Exxon Mobil fait le compte de ses réserves de pétrole

Exxon Mobil a annoncé aujourd’hui avoir remplacé plus de 100 % de sa production en 2007.

Les additions aux réserves mondiales prouvées de pétrole et de gaz de la société se sont élevées, au total, à 1,6 milliard de barils équivalent pétrole en 2007, soit 101 % de la production. Le remplacement des réserves a atteint 132 %, hors effets de l’expropriation des actifs et des ventes de biens du Venezuela. Ces additions adoptent la base de prix que la société utilise dans la prise de décisions en matière d’investissements conformément à des pratiques de longue date, plutôt que le prix sur un seul jour en fin d’exercice.

« Avec un taux de remplacement moyen sur 10 ans de 112 %, ExxonMobil continue à remplacer sa production annuelle par de nouvelles additions aux réserves de qualité », a déclaré Rex Tillerson, le président-directeur général d’Exxon Mobil Corporation. « Cette performance reflète notre stratégie disciplinée en matière d’investissements, une base de ressources de calibre international et de remarquables capacités d’exécution, ce qui permet à la société de poursuivre le développement de nouvelles capacités de production afin de répondre aux besoins croissants en énergie de la planète. »

« Le rapport annuel sur les réserves prouvées est le fruit de notre processus rigoureux de longue date, grâce auquel la continuité et l’obligation de rendre compte de la direction quant à toutes les comptabilisations des réserves sont assurées. »

Les additions clés en 2007 ont été apportées aux réserves prouvées à partir de nouveaux développements et d’opérations établies en Amérique du Nord, au Moyen-Orient, en Europe et en Afrique occidentale. Ces additions reflètent des développements pour lesquels il existe un engagement non négligeable en matière de financement, ainsi que des révisions ou extensions à des champs existants fondées sur des études de réservoir et des évaluations de champ de routine. L’expropriation et les ventes d’actifs du Venezuela ont réduit les réserves prouvées de 0,5 milliard de barils équivalent pétrole.

Effet du calcul du prix sur un seul jour en fin d’exercice

ExxonMobil déclare également ses réserves prouvées en utilisant les prix des liquides et du gaz naturel au 31 décembre. Sur cette base, le total des additions aux réserves prouvées en 2007 s’est élevé à 1,2 milliard de barils équivalent pétrole, entraînant un taux de remplacement des réserves de 76 %. Hors effets de l’expropriation des actifs et des ventes de biens du Venezuela, le remplacement des réserves a été de 107 %, en utilisant la base de prix en fin d’exercice. L’utilisation de prix d’un seul jour n’a aucune incidence sur les décisions en matière d’investissements réalisés par la société et les variations annuelles des réserves qui se fondent sur ces prix en fin d’exercice n’ont pas de conséquences sur la façon dont les activités sont réellement gérées.

Vision sur le long terme

Étant donné la nature à long terme du secteur et la taille importante des projets discrets qui contribuent à une part significative des additions aux réserves de la société, il convient de tenir compte d’un horizon dépassant une seule année. Hors les effets de l’utilisation des prix sur un seul jour en fin d’exercice, le remplacement moyen des réserves de la société sur dix ans est de 112 %, le remplacement des liquides se situant à 104 %, et celui du gaz à 124 %.

Les additions aux réserves faites au cours de cette période comprennent divers types de ressources et représentent de nombreuses zones géographiques. Avec 22,7 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole et de gaz à la fin de l’exercice 2007, partagées à peu près de façon égale entre les liquides et le gaz, la vie des réserves d’ExxonMobil au taux actuel de production est de plus de 14 ans. La portion des réserves prouvées déjà développée est de 62 %.

Une base de ressources en tête du secteur

La base totale de ressources de pétrole et de gaz de la société se situe à 72 milliards de barils équivalent pétrole en fin d’exercice 2007.

En 2007, ExxonMobil a ajouté 2 milliards de barils équivalent pétrole de ressources totales
, ce qui a plus que remplacé la production. Des additions de ressources non négligeables ont été faites à partir de programmes de forage fructueux aux États-Unis, en Afrique occidentale et dans la région Asie-Pacifique.

Dans l’ensemble, la base de ressources a été réduite de 1,8 milliard de barils équivalent pétrole en 2007, conséquence, essentiellement des effets de l’expropriation du Venezuela de 1,6 milliard de barils équivalent pétrole.

La base de ressources de la société de 72 milliards de barils équivalent pétrole inclut des réserves prouvées et probables, plus d’autres ressources découvertes qui, à terme, devraient être récupérées.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz