GDF Suez veut réduire son taux d’émission de CO2 de 10% d’ici 2020

Le groupe GDF Suez a décidé récemment de se fixer un objectif de réduction du taux d’émission de CO2* de 10 % pour l’ensemble de son parc de production mondial d’électricité et de chaleur associée entre 2012 et 2020.

Le taux moyen d’émission du parc mondial de production d’électricité de GDF Suez le situe à plus de 20% en dessous de celui du parc mondial. Il était de 447 g CO2 éq/kWh en 2012.

Pour l’énergéticien français, la substitution des centrales de production les plus émettrices par des unités plus performantes et le développement du parc renouvelable de + 50% d’ici 2015 (par rapport à 2009), devraient contribuer largement à cet objectif.

"La lutte contre le changement climatique fait partie des objectifs de GDF Suez dans le cadre de sa responsabilité sociétale d’entreprise. Cet objectif mondial ambitieux de réduction de nos émissions spécifiques de CO2 illustre notre engagement constant à poursuivre une croissance responsable, en accompagnant et en anticipant la mise en œuvre des politiques climatiques dans le monde" a déclaré à ce sujet Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.

Captage et stockage du CO2

Selon le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), le captage et le stockage du CO2 pourrait potentiellement répondre de 10% à 55% de l’effort total de réduction à envisager pour le XXIe siècle.

Les scénarios établis par l’Agence Internationale de l’Énergie montrent que le développement des énergies renouvelables seul ne se fera pas assez rapidement pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Il s’avère donc nécessaire d’accélérer les réductions des émissions en mettant en œuvre le captage, le transport et le stockage de CO2 dans la production d’électricité et dans l’industrie. La Direction Recherche et Innovation ( DRI ) de GDF Suez se positionne sur le captage par précombustion et postcombustion, le captage cryogénique, le transport et le stockage.

GDF Suez veut réduire son taux d'émission de CO2 de 10% d'ici 2020

Projet France Nord

En collaboration avec plusieurs industriels et organismes de recherche français et européens, GDF suez a lancé en 2010 le projet de transport et de stockage de CO2 «France Nord» pour contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Ce projet permettra d’étudier la possibilité d’implanter dans le bassin sédimentaire situé dans le Centre-Nord de la France métropolitaine une infrastructure pilote de transport et de stockage de CO2. Des études techniques approfondies sont réalisées afin de sélectionner un site géologique approprié pour le stockage de CO2 dans des aquifères salins profonds. Elles viseront également à définir les infrastructures de transport de CO2 les mieux adaptées pour relier les sites industriels au site de stockage.

D’un montant de 54 millions d’euros, le projet «France Nord» est financé à 40% par l’ADEME, via le fonds démonstrateur de recherche, et à 60% par les partenaires du projet : six industriels (Air Liquide, EDF, GDF Suez, Lafarge, Total et Vallourec), trois organismes de recherche français (le BRGM, l’IFP et l’INERIS) et deux organismes de recherche allemands (EIFER de Karlsruhe et le GeoForschungsZentrum de Potsdam).

* Ratio des émissions rapportées à la production d’électricité et d’énergie associée. La réalisation de l’objectif suppose un environnement technico-économique stable. De nouvelles taxes, réglementations d’envergure ou accords internationaux (COP 2015 par exemple) pourraient modifier substantiellement la donne énergétique. Le cas échéant, le Groupe se réserve la possibilité de faire évoluer son objectif de réduction de ses émissions.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GDF Suez veut réduire son taux d’émission de CO2 de 10% d’ici 2020"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
chelya
Invité

Dans le genre greenwashing… La moyenne des émissions dans l’UE est autour de 350 gCO2/kWh et on a encore plein de marges de diminution à bas prix pour arriver à diminuer jusqu’à des taux d’émissions permettant de rester sous la barre des 2°C d’augmentation. Pas franchement convaincu que vouloir tuer ses clients soient le meilleur business model…

jmdesp
Invité

Le rapport PWC indique que le taux de carbone de GDF en Europe pour 2012 est de 341gCO2/kWh, un gain de 10% d’ici 2020, c’est ce qu’il peuvent raisonnable réaliser sans *rien* faire. Pour comparer celui de EDF sur le même périmètre est de 90 gCO2/kWh. Mais ça doit surement être le fait d’être à Berlin qui explique que j’aprouve Chelya 🙂

wpDiscuz