainsi été contrôlées de manière inopinée au second semestre 2010 pour vérifier l’exactitude des quantités de carburants délivrées. Tous les types de stations ont été couverts : stations de pétroliers, stations de supermarchés, stations sans personnel et stations sur autoroute.

Le résultat des essais réalisés semble satisfaisant puisque 96,3 % des 24 000 pompes contrôlées se sont révélées conformes, soit une amélioration de deux points par rapport à la précédente opération de cette envergure menée en 2005. L’erreur moyenne constatée a été réduite de moitié par rapport à 2005 et est désormais inférieure à 0,03 %.

Le ministère précise que les pompes refusées l’ont généralement été à cause d’un retard dans leur vérification annuelle obligatoire. En effet, les stations-service concernées doivent faire vérifier tous les ans la fiabilité de leurs pompes par un organisme agréé par les DIRECCTE.

** Les DIRECCTE procèdent régulièrement à des contrôles similaires sur les différents types d’instruments de mesure utilisés dans le commerce, comme les balances, les taximètres ou les compteurs de fioul sur les camions de livraison. Elles surveillent également l’action des organismes agréés effectuant les contrôles techniques de ces instruments.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz