Enerzine

Franche-Comté : La Poste testera des prolongateurs d’autonomie hydrogène

Partagez l'article

Les territoires franc-comtois expérimentent actuellement avec La Poste des prolongateurs d’autonomie hydrogène de la société Symbio FCell sur la base des voitures électriques de facteurs de modèle Kangoo Z.E.

Dans le cadre d’une validation de performances en conditions réelles, des voitures électriques, Renault Kangoo Z.E., utilisées par La Poste vont être équipées du kit prolongateur d’autonomie pile à hydrogène de Symbio FCell. Elles seront déployées au premier trimestre 2014 sur deux plateformes de distribution du courrier, à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) et à Dole (Jura).

Ainsi, ces véhicules qui associent batteries et piles à hydrogène proposeront une autonomie étendue pour répondre aux conditions d’usage exigeantes : "tournées supérieures à 100km, froid, terrain vallonné et montagne." Au final, ce système devrait permettre de doubler l’autonomie des voitures électriques en usage postal, soit 320 km. En effet, selon la fiche technique de l’HyKangoo (Cf. commentaire de fredo), l’autonomie de la batterie comme le prolongateur à hydrogène, a été évaluée par Renault à 160 km.

Cette expérimentation vise à démontrer la pertinence de la solution technique et à vérifier que les modalités d’usage sont les mêmes que pour le diesel, en terme de disponibilité, de souplesse et d’autonomie.

Franche-Comté : La Poste testera des prolongateurs d'autonomie hydrogène

"Cette solution pile à hydrogène améliore les conditions de travail des postiers en hiver, en apportant davantage de chauffage et désembuage, sans impacter les performances des batteries", a commenté Jean-François Courtoy, Directeur Industriel de La Poste en Franche-Comté. "De plus, elle permet de remplacer les véhicules diesel qui réalisent aujourd’hui les longs trajets, ce qui améliore significativement notre bilan global de réduction des émissions de CO2."

"Notre rôle est d’évaluer et faciliter la maturation, mais aussi une appropriation utile de cette technologie de rupture par les citoyens, les entrepreneurs et les décideurs" a précisé Florent Petit, Directeur à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard de la plateforme FCellSYS avec l’aide de l’Institut LITEN du CEA, et en charge du pilotage du projet.

Symbio FCell reste à ce jour la première société à avoir équipé un véhicule électrique de série de tels systèmes, en l’occurrence un Kangoo Maxi ZE, le véhicule utilitaire électrique de Renault. Techniquement, cela a été rendue possible en apportant une solution d’hybridation électrique parallèle basée sur une faible puissance et beaucoup d’énergie embarquée, les piles à combustible fabriquant de l’électricité à bord du véhicule à partir de l’hydrogène et de l’air.

"Symbio FCell est fier de participer à l’amélioration du cadre de vie en centre-ville en facilitant le déploiement des véhicules électriques", s’est félicité pour sa part Fabio Ferrari, PDG de Symbio FCell, qui fournit la technologie d’hybridation électrique avec des piles à hydrogène. "Nous pouvons démontrer qu’il existe un modèle économique viable dès aujourd’hui pour la livraison zéro émission en centre ville avec des solutions électriques de grande autonomie."


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "Franche-Comté : La Poste testera des prolongateurs d’autonomie hydrogène"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fredo
    Invité

    apparemment d’après fiche tech symbio Fcell sur Kangoo, l’autonomie serait de 320 kms au lieu de 160 kms en elec pure pour 1,72kg d’H2. progrès réel en autonomie. on aurait aimé en savoir plus sur les modalités d’appro en H2.

    Rickobotics
    Invité
    les 160km sont en cycle normalisé ! Et ça change tout ! En utilisation réelle, l’autonomie du Kango ZE classic est de 130km max en conditions optimales (été sans clim + éco-conduite + trajet plat et sans arrêt + chargement vide). Donc en réel pour la poste c’est 100km max (tout l’inverse de l’optimal) et en hiver avec chauffage, ça tombe à 80km-90km. Donc là on arrive à 180km d’autonomie, disaons 200km, mais certainement pas 320km … d’autant que la partie hydrogène vient rajouter du poids à l’ensemble … mais alors pk ne pas rajouter 2 bombonne supplémentaires et dépasser… Lire plus »
    Tech
    Invité

    si la pile à hydrogène double l’autonomie, pourquoi ne pas en mettre 2 ? la 2ème à la place des batteries ! une sur moteur électrique roues avant l’autre sur moteur électriquee roues arrières dans une zone de montagne cela pourrait être intéressant d’ avoir une 4 roues motrices ou alors il existe aujourd’hui des réservoirs à 700 bars cela permettait alors de tripler l’autonomie dans tous les cas c’est une bonne nouvelle et ça aidera peut-être à accélerer l’installation de distributeurs d’H2

    Sicetaitsimple
    Invité

    Et Lionel qui nous sert tout le temps du GM et du Toyota alors que c’est une boite francaise, sur un véhicule francais et pour La Poste que l’avenir de l’hydrogène se construit!

    Sicetaitsimple
    Invité

    Parce que c’est un prolongateur d’autonomie de 5kW….qui permet quand même en plus de chauffer notre postier national. Vous voulez conduire une Kangoo avec 10kW de puissance sur des routes un peu pentues?

    michel123
    Invité
    il suffit en effet de recharger le réservoir d’hydrogène en quelques minutes. Un réservoir est petit, il ne transporte que 1,5 kg d’hydrogène, De même 5Kw de puissance c’est un peu juste car une voiture dépense 12 kw aux 100 km , même en tenant compte des arrêts la pile à combustible n’a pas assez de puissance pour recharger totalement la batterie si la pile avait été calibrée à 10 kw avec un réservoir 3 fois plus gros l’autonomie serait de 500 à 600 km voire plus en cas de recharge en hydrogène. Ce dosage un peu juste a étté… Lire plus »
    pierreerne
    Invité

    Chez nous, dans les Yvelines, après avoir constaté que les voitures électriques de la Poste qui ont remplacé la mobylette allongeaient en moyenne la durée de la tournée des facteurs de 1h30, la Poste est revenue aux mobylettes. Mais nous sommes probablement d’affreux rétrogrades qui ne regardent que la rentabilité…

    Tecg
    Invité

    à pierreerne les postiers ne doivent aps vous dire merci! c’était prévisible, descendre ou remonter (ou même ne pas descndre!) sur son fidèle coursier « mobylette » c’est plus rapide que de se garer correctement descendre et remonter en voiture clignotant,démarrer, etc, etc, par contre c’est appréciables quand il pleut d’avoir un toit ou un peu de clim quand il fait chaud! d’avoir des freins et éventuellement un airbag. et si cela fait moins de malades, ou d’accidentés lourds, votre rentabilité, elle peut remonter! mais à pied en leur demandant de courrir, c’est encore plus rentable, leur avez-vous demandé?

    Lionel-fr
    Invité
    Le chauffage n’est pas électrique. La chaleur est un sous-produit de la pile à combustible, un peu comme sur les moteurs thermiques, à ceci près que le rendement électrique est généralement meilleur et donc la production de chaleur inférieure. Bonne initiative quand même, Symbio essaye une synergie avec les grands constructeurs en s’appuyant sur leurs investissement dans les VE. Si je peux faire cette remarque : on dirait que les français essayent toujours de récupérer un truc existant : kangoo est conçu pour le thermique puis modifié, Symbio est un kit à ajouter dessus. Les grands constructeurs internationaux préfèrent créer… Lire plus »
    jmdesp
    Invité

    Ce qui est un peu incompréhensible est le fait de ne pas utiliser des mobilettes électrique.

    wpDiscuz