Eco-industries : Montebourg et Batho lancent 7 chantiers prioritaires

Alors que le salon Pollutec à Lyon vient de démarrer, le Ministre du Redressement Productif (Arnaud Montebourg), et la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, (Delphine Batho), ont participé à une réunion plénière du COSEI.

Le COSEI (ou Comité stratégique de filière pour les éco-industries), est une des filières stratégiques représentée au sein de la Conférence Nationale de l’Industrie (CNI).

C’est un lieu d’échange où les industriels, les syndicats de salariés et les pouvoirs publics travaillent de concert pour mettre en place un environnement favorable au développement des filières industrielles stratégiques et compétitives de l’économie verte. Il facilite l’écoute entre les acteurs publics et privés impliqués dans les filières et coordonne des actions transversales concernant l’innovation, le financement et les relations grands comptes /PME ou encore l’export.

Le COSEI aura également un rôle particulier à jouer pour promouvoir la transition écologique dans l’ensemble des filières de la CNI, notamment en matière d”efficacité énergétique et d’usage des matériaux.

Les 2 ministres ont ainsi, sans délais, annoncé l’engagement des 7 chantiers suivants :

Pour la filière « Energies Renouvelables » :

► Engagement de l’État à stabiliser un cadre, qui sera discuté lors du débat sur la transition énergétique, assurant aux acteurs prévisibilité juridique et stabilité réglementaire ;
► Incitation à la structuration de la filière afin d’assurer, dans de bonnes conditions, le soutien de l’État aux Énergies renouvelables, notamment le photovoltaïque et l’éolien offshore ;
► Renforcement de l’innovation, notamment en ce qui concerne les technologies de stockage des énergies renouvelables. Les Programmes d’Investissement d’Avenir et la BPI seront mis au service de cet objectif.

Pour la filière « déchets » :

► Lancement d’un « Pacte économie circulaire », associant les industriels et l’État, afin de promouvoir, notamment via les règles des marchés publics, la valorisation industrielle et le recyclage des déchets, de mettre en place un cadre juridique adapté à une nouvelle économie circulaire et de lutter contre les trafics illégaux de matières.

Pour la filière « eau » :

► Développement de positions de « leadership » sur les nouveaux marchés de l’eau (réseaux d’eau intelligents, mesures de la pollution de l’eau en continu), et soutien à l’innovation notamment dans le cadre général de l’objectif de 2 % de la commande publique réservés aux achats innovants prévu par le Pacte national pour la Compétitivité et l’Emploi.

Pour la filière « efficacité énergétique », comprenant le bâtiment :

► Structuration d’une offre française compétitive en matière de bâtiment durable et de réseaux électriques intelligents, permettant de répondre aux objectifs du futur Plan de rénovation des bâtiments. Un plan en faveur de l’expérimentation dans les « smart grids » sera annoncé fin janvier à l’occasion des « Assises de l’Énergie » à Grenoble.
► Développement d’une offre en matière de « ville durable intégrée » en France et à l’international, conformément à l’un des engagements de la conférence environnementale. A ce titre, l’initiative « Efficacity », sélectionnée dans le cadre du programme des investissements d’avenir, sera encouragée et associera un maximum de PME partenaires.

Enfin, Delphine Batho, a, à cette occasion, annoncé la sortie, dans les meilleurs délais, du décret portant obligation de rénovation dans les bâtiments tertiaires, qui dynamisera la filière et l’innovation.

En ce qui concerne les réseaux intelligents, conformément aux engagements du Gouvernement pris dans le cadre de la Conférence environnementale, des crédits spécifiques au titre du programme « Investissements d’avenir » ont été préidentifiés pour accompagner les travaux de recherche et d’innovation pour les réseaux d’eau et d’électricité en particulier, afin d’anticiper et d’accompagner la transition écologique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Eco-industries : Montebourg et Batho lancent 7 chantiers prioritaires"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
crolles
Invité

On parle on parle… Mais que sont devenues “les mesures d’urgence en faveur de la filière photovoltaique” promises en Juin ? Les tarifs d’achats pour le quatrième trimestre 2012 attendent toujours leur décret d’application. la seule certitude : le tafif d’achat T5 baissera de 20% rétroactivement au 1er Octobre…Pour le reste rien n’est acté (tarifs T1/T2/T3/T4) Et on est le 28 Novembre… Tu parles d’une mesure de relance 🙁

juanasol
Invité
Quand cessera-t-on d’aider la filière nucléaire en déclin au détriment des énergies renouvelables ? Il faut financer massivement les énergies d’avenir et les économies d’énergie, et non faire des mesurettes pour faire croire qu’on change de cap, sans rien changer. En dehors de tout parti pris politique, il faut avant tout être réaliste. A courte vue, le nucléaire est économique, mais les centrales nucléaires vieillissent et leur dangerosité et leur coût augmentent considérablement avec le temps. Les déchets radioactifs s’amoncellent. Il y aura d’autres accidents, et plus graves encore, si on persiste. Il est IMPOSSIBLE de limiter le risque nucléaire.… Lire plus »
Arnaudcottin
Invité

Bonne initiative du gouvernement, néanmoins, la principale énergie verte est laissée de côté. Rien n’est précisé sur le bois énergie. Cela confirme la tendance amorcée il y a quelques jours par l’annonce de l’augmentation de la TVA sur le bois de chauffage. Si vous souhaitez réagir, signez absolument la pétition qui tourne en ce moment sur le web: Merci à tous pour ce soutien!

b api
Invité
“Stabilisation du cadre. Structuration de la filière. Renforcement des Innovations.” Tant qu’il y aura des Enarques pour parler la langue de bois ! Rien de neuf quoi. Il est où le buzz ? Ou c’est qu’il est le message qui permet d’y croire ? On annoncerait: “Batho vient de le confirmer. Une surtaxe vient d’être établie sur la production d’énergie nucléaire afin de financer les énergies renouvelables. Elle s’ajoute et multiplie par dix la CSPE. Toutes les énergies renouvelables sont concernées, accompagnées d’un plan stratégique par énergie pour chaque région suivant ses caractéristiques environementales et naturelles. Energies éoliennes où il… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour b api. “J’ai signé la pétition sur la taxation du bois à 10%, quand le gaz est à 5%. On nous enfume.” Vous avez raison on vous enfume…. mais qui vous enfume ? Sur la pétition il est écrit : “En 2014, le bois de chauffage sera DEUX FOIS PLUS taxé que le gaz. La TVA sur le bois de chauffage passera en effet à 10% et celle sur le gaz à 5%” Sauf que c’est un mensonge car la taxation à 5% ne concerne que l’abonnement et pas la consommation de gaz qui elle, est déjà taxée à… Lire plus »
b api
Invité

@Dan1 Pour cette précision.. @Arnaudcottin: je reste défenseur de l’énergie bois, énergie locale renouvelable qui fait travailler des forestiers non délocalisables. Pour les granulés et autres chaudières à pellets !

Dan1
Invité

Remarquez que j’aime bien aussi l’énergie bois, mais je pense qu’elle doit être adaptée au contexte et ne peut remplacer tous les modes de chauffage. Le bois bûche à la campagne près de la forêt, c’est très bien. Les poêles à granulés à la campagne ou dans les petites villes, c’est très bien… même si les granulés sont souvent séchés au gaz ! Mais le chauffage au bois individuel dans les grandes agglomérations c’est pas top.

fredo
Invité
tiens remaniement ministériel: Montebourg vient d’être nommé ministre réindustriallisation ET de l’Ecologie, il sera d’ailleurs accompagné de sa nouvelle secrétaire d’état Delphine Batho… Ordre du jour: comment développer nucléaire et gaz de schiste en développant les énergies renouvellables made in France? Facile: nucléaire “sans CO2” et gaz de schiste propre sont des ENR, et hop on les inclue dans les 23% objectif ENR France 2020, et ni vu ni connu ! Elle est pas belle l’histoire ! Suis pas loin de prôner la chaise vide… PS: pour Chelya: étonnant en effet que PM Abadie soit toujours là, avec un beau… Lire plus »
Delphine mtbrg
Invité

” Engagement de l’État à stabiliser un cadre, qui sera discuté lors du débat sur la transition énergétique” = Laissons pourrir un peu plus ; “Incitation à la structuration de la filière afin d’assurer le soutien de l’État aux Énergies renouvelables, notamment le photovoltaïque et l’éolien offshore” = laissons les gros faire le ménage en bouffant les plus petits. Merci Monsieur & Madame les Ministres, je suis content de ne pas être allé perdre mon temps à Pollutec vous écouter…

wpDiscuz