De l’hydrogène à partir des déchets du biogazole

Des scientifiques de l’Université de Leeds auraient une solution aux problèmes liés à la fabrication en grandes quantités de produits à faible valeur ajoutée lors de la synthèse du biogazole.

L’équipe du Docteur Valérie Dupont a en effet développé un processus chimique qui permet de recycler le glycérol en un gaz riche en hydrogène. Ces recherches ont été financées à hauteur de 270.000 livres (environ 378.000 euros) par le EPSRC (Engineering and Physical Science Research Council). Les partenaires industriels sont Johnson Matthey et D1-Oils.

Le biogazole est une alternative renouvelable susceptible de répondre à court terme à la diminution des ressources en pétrole. Cependant, avec les procédés actuels, pour chaque molécule de biogazole produite, une molécule de glycérol l’est également. Ceci pose des problèmes économiques et environnementaux majeurs liés au stockage du glycérol.

Le nouveau processus développé à l’Université de Leeds vise à valoriser ces réserves en glycérol. En mélangeant à température et pression contrôlées le glycérol avec de la vapeur d’eau, on obtient de l’hydrogène, de l’eau ainsi que du dioxyde de carbone. Un filtre spécial permet de séparer ces éléments et d’obtenir de l’hydrogène pur.

Ce procédé est une solution écologiquement intéressante étant donné que le CO2 généré ne provient pas de la combustion des réserves fossiles. Son bilan carbone tend donc vers un bilan carbone proche de la neutralité Il représente surtout un enjeu économique majeur qui pourrait contribuer aux besoins croissants aussi bien en hydrogène qu’en biogazole. Il semble parfaitement maîtrisé par l’équipe du Dr Dupont et pourrait être transposé très bientôt à une échelle industrielle.

BE Royaume-Uni numéro 82 (24/01/2008) – Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52797.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz