Hausse du coût du pipeline entre la Russie et l’Europe

La compagnie chargée d’exploiter le gazoduc long de 1200 kms qui reliera Vyborg en Russie à Greifswald en Allemagne a affirmé lundi que les 5 milliards d’euros envisagés devraient être considérablement revus à la hausse.
 
La compagnie exploitante est détenue à 51% par le russe Gazprom et à 20% chacun par les groupes allemands E.ON et BASF.

Si le gazoduc permettra de livrer du gaz russe à l’union Européenne au printemps 2011, ce projet est loin de faire l’unanimité au sein de celle-ci.

Plusieurs pays européens se sont ouvertement déclarés contre à l’instar des trois pays baltes et de la Pologne qui se sentent contournés et craignent pour leur approvisionnement énergétique alors que la Suède s’inquiète des répercussions environnementales et de certaines questions relatives à la sécurité.

La date des premières livraisons de gaz au printemps 2011, présente par ailleurs un léger retard par rapport au calendrier initial, dû, selon la compagnie, aux discussions nécessaires avec les pays de la région bordant la Baltique dont le but est de dissiper les inquiétudes.

S.B.

[Article parus sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons (cc)]

 

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz