Convoi nucléaire : Cécile Duflot interroge les préfets

La présidente du groupe Europe Écologie les Verts (EELV) au Conseil régional d’Île-de-France, Cécile Duflot, a demandé hier des informations aux préfets d’Ile-de-France concernant le convoi nucléaire en provenance d’Italie, et dont la destination finale demeure l’usine de retraitement de La Hague.

Un train transportant 13 tonnes de déchets hautement radioactifs a quitté, dimanche 6 février, le site de stockage d’Avogadro (Piémont) en Italie pour rejoindre le terminal ferroviaire de Valognes, dans la Manche. Ces déchets seront ensuite acheminés par la route à l’usine Areva de La Hague pour y être puis repartiront à une date indéterminée en Italie, où apparemment "aucune solution n’existe pour les accueillir".

Europe Ecologie fait savoir que le convoi traversera ce mardi, 12 départements français. En Ile-de-France : "il empruntera les voies du RER C, et passera par la Seine-et-Marne, l’Essonne, le Val de Marne et les Yvelines."

Areva a indiqué de son côté que conformément au contrat signé entre SOGIN (Société de gestion des installations nucléaires italiennes) et Areva, ainsi que suite aux accords intergouvernementaux existant entre la France et l’Italie, les combustibles usés des centrales nucléaires italiennes sont, pour partie, envoyés en France pour y être "traités".

Le géant français du nucléaire a confirmé dans un communiqué qu’un transport concernant un emballage de combustibles usés avait effectivement quitté l’Italie pour parvenir au terminal ferroviaire TN International de Valognes le 8 février. Selon Areva, il s’agit là du premier convoi de combustibles usés en provenance de ce site et du dix-septième transport de combustibles usés en provenance d’Italie. De plus, "ce transport satisfait totalement aux réglementations nationales et internationales en vigueur."

Les élus EELV du Conseil régional d’Ile-de-France déplorent eux l’absence totale de transparence qui entoure le passage de ce convoi de déchets nucléaires. Classé « secret-défense », ni les élus locaux, ni les populations n’ont été avertis du passage de ce train et des risques et dangers qui lui sont inhérents.

Dans un courrier adressé aux Préfets de Seine-et-Marne, de l’Essonne, du Val de Marne et des Yvelines, Cécile Duflot, leur pose la question suivante : que se passerait-il si par malheur un incident survenait ? Les dispositifs d’alerte et d’évacuation sont-ils envisagés ? Les hôpitaux, les gendarmes, les pompiers disposent-ils des informations et des moyens nécessaires pour faire face à un éventuel incident ? La non-transparence qui entoure ces convois est incompatible avec une réelle sécurité des populations exposées malgré elle à ces matières dangereuses qui pourrait contaminer des territoires entiers.

Les groupe écologiste tient également à rappeler la dangerosité de ces déchets nucléaires, sur des milliers d’années, alors qu’Areva "tente de banaliser, à grand coup de campagnes de communication, une industrie unique au Monde."

Enfin, différents rassemblements contestataires sont prévus aujourd’hui à l’occasion du passage du train demain en Ile de France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Convoi nucléaire : Cécile Duflot interroge les préfets"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pamina
Invité

Cécile Duflot devrait regarder cette vidéo dont j’ai déjà parlé il y a quelques temps : Question subsidiaire : que craint le plus le responsable de ces transports ? C’est pas très dur de trouver la réponse.

Geolog
Invité
je propose qu’au nom de la transparence, on communique à l’avance le trajet des fourgons transporteurs de fonds, sous prétexte que la population puisse se tenir à l’écart et échapper aux balles des gangsters qui ne manqueront alors pas de s’y attaquer. Voilà pour un des aspects de la question. Le second tient à un éventuel accident (hors terrorisme). Le fait que la population soit informée ou non est indifférent, à moins qu’on ne veuille évacuer préventivement les abords des voies. Il faudra alors le faire pour les innombrables transports de produits chimiques (amoniaque par exemple). Je ne parle même… Lire plus »
Etienne solar
Invité

Remarque après avoir visualisé la petite video … eaire_tech Et oui, tout ce qui concerne le nucléaire est potentiellement extremement dangereux … Et les couts R&D sécurité sont à la hauteur des risques ! Avec les Energies renouvelables, les couts R&D sont centrés sur l’efficacité énergétique au lieu d’être gaspillés pour des obligations de sécurité … Voilà une des raisons pour lesquelles le nucléaire ne contribuera que pour un part très faible dans le mixe Energétique du futur.

Bonsens
Invité

Plutôt qu critiquer une solution rationnelle de gestion et recyclage d’un déchet industriel, il faudrait s’intéresser aux nombreuses décharges plus ou moins sauvages de déchets chimiques ou autres dont la dangerosité ne décroît jamais, et aussi par exemple aux divers onjets jetés le long des routes ou encore aux vraies fausses épaves “échouées” en mer. Les trains de combustible nucléaire usé ne doivent pas être très dangereux vu le nombre de personnes qui se massent sur leur passage…

Einstein301
Invité

c’est qui cette “cecile duflot ? ” ,elle ne lit pas le presse concernant les activites nucleaires ? en particulier le transport des dechets “radioactifs”; je penses que cette personne n’a aucune notion sur la physique nucleaire;

Samivel51
Invité

Belle hypocrisie de la part de Cécile Duflot, qui cherche à continuer d’exister entre Joly et Hulot. La sécurité du convoi vient précisément du fait que les écolos ne savent pas où il passe et ne se jettent pas sous ses roues! Je n’ai jamais compris l’obnubilation des Verts sur le nucléaire. Pourquoi n’existe-t-il pas en France de parti écolo qui ne soit pas anti-nucléaire monomaniaque? S’il se crée, je vote pour lui.

chelya
Invité

C’est vrai quoi de quel droit des élus du peuple se mèlent-il de ce qui les regarde ? On ne lui a jamais dit le nucléaire ne peut fonctionner que lorsqu’on lui sacrifie les règles de base de la démocratie ?

Geolog
Invité

Si, il y en a un, mais un peu atypique, centré sur l’énergie :

oeildecain
Invité

A PAMINA : On peut donc déduire que vous préfèreriez demeurer à 100 mètres d’une source radioactive de 13 t qu’à 100 mètres de cuves de gaz ou d’essence de 13 t … Bravo, il s’agit-là d’une belle preuve d’amour et de confiance …

Samivel51
Invité

Ce convoi n’est absoluement pas au dessus des lois. Comme le dit l’article, “ce transport satisfait totalement aux réglementations nationales et internationales en vigueur.” Par ailleurs, croyez-moi que les préfets concernés sont informés à l’avance, puis en direct heure par heure, pour pouvoir intervenir en cas de problème. Finalement, seul le grand public n’est pas au courant, pour des raisons évidentes de sécurité! Et en l’occurance Greenpeace n’est pas le plus mal intentionné: pensez à AQMI, par exemple… Par ailleurs, je ne crois pas qu’il soit davantage informé des transports de gaz, ammoniac ou autres convois exceptionnels.

Dan1
Invité
Si le public était informé tous les jours de ce qui passe sur les routes et sur les voies ferrées dans le domaines des produits chimiques et explosifs, il pourrait s’interroger sur les risques réels. Et parfois ça fuit, et parfois ça explose ! En tous cas ça passe souvent très près des habitations. Pour ce qui est du nucléaire, je vous signale tout de même que les sous-mariniers vivent plus d’un mois à quelques mètres d’un réacteur nucléaire en fonctionnement et sans aucun espoir de fuite si… il y a des fuites. Apparemment, ça se passe plutôt bien depuis… Lire plus »
andre
Invité

A ma connaissance il n’existe pas de PARTI écolo pro-nucléaire comme il n’existe pas de PARTI pro-charbon ou pro-pétrole !! Par contre il existe une association sans but lucratif : l’Association des Ecologistes Pour le Nucléaire, voir le site http://www.ecolo.org

oeildecain
Invité

Je ne suis pas un antinucléaire pur et dur, mais une année à Muru et deux années en dépot nucléaire dans l’Aube ont quand même réussi à me forger une certaine méfiance …….. Et pensez-vous que l’on a pris le risque de faire sauter le Rainbow Warrior, pour rien …. parce qu’ils n’allaient rien voir de spécial …… Soyons sérieux, certes il y a des fossiles plus polluants, mais le nucléaire reste très dangereux, et ce n’est pas la transparence qui va aider à son acceptation …..

momo788
Invité

@pamina Le conteneur a l’air solide, mais pas etanche, puisque on detecte une augmentation de la radioactivite a son passage.

Dan1
Invité

pour pamina. Jeu de mots intéressant : “précisez votre source” !

Jona
Invité
Si, le conteneur est étanche : – “L’augmentation de radioactivité au passage du conteneur” résulte du rayonnement gamma émis par les déchets. Le colisage des déchets réalise un écran mais rien ne peut totalement stopper ce rayonnement. Sauf erreur de ma part, la nome impose un rayonnement maximal de 0,1 mSv/h à 2 m du colis. Pour info un français reçoit en moyenne environ 3 mSv/an de radioactivité naturelle sans pour autant passer ses nuits à côté d’un castor. – Comme on le voit sur la vidéo de test hollywoodien (avec mise à feu d’essence et explosion de citerne de… Lire plus »
wpDiscuz