EDF obligé d’acheter de l’électricité à l’étranger

Une vague de forte chaleur touche actuellement la France et toute l’Europe et les équipes d’EDF sont mobilisées pour maintenir l’alimentation en électricité sur le territoire.
En période estivale, les ressources en eau, indispensables à la production hydraulique et qui interviennent également dans le nécessaire refroidissement des réacteurs nucléaires et des centrales thermiques, sont naturellement plus faibles. Par ailleurs, les très fortes chaleurs de ces derniers jours, supérieures de 3 à 6 degrés aux normes saisonnières, ont entraîné une hausse des températures de l’air comme des fleuves qui affectent également les capacités de production d’électricité.

Ces conditions climatiques exceptionnelles, conjuguées à une hausse de la consommation, ont ainsi à ce jour engendré un déficit de production. Des achats d’électricité sur le marché de gros ont dû être effectués de manière préventive, et à hauteur de 2 000 MW, pour faire face à une situation qui pourrait perdurer dans les jours à venir.

Dans le cadre du plan aléas climatiques arrêté avec les Pouvoirs Publics et qui intègre l’expérience de la canicule de l’été 2003, EDF a en outre pris toutes les dispositions pour optimiser sa production.

L’entreprise s’est ainsi efforcée de limiter les arrêts des unités de production nucléaires en bord de mer dont les rejets d’eau sont moins soumis aux hausses de température, de tempérer les locaux industriels et de moduler la production, dans le respect de la réglementation environnementale visant en particulier à limiter l’impact sur les fleuves.

Dans ce cadre, des mesures réglementaires ont autorisé EDF à rejeter, de manière
exceptionnelle et sur trois sites nucléaires (centrales du Bugey, de Tricastin et de Golfech), de l’eau dans les fleuves à une température légèrement supérieure aux contraintes ordinaires.

Les vallées du Rhône et de la Garonne font actuellement l’objet d’une surveillance continue.

En ce qui concerne la production hydraulique, EDF s’attache à réduire au maximum la production des barrages les plus sensibles et déploie des mesures préventives de gestion prudente des stocks.

Enfin, EDF a demandé à ses grands clients de limiter leur consommation.

Toutes les équipes d’EDF restent mobilisées en cas de difficulté pour maîtriser une situation qui met en évidence la nécessité d’investir. « La relance de nos investissements, notamment dans les moyens de production, aujourd’hui engagée, doit contribuer à assurer la sécurité d’approvisionnement » a déclaré Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF.

 
(src : CP EDF)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "EDF obligé d’acheter de l’électricité à l’étranger"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
GDesport
Invité

Une fois de plus , on voit les limites de notre système nucléaire. Non seulement ils sont obligés d’acheter de l’énergie à l’étranger mais en plus ils s’autorisent à bafouer les normes environnementales et pour couronner le tout , il nous demande de faire des économies d’energie! Je veux bien etre pa-triaote mais la ca dépasse les bornes !! On dit que le nucléaire est la plus rentable de toutes les énergies mais a quel prix achetons nous lel’electricité à nos voisins dans un contexte mondiale de pénurie. C’est une honte !

Gdesport
Invité

Je me demandais quel sont les bienfaits économique de l’energie nucléaire en france? Selon moi , il est inutile,néfaste et très cher pour differentes raisons; – securisation de l’approvisionnement en uranium – securisation des sites – securisation du retraitement – quasi aucunes activités locales au contraire des energies renouvelables. – prix similaires à nos voisins européens non nucléarisés. Sans parler de l’exemple que l’on souhaite donner au monde ! comment demander alors à l’Iran de ne pas construire de centrales nucléaires !! J’attend vos avis!!!!!!!!!!!

Claude
Invité

à la canicule . Actuellement Edf ne dispose que de 60 Gw alors que cet hiver c’était 86 Gw . Les centrales situées le long des fleuves ne peuvent plus être refoidies correctement . Le débit des fleuves est trop bas et la température de l’eau avant refroidissement est trop haute . Résultat ces centrales tournent au ralenti . De plus les rejets des eaux après refroidissement se font souvent à des températures excessives , au détriment de la faune et de la flore des fleuves .

Claude
Invité

le site powernext.fr donne toutes les informations utiles sur la revente intra Européeenne de l’électricité .

J-Mich
Invité

Je poserais une question simple :Par quoi remplacer le nucleaire a puissance egale,ne polluant pas l’atmosphere et disponible 24h sur 24 ?

pbot
Invité
La France est un pays riche en cours d’eau et les vents ne manquent pas surtout en vallée du Rhône alors le nucleiare qui coute si cher nous pourrions peut-etre nous en passer ainsi que d’acheter tres cher des MW ou GW à nos voisins qui se frottent les mains. Les turbines, les eolienes et tout ce qui peut faire tourner pour produire du courant Français et pas cher. Y en a marre de payerdes taxes et surtaxes des augmentations liées à ceci ou cela tout est bon! Assez ! Produisons pour nous chez nous et du courant si on… Lire plus »
GDesport
Invité

J mich ! je crois que pbot t’a donné un élément de réponse et je crois qu’il y a également des tas d’autres bonnes raisons . la question de la cohérence du choix nucléaire est dépassée . Maintenant il est tant de se demander comment se sortir de ce puis sans fond! A ta question , je te réponds que c possible à l’échelle de 10 ans si les politiques arretent de nous parler de faux problemes et fournissent les éfforts !! Sans parler de la croissance que cette révolution pourrait apporter !

Hayabs
Invité
On peut etre pour le nucleaire ou pas. Il reste que cette energie a des avantages et des inconvenients qui se manifestent en ce moment et qui effectivement sont inadmissibles d’un point de vue environnemental… L’inertie des centrales fait aussi qu’elles ne sont pas faites pour reguler la demande sur le reseau a court terme. L’hydro etant limitee en ce moment, on voit clairement le deficit en sources d’approvisionnement alternatives cad renouvelables. L’eolien n’apporterai pas forcement beaucoup plus en cette periode de faible vent sur pas mal de regions (voir la breve sur le pic de consommation en Espagne ou… Lire plus »
khtarius
Invité
Le problème n’est pas lié uniquement au nucléaire mais touche toutes les centrales qui utilisent des cycles thermodynamiques pour produire de l’électricité. Nous aurions remplacé toutes nos centrales nucléaires par des centrales à charbon, à fuel, à gaz ou à biomasse que ça n’aurait rien changé car celles-ci utilisent aussi une source de refroidissement dans leur cycle thermodynamique. Une manière intéressante pour économiser l’eau serait de développer plus de centrales à refroidissement par évaporation (vous savez, les grosses tour qui fument de la vapeur que vous voyez notamment a coté des centrales nucléaires) plutôt qu’un refroidissement en circuit ouvert. Il… Lire plus »
Hayabs
Invité
Effectivement Khtarius, passer a des centrales a charbon -comme le pronne l’Allemagne pour se desengager du nucleaire-, n’est pas forcement une bonne solution. De meme, les energies alternatives ne pourront jamais assumer l’ensemble des besoins. Alors… On pourrait (devrait?) augmenter la R&D sur le refroidissement des centrales et autres sujets On pourrait aussi (enfin) envisager un plan d’envergure de R&D dans l’eolien, le solaire etc Car si l’on fait le bilan des investissements faits jusqu’a present, la peau de chagrin…chagrinne quand meme un peu! Heureusement les mentalites changent et les plans d’investissement se devoilent. Quant a la R&D des EnR…elles… Lire plus »
Pierre
Invité

Houla, j’ai l’impression que tout le monde melange beaucoup de chose. Le pb de refroidissement n’est pas lié au nucleaire, mais a toutes les centrales thermiques (gaz et charbons aussi). L’energie nucleaire, une fois l’investissement initial realise est la moins chere, juste apres l’hydro. Le cout de l’electricité en France est l’un des moins cher d’europe et la france exporte son elec.Devoir pallier a une pointe extreme en été n’est pas la fin du monde… Le prix de l’electricité est lui fixé par le gouvernement, avec des considerations politiques et pas forcememtn economiques…

Claude
Invité

Ce n’est pas parce que le problème de refroidissement touche toutes les centrales que ça change quelque chose pour les centrales nucléaires : les centrales nucéaires sont inadaptées à la canicule .

Pbot
Invité

N’existe t-il pas des turbines qui utilisent les courants marins ?Ce serait encore une source possible de courant. Le vent, les cours d’eau, les courants marins. Ma foi pas de petites économies du moment qu’on évite de se bousiller la santé.

wpDiscuz