Energies renouvelables : 40% des français sont deja equipés

A l’heure où les prix du gaz et de l’électricité poursuivent leur augmentation – respectivement +2,4% [1] et +2,5% [2] depuis le 1er janvier 2013 -, le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) est toujours le premier secteur consommateur d’énergie en France avec 43% de la consommation d’énergie finale [3] et à l’origine de 24% [4] des émissions de gaz à effet de serre.

L’association spécialisée dans la qualification des entreprises d’installation de systèmes Energies Renouvelables (EnR), Qualit’EnR, vient de publier pour la 3ème année consécutive son baromètre.

Les résultats sans appel de cette étude Ifop 2013** révèlent, au-delà du simple intérêt croissant pour ces solutions énergétiques, des évolutions significatives par rapport à 2012 : "du passage à l’acte des Français dans l’utilisation des EnR en passant par leurs demandes auprès des pouvoirs publics."

Le taux d’équipement des Français en hausse, l’intention de s’équiper aussi !

Les résultats de l’étude révèlent en effet que l’équipement de la résidence principale des Français en énergies renouvelables croît considérablement :

Ainsi, 40% des foyers sont aujourd’hui équipés de systèmes à énergies renouvelables, soit 5 points de plus qu’en 2012.

Les inserts bois (19%, soit +3 points en un an) et les poêles à bois (14%, soit +3 points par rapport à 2012) sont les équipements plus fréquemment installés, suivis des pompes à chaleur (11%), des panneaux photovoltaïques (6%), des chauffe-eau solaires (5%), des systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude (4%) et des chaudières bois (4%).

Cela concerne 51% des propriétaires, 19% des locataires et en priorité, pour chacun des équipements cités, les propriétaires de maisons individuelles et les habitants de communes rurales.

Par ailleurs, 37% des personnes interrogées ont l’intention de s’équiper en EnR, soit +6 points de plus par rapport à 2012 et +12 points par rapport à 2011. Différence entre la pratique et l’intention, 27% d’entre eux souhaiteraient s’équiper en installations solaires, contre 21% en 2012, soit une augmentation de 6 points.

Ce sont les chauffe-eau solaires (17%, soit +4 points en un an), les systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude (16%, soit 4 points de plus par rapport à 2012), les panneaux photovoltaïques (15%) qui sont plébiscités par les Français. Arrivent ensuite les poêles à bois (14%, soit +5 points par rapport à 2012), les pompes à chaleur (12%), les inserts bois (10%) puis les chaudières à bois (8%).

Les Français anticipent la hausse de leurs factures

Alors que les tensions sur le pouvoir d’achat persistent pendant cette période de crise (93% des Français ont le sentiment que leur facture énergétique est trop élevée, soit +3 points en un an et +5 points en deux ans), 77% des personnes interrogées, qu’elles soient équipées ou non, estiment que les EnR permettent de faire des économies.

En outre, le pessimisme à l’égard des prochaines factures se creuse : 88% des Français anticipent ainsi une nouvelle augmentation du montant de leur facture en énergie au cours des deux prochaines années, soit 4 points de plus que l’an passé, et 9 de plus qu’il y a deux ans.

Les labels et les qualifications en première ligne

Au-delà de la question du budget, la confiance accordée aux différents types d’énergies renouvelables a augmenté au cours des douze derniers mois (+3 points) avec plus de 80% des sondés déclarant faire confiance aux systèmes.

Un bon rendement nécessite une installation des équipements de qualité, adaptés aux besoins des particuliers. La formation et la qualification des installateurs est donc essentielle. C’est ainsi que les Français ont plus confiance dans les professionnels disposant d’un label qualité ou d’une qualification à 79% (+6 points par rapport à 2012) ou présentant des références de réalisations, à 73% (+4 points par rapport à 2012).

La démarche qualité d’un installé s’impose ainsi comme le premier gage de confiance aux yeux des particuliers. Notons par ailleurs que la confiance accordée aux installateurs ne joue pas systématiquement sur le niveau d’équipement.

Les filières énergétiques en France : les Français souhaitent le développement des EnR et plus d’efforts des pouvoirs publics

Enfin, concernant les choix énergétiques de la France, 67% des Français jugent insuffisants les efforts fournis par les pouvoirs publics pour favoriser les EnR. Pour preuve, plus de 95% souhaitent encourager la filière « énergies renouvelables » pour la production de chaleur et d’électricité, contre 80% pour le gaz naturel, 54% pour le nucléaire, 43% pour le charbon et 32% pour le fioul. 31% de la population ne désire pas du tout encourager la filière du gaz de schiste.

*Méthodologie de l’enquête Ifop

Echantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 8 au 9 janvier 2013.

[1] Source service public : ici
[2] Source service public : ici
[3] Source : CSTB
[4] Source : Ademe – Chiffres clés du bâtiment 2011

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Energies renouvelables : 40% des français sont deja equipés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pecor
Invité

Plus la population augmente et plus le besoin de chauffage s’accroit. Alors pourquoi l’état encourage-t-il par tous les moyens une inflation de la population ? La pollution par le chauffage est secondaire comparé à l’augmentation de la production et du transport de nourriture, à l’augmentation des déchets. Les chinois ont compris avant tout le monde qu’il fallait maintenir une démographie stable pour maintenir une planête vivable. Pourquoi pas nous ?

Sicetaitsimpl
Invité

“Ainsi, 40% des foyers sont aujourd’hui équipés de systèmes à énergies renouvelables, soit 5 points de plus qu’en 2012.! Ca n’a pas dû chômer chez les installateurs en Janvier…Par ailleurs, je ne suis pas sûr qu’un “échantillon de 1000 personnes” soit vraiment représentatif pour une enquête de ce type.

Pastilleverte
Invité
Déjà, venant d’un organisme “partie prenante”, il faut être prudent sur ce rapport potentiellement “juge et partie”. Ensuite, bravo pour les chauffe-eau solaires, première ENR à mettre en oeuvre Bravo pour le bois, en espérant qu’il ne fait pas des centaines de km avant d’être brûmé, que son exploitation est, pour le coup, cetifiée “durable/soutenable”, et que les installtions soient effectivement faites par des pros (qualifiés de préférence). Parce que d’une part, on peut dire ce qu’on veut, mais bruler du bois dégage du CO2, certes précdemment stocké mais plusieurs décennies auparavant, et d’autre part, bonjour les émissions de particules,… Lire plus »
soize
Invité

Je ne sais pas quel est le truc, mais ces chiffres ne sont simplement pas crédibles. D’après l’INSEE, il y a 27 millions de résidences principales en France. 6% seraient équipées de panneaux photovoltaïques. Nous aurions donc d’après les chiffres annoncés 1,62 million d’installations PV sur nos toitures D’après les statistiques d’ERDF de décembre 2012, on a 266 574 raccordements d’installations photovoltaïques. Il faut y rajouter ceux des ELD et ceux des territoires insulaires pour lesquels je n’ai pas fait de recherches sur Internet, faute de temps de d’intérêt. mais on est loin du pourcentage annoncé! Source :

wpDiscuz