Dijon : des résidences à haute performance énergétique

Installé à Dijon, un programme résidentiel lancé par le promoteur Seger, alliant grand standing et performance énergétique sera réalisé dans l’esprit de la tour Elithis, bâtiment tertiaire à énergie positive.

Grâce aux innovations et aux développements technologiques de ces dernières années, le secteur du bâtiment, qui apparaît comme un des secteurs le plus consommateur d’énergie (40% de la consommation totale), constitue un véritable gisement d’économie d’énergie.

Avec l’évaluation de l’augmentation d’ici 2015 des émissions de CO2 de 25 millions de tonnes uniquement due au chauffage, la construction des bâtiments à minima BBC est dans ce cadre indispensable pour gérer au mieux la consommation énergétique.

Un classement A sur l’étiquette énergétique avec à la clé 65% d’économie d’énergie par rapport à un logement classique (chauffage, ventilation, production d’eau chaude)

Pour ce programme, Seger réalisera 80 appartements du T1 au T6. Le challenge de départ était d’atteindre un niveau d’efficacité énergétique proche ou égal au BBC, tout en visant une réduction du coût d’exploitation de la future résidence. A l’arrivée, Seger annonce que "les performances du bâtiment seront 20% meilleures que le BBC (ramenées à 10% en incluant la climatisation de « confort » proposée à partir du T3)".

Dijon : des résidences à haute performance énergétique

Ces performances énergétiques seront atteintes grâce à différents dispositifs :

Chauffage/Rafraichissement et production d’eau chaude : le système innovant de pompe à chaleur gaz à absorption allie le meilleur du chauffage collectif, de la régulation ainsi que du comptage d’énergie individuel. Au vu des très faibles besoins de chauffage, le même système économique peut être utilisé pour l’eau chaude sanitaire. Ce système permet également la récupération d’énergie gratuite dans l’air ambiant (très bonne isolation du bâti).

– Complément de production d’eau chaude sanitaire grâce à des panneaux solaires thermiques (50%)

Diffusion par air des calories : en l’absence de radiateurs et de tuyaux en dalle, le système de diffusion des calories s’effectue par air dans le faux plafond ; une gaine alimentera chaque pièce avec une régulation individualisée par pièce. Chaque utilisateur paiera sa consommation exacte. Le système est un soufflage d’air chaud équivalent à 1500 watts au lieu de 6000 watts dans une construction traditionnelle (radiateurs).

– Equipements de mini-centrales de compteurs d’énergie homologués régulant et mesurant précisément l’énergie consommée pièce par pièce

Isolation très performante (brique et panneau isolant) limitant le besoin de chauffage ou de rafraîchissement :

– Intégration de briques et panneaux isolants

– Surfaces vitrées judicieusement dimensionnées pour favoriser les apports solaires tout en limitant les déperditions

– Toiture sous comble perdu dotée de laine de verre soufflée, renforcée par une membrane d’étanchéité à l’air, pare-vapeur

– Masques solaires réalisés par l’implantation de balcons

 

Située dans un quartier préservé et très proche du cœur de la cité (rue de l’Egalité et rue de Montmartre), la résidence Egalité-Montmartre, d’une grande modernité par sa conception et ses fonctions, offre en complément des performances énergétiques, des prestations et des éléments de confort de grand standing : vastes terrasses, balcons et jardins privatifs, contrôle d’accès magnétique, volet roulant électrique individuel dans toutes les pièces, cloison phonique Placostyl , portes pleines, prises électriques en garage pour rechargement des véhicules électriques, etc.

Dijon : des résidences à haute performance énergétique

Financé par les appels de fonds des réservataires et réalisé par le cabinet Imhotep Architecture, ce programme représente un investissement de 16 millions d’euros TTC et sera livré au cours du 4ème semestre 2012.

Alors que le BBC peut être synonyme de hausse des coûts et du prix de vente, pouvant freiner les actes d’achat, Seger annonce plus de 40% du programme pré-vendu en 3 mois de commercialisation faisant l’objet d’acquisitions de résidences principales et d’investissements immobiliers patrimoniaux.

Dans le cas d’Egalité-Montmartre, ces surcoûts constructifs ont été bien maîtrisés : ils n’excéderont pas 10% alors qu’ils se situent généralement pour ce type d’habitat BBC ou passif dans une fourchette allant de 20 à 30%. L’engagement de Seger dans une construction durable lui permet d’anticiper 2013 (avec la RT 2012) qui marquera l’avènement du bâtiment basse consommation obligatoire pour toute nouvelle construction résidentielle.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Dijon : des résidences à haute performance énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité
l’arrivée des batiments basses consommation va relancer le secteur des pompes à chaleur qui bat de l’aile en raison des réductions d’aides fiscales sur l’efficacité énergétique. A la construction ils auraient tout de même pu prévoir des pompes géothermiques au lieu de ces pompes à absorption de gaz. L’eau chaude sanitaire qui est actuellement la seule énergie solaire réellement intéressante va elle aussi bénéficier de cette législation qui n’entraine que des surcoûts modèrés lorsque les solutions sont proposées à la construction . La plupart des constructeurs anticipent déjà les normes de fin 2012 et proposent toute la panoplie des solutions… Lire plus »
Kerfelin
Invité

Quel expérience avons nous des PAC à absorption dans l’habitat? Réversibilité,possibilité de régulation fine ? , freecooling, bilan énergie primaire? Il serait intéressant d’en savoir plus,cette filière est totalement méconnue en France.

Momo1
Invité

Vs. avez raison , c’est totalement inconnu en france , mais a tres bien demarre en Espagne …et en Inde ! Le principal avantage est que le ” moteur ” du systeme est thermique et non electro-mecanique ( compresseur ) Donc si alimentation solaire thermique ou eolien thermique ou chaleur fatale basse enthalpie …autonomie totale vis-a-vis du reseau ! Et zero cout energetique , que l’amortissement financier 2eme avantage ( enorme en Pays emergents ): pas de maintenance !

wpDiscuz