Enrichissement : l’usine Georges Besse II inaugurée

Anne Lauvergeon, la Présidente du Directoire du groupe Areva a inauguré en présence d’une centaine de clients venus de 14 pays la nouvelle usine d’enrichissement du groupe, Georges Besse II.

Cette cérémonie a été marquée par l’entrée dans l’installation du premier container d’uranium à enrichir. Le géant du nucléaire indique que "ses équipes vont maintenant se mobiliser sur la montée en puissance de production de l’usine, avec l’ajout de modules supplémentaires."

La pleine capacité sera atteinte en 2016, soit deux ans avant la date initialement prévue. D’un montant total d’environ 3 milliards d’euros, l’usine Georges Besse II constitue l’un des investissements industriels les plus importants conduits en France aujourd’hui.

« Cette usine va permettre au groupe Areva de conforter sa position d’acteur majeur sur le marché mondial de l’enrichissement dont il fournit près d’un quart des services », a déclaré Anne Lauvergeon.

Implantée sur le site nucléaire du Tricastin (Drôme et Vaucluse), Georges Besse II aura une capacité de production de 7,5 millions d’UTS (Unité de Travail de Séparation), avec une extension possible à 11 millions d’UTS. Cette nouvelle usine d’enrichissement utilisera la technologie de centrifugation, aujourd’hui considérée comme la plus performante. Elle présente notamment l’avantage de consommer 50 fois moins d’électricité que l’actuel procédé de diffusion gazeuse utilisé jusque-là en France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz