EDF soupçonné d’espionnage contre Greenpeace

Deux hauts responsables d’EDF ont été mis en examen. Ils sont soupçonnés d’avoir espionné l’ancien directeur de campagnes de Greenpeace, Yannick Jadot (photo).

Le journal en ligne Mediapart révèlait hier l’ouverture d’une instruction judiciaire à l’encontre de deux hauts responsables de la sécurité d’EDF :  "Le numéro deux de la sécurité de l’entreprise publique, l’ancien commandant de police Pierre François", ainsi qu’un autre responsable d’EDF ont été mis en exament pour "complicité d’intrusion d’informatique".

Selon le site, une perquisition aurait été menée au siège d’EDF en février dernier.

Trois autres personnes, extérieures au groupe énergétique, sont également inquiétées, dont le directeur de la société Kargus Consultant, et un informaticien de cette société. Ils sont soupçonnés d’avoir surveillé les activités de Yannick Jadot par  intrusion informatique.

Greenpeace parle de "barbouzeries" et d’ "officines privées", et "demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire."Greenpeace a mandaté son avocat pour se constituer partie civile", peut-on lire sur le site de l’ONG.

De son côté, EDF déclare s’être également porté partie civile "en qualité de victime de Kargus." Un contrat de prestation de services a bien été conclu entre EDF et la société Kargus, mais EDF assure n’avoir été au courant d’aucune opération de surveillance.

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Francois2
Invité
Francois2

Que peut bien craindre EDF, premier exploitant mondial de centrales nucléaires de Greenpeace ou de Sortir du Nucléaire ? Sous le lobby nucléaire, les déchets ?