EDF EN et Alstom s’allient dans l’éolien offshore

Un accord exclusif a été signé entre Alstom et EDF Energies Nouvelles (EDF EN) dans l’objectif de répondre conjointement à l’appel à projets que le gouvernement français envisage de lancer dans le domaine de l’éolien offshore.

Le projet commun porte sur la réalisation future de parcs éoliens en mer, développés par EDF Energies Nouvelles et ses partenaires, et équipés de turbines offshore fabriquées exclusivement par Alstom. Il s’inscrit dans le cadre des objectifs gouvernementaux d’installer en France 6 000 MW d’éolien offshore à horizon 2020.

Ainsi, d’après le contrat, Alstom doit assurer la fourniture en exclusivité d’éoliennes offshore de 6 MW, utilisant des technologies qui seront disponibles sur le marché à partir de 2013. Le projet industriel pourrait également aboutir à la création en France de plusieurs usines pour la production et l’assemblage de composants ; il vise aussi à fédérer d’autres acteurs français de la filière sur la R&D des équipements et l’ingénierie de la construction.

EDF Energies Nouvelles de son côté apportera son expérience dans l’éolien offshore, notamment au travers de deux projets majeurs : C Power, un parc éolien en mer de 325 MW en cours de réalisation en Belgique, dont 30 MW sont opérationnels, et le projet Teeside de 67 MW développé au Royaume-Uni, dont la construction démarre.

« Nous disposons d’une expérience dans l’éolien et d’une technologie offshore qui permettront de fournir une électricité à un coût compétitif. Alstom est prêt à développer, à partir de la France, une filière industrielle génératrice d’emplois et d’exportation » a déclaré Philippe Cochet, Senior Vice-President d’Alstom Hydro & Wind.

« Ce partenariat illustre notre volonté, quelle que soit la filière, de prendre part à l’émergence de nouvelles industries en France et d’inscrire notre position de leader de la production d’électricité renouvelable dans une logique industrielle de long terme » a souligné Yvon André, Directeur Général Délégué d’EDF Energies Nouvelles, en charge des activités France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "EDF EN et Alstom s’allient dans l’éolien offshore"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Inox
Invité

enfin un groupement français qui a du sens sur le long terme. Bon vent à ce projet qui devrait nous remettre un tant soit peu dans la participation à la filière dont le “combustible” est inépuisable. N’oubliez pas d’ajouter un compartiment stockage  à ce train de l’avenir.

michel123
Invité

En effet en dehors des effets d’annonce , un poids lourd ayant une solide expérience dans l’eolien offshore peut arriver à surmonter tous les obstacles administratifs qui empêchent en général ces projets d’aboutir. Si en plus une filière viable peut se monter en france c’est une nouvelle qui va dans le bon sens .

fredo
Invité

pourquoi l’accord d’EDF EN ne porte-t-il pas aussi sur l’éolien terrestre? Alstom dispose aujourd’hui d’éoliennes terrestres 3MW tout à fait compétitives. si vraiment EDF veut “prendre part à l’émergence de nouvelles industries en France” (heureusement c’est pas Proglio qui le dit, ouf)

Inox
Invité

EDF n’est qu’à la hauteur de 50% dans EDF EN  et que la volonté d’EDF de développer l’éolien n’est pas encore inscrit dans le marbre…

Ed
Invité

“la volonté d’EDF de développer l’éolien n’est pas encore inscrit dans le marbre…” ..je dirais meme plus, pas encore grave sur une plaque d’uranium

fredo
Invité

appelons un chat un chat: 1-l’Etat est actionnaire a plus de 80% d’Edf, 2-Edf est le 1er actionnaire d’EDF EN avec 50%, 3-L’Etat est décideur dans le futur appel à projets éolien offshore, 4-Henri Proglio, président d’EDf, nommé par l’Etat, était au Fouquet’s un soir de mai 2007, 5-Patrick Kron a redressé Alstom avec celui dont on fêtait la victoire en mai 2007 au Fouquet’s Conclusion: qu’est-ce qu’attend Sarko pour dire à Proglio d’acheter des éoliennes Alstom, offshore ou onshore, pour la France ou pour l’Etranger?

Guydegif(91)
Invité
Ce ”joint venture” est une très bonne initiative et de bonne augure pour le paysage éolien (offshore) français ainsi que les emplois connexes ! Bingo ! Bonne chance et longue vie ! ASAP dans les starting blocks svp: ”A vos marques, prêts…PARTEZ !” Il était temps que de telles synergies se marient ! Désolé Fredo mais je crois qu’il vaut mieux prioriser l’éolien offshore plus régulier, plus puissant et plus porteur que le terrestre qui gêne la vue, le bruit, l’emprise au sol et dans les paysages…et a moins la pêche et de kWh/an ! De plus, qqs petites emprises… Lire plus »
Penrdc- rdcongo
Invité

Nous venons de lire avec interet particulier votre projet d’appel à projet des installations éoliennes.Nous sommes interessés à faire ce travail à l’Est de la RDCONGO et la region des Grands -Lacs notamment le Rwanda et le Burundi. En effet PENRDC en sigle est une plate forme Energies Nouvelles et Renouvelables pour le Developpement des Communautes de l’Est de la RDC et la Région des Grands-Lacs visant à promouvoir l’utilisation des énergies nouvelles et renouvelables dans le cadre de deveoppement durable.

Penrdc- rdcongo
Invité

Nous exprimons le souhait de devenir membre de votre organisation et d’etre enregistré sur la liste des vos parténaire en Afrique et en République démocratique du Congo en particulier.

wpDiscuz