Hiver 2015-2016 : “les besoins électriques de la France seront couverts”

RTE prévoit que les besoins électriques de la France seront couverts pendant l’hiver 2015-2016, malgré des marges plus faibles que l’hiver dernier.

Une plus grande disponibilité du parc nucléaire, associée au développement des énergies renouvelables, des offres d’effacement et des économies d’énergies va permettre à la France de maintenir des marges de sécurité d’approvisionnement électrique suffisantes.

En cas de vague de froid importante, les capacités du réseau et les moyens de production disponibles en Europe permettront de réaliser les importations nécessaires pour assurer les besoins électriques de la France. 

Avec une prévision de 222 TWh d’électricité consommée entre mi-novembre et fin mars, et une pointe estimée à 84 700 MW en janvier, la consommation française devrait être similaire à l’hiver dernier.

Les besoins électriques seront assurés notamment grâce à une meilleure disponibilité du parc nucléaire jusqu’en février, et grâce au développement de l’énergie éolienne et photovoltaïque. Avec 1000 MW supplémentaire, le parc éolien va dépasser pour la première fois 10 000 MW de capacités installées en France. La production photovoltaïque progressera de 700 MW, pour atteindre 6 000 MW.

Si 1250 MW de production au charbon seront fermés, en raison de l’entrée en vigueur le 1er janvier 2016 de nouvelles normes environnementales, aucune fermeture de groupes de production au fioul, ou mise sous cocon de Cycle Combiné Gaz (CCG), n’est envisagée.

L’offre d’effacement de consommation auprès des clients industriels a progressé de plus de 10% en un an, pour atteindre près de 3 400 MW, malgré la baisse importante des volumes d’Effacement Jour de Pointe (EJP), liée à la fin des tarifs jaune et vert (-750 MW à partir du 1er janvier 2016).

Les mesures d’efficacité énergétique permettent quant à elles de contenir la croissance de la consommation résidentielle, liée au développement du parc de logement. Conformément au Bilan Prévisionnel, 2 TWh seront économisés sur l’ensemble de l’hiver (soit la consommation de 100 000 foyers). La généralisation des lampes basse consommation diminue de 300 MW la pointe de 19H (soit la consommation d’une ville comme Bordeaux).

En cas de grande vague de froid (avec des températures inférieures de 6 à 8°C aux normales de saison), l’analyse de RTE montre que les niveaux d’importations nécessaires pour couvrir l’augmentation de la consommation pourraient atteindre 6 400 MW en janvier puis en février. Cela restera compatible avec les capacités d’importation du réseau électrique français.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Hiver 2015-2016 : “les besoins électriques de la France seront couverts”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Papijo
Invité

Le rapport de RTE () contient certainement les phrases “écolo-compatibles”, pour tenir compte des états d’âme de l’actionnaire majoritaire, mentionnées dans l’article (mais se garde bien de dire de combien de MW ENR nous sommes sûrs en cas de pointe de froid). Cependant l’essentiel du message est: La fermeture de 1250 MW de centrales au charbon va encore agraver la précarité énergétique de la France qui ne pourra résister qu’en important jusqu’à 6400 MW de nos voisins … s’ils le peuvent !

Temb
Invité

Le troll haineux est déjà là à 9H le lundi matin pour déverser sa bile sur les écologistes, le week-end ne vous a donc pas calmé? Votre post n’a aucun sens comme d’habitude.

Lionel-fr
Invité
Le moyens EnR sont actuellement exportés ou stockés dans les barrages. Quoi de plus simple lorsqu’on dispose de 1GW de production supplémentaire que de baisser la production hydraulique ? de 1GW ! Le résultat est qu’il y a un peu plus d’eau captive dans les barrages – et pas uniquement les steps mais tous les barrages, y compris en Suisse et en Italie qui profitent aussi de la production EnR française. Et quand il y a plus d’eau dans les barrages, on peut affronter une vague de froid … C’est aussi simple que ça et ça ne se compliquera pas… Lire plus »
trimtab
Invité
“…..va encore agraver la précarité énergétique de la France qui ne pourra résister qu’en important jusqu’à 6400 MW de nos voisins … s’ils le peuvent !” D’abord (et comme souvent) on confond ‘énergie’ et ‘jus’. mais quand est ce qu’on va comprendre qu’au moins pour le ‘jus’, on raisonne en ‘marmite géante’: /entsoe_sfs2014_web.pdf et non plus seulement en réseau national…! Et chacun avec l’aide ‘mutualisé’ de ces ‘voisins’ peut faire face….. Je pense que la ‘précarité’ de votre ‘carburant’ pour carosse carbonifère est bien plus fragile que votre ‘jus’ au compteur…car le jus voyage sans passport, ne reconnait guère de… Lire plus »
And
Invité
Avant de s’énerver, il faut quand même garder à l’esprit quelques vérités : -on n’a pas fait grand chose ces temps ci pour créer des capacités de pointe ni limitter la consommation en période de pointe, il aurait fallu éviter de laisser mourir les tarifs tempo et ejp et construire de nouvelles centrales à pompage. -Les capacités d’importation (en gros les capacités des lignes) sont de 10 à 12GW…sous réserves que nos pays voisins ne subissent pas eux aussi un pic de consommation (par exemple la belgique qui a toujours des problèmes de cuves de réacteurs – curieusement du même… Lire plus »
Papijo
Invité
La “mutualisation” des ENRs à l’échelle de l’Europe en cas de grand froid … fallait oser la sortir ! Les STEP … c’est sûr, ça marche mais malheureusement il n’y en a pas beaucoup (au fait, y a-t-il en France un seul emplacement pour une STEP qui aurait l’approbation de nos “écolos”?), et celles que nous avons sont déjà utilisées en période normale et saturées. La totalité de ces centrales () a une puissance de 5 098 MW, or RTE nous dit que 1° de moins sur la température, c’est 2400 MW en plus ! Et je ne vais pas… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Vous vous gourrez complètement ! Les steps , c’est génial tout le monde est d’accord mais ce n’est pas les steps qui stockent les EnR, même pas un peu, à peine un nano chouïa invisible dans une stat. Ce qui stocke les EnR , c’est les moyens de production qu’on arrète lorsqu’elles produisent, barrages, charbon et gaz en tête Quand le vent se met à souffler comme un malade, on exporte plus, on baisse la puissance des barrages (tous les barrages à retenue d’eau), on baisse la production fossile et en dernier , la production nuke. C’est ce qui se… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

Bon, la récréation étant finie, moi, ce qui m’interpelle au niveau du vécu, c’est que RTE sait déjà quel type d’hiver on va avoir (je parle des températures). Et là, je dis chapeau RTE, même les météorologues les plus fous ne se hasarderaient pas à faire de telles prévisions, d’autant plus, ma bonne dame, que “y’a plus de saison”, et que si novembre va peut être battre des records de chaleur, qui nous dit que le “reste de l’hiver ou que le “printemps” (calendaire) sera doux ou que “lhiver” ne s’y prolongera pas ?

Pastilleverte
Invité

la pizza cuite grace (au courant fourni par les) aux africains… Waorf, elle est bien bonne ! Penser à en parler à nos arrière arrière arrière petit-enfants, qui de toutes façons ne seront pas là à cause du titanesque réchauffement climatique “prévu” (triple lol) par le GIEC. (si si, UN scenario sSUR 164, “prédit” un réchauffement de +6°C en 2100, devinez lequel sort dans la presse ou dans la bouche de nos grandsscientifiques Laurent Fabius et François Hollande)

trimtab
Invité
Et @ pastilleverte: Alors vous connaissez pas le HVDC…….avec BEAUCOUP moins de pertes en ligne…? “Et une petite question pour Trimtab: la loi d’Ohm, les pertes en ligne … vous connaissez ? La Norvège (5 millions d’habitants) et la Suède (10 millions d’habitants), vous croyez qu’ils ont la capacité de secourir les 70 millions de français, 80 millions d’allemands, les anglais … Pour les Norvégiens ils echangent déjà avec les Danois et compte le faire avec des rosbifs ! : Quant à l’Afrique ou la Turquie …alors vous avez jamais entendu parlé de MEDGRID et d’autres DESERTEC (même si certains… Lire plus »
Papijo
Invité

Toutes ces discussions sur l’avenir, c’est bien beau … mais je rappelle que le rapport RTE ne concerne pas l’année 2346, mais l’hiver 2015 / 2016 ! Et je rappelle le constat de RTE, en cas de vague de froid importante: si on ne trouve pas à l’étranger (proche) au moins 6 GW, on passe aux mesures “exceptionnelles” (traduit en français par: “aux coupures”)

trimtab
Invité

2346 ? Mais je parle d’aujourd’hui….et même hier…….ceci est un débat qui remonte à loin: trimtab

sunny
Invité

Vous connaissez? Le niveau de ce groupe de réflexion est très élevé. Ce n’est pas hors sujet sur enerzine car ils traitent beaucoup de questions énergétiques. Ça ouvre un peu le champ de réflexion. On replace les questions énergétiques dans un cadre plus large (moins autocentrée ingénieurs qui se rassure avec leur outils mathématiques) Très intéressant, ils prétendent avoir la solution pour financer la transition énergétique avec leur projet de TAN (Taxe sur Actif nette).

gaga42
Invité

Merci Lionel de confirmer ce que nous n’osons même plus écrire sur ce forum, sous peine de passer pour de sales pro-nukes arriérés, à savoir que les EnR ont besoin du charbon et du gaz pour compenser leur intermittence…

Tech
Invité
moi ce que je retiens, c’est: on passse l’hiver que ce soit avec ou sans nuke ou ENR !!! grace en partie au grid Européen. que les mesures énergétiques prises pour les batiments permettent d’économiser 2TWh et que l’éclairage par lampe LED diminue de 300MW le pic de 19 heures. le lavage de crane subi par les papyjistes attise leur mauvaise foi ;o) il critiquent allègrement le stockage des ENR dans les STEP et oublient tout simplement la non utilisation du stockage dans les barrages qui sont largement un ordre de grandeur et plus plus grands ! et si il… Lire plus »
Lionel-fr
Invité

@Lady gaga : Toutes les sources dénergies ont besoin de charbon et de gaz pour faire l’appoint à ce jour. Seul l’hydrogène marquerait une vraie rupture sur ce point. Ah mais pardon, il faut se contenter des religions en vigueur, la réalité n’existe que si le clergé le dit , n’est ce pas ? Si vous voulez mettre une baffe aux fossiles, développez l’hydrogène , dans le cas contraire que ce soit nuke ou EnR, les fossiles sont nécessaires, point final

gaga42
Invité

J’avais cru comprendre que l’hydrogène n’était pas une source d’énergie mais un vecteur, on va forer des puits d’hydrogène? Lionel-La-Science-qui-s’enfonce, je fait peut-être de la rhétorique à 2 balles mais je n’écrit pas de conneries (enfin, moins que vous..) et je ne cherche pas à fourguer ma camelote.

seb
Invité
“les EnR ont besoin du charbon et du gaz pour compenser leur intermittence” Bah, pour l’instant, on voit plutôt leur part réduire dans tous les mix où les Enr sont introduites… Alors que, par contre, il est évident pour chacun qu’avec du nucléaire et du chauffage électrique on peu difficilement s’en passer … (Donc peut être faudrait-il adapter votre rhétorique) “J’avais cru comprendre que l’hydrogène n’était pas une source d’énergie mais un vecteur, on va forer des puits d’hydrogène?” Ben, c’est un vecteur qui se stocke… Du coup il faut reconnaitre que si on arrive a le faire pour pas… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
La légende de Gaga.. Pour faire de la bonne énergie : vite forons ! L’énergie, la vraie, celle des hommes, se trouve au bout du trépan crénom ! Pendant que vous creusez des trous et avant qu’on ne creuse le vôtre, vous admettrez que l’eau des barrages non plus ne vient pas du fond d’un trou, et vous allez peut-être vous demander en quoi la lithosphère fournirait obligatoirement l’énergie des braves gens là où la biosphère y pourvoit très bien et comme le dit son nom, plus proche de nous Au fait, il y a des gisements d’hydrogène identifiés par… Lire plus »
Dan1
Invité

A And “(par exemple la belgique qui a toujours des problèmes de cuves de réacteurs – curieusement du même fabricant que les notres…-)” Vous pourriez nous dire exactement qui est le fabricant de la cuve belge incriminée et qui est le fabricant des cuves françaises ?

Dan1
Invité
RTE n’a pas l’air très inquiet pour l’hiver et écrit page 8 : “Sur la base des derniers éléments transmis par les différents producteurs, le parc de production sera moins important que l’hiver dernier, mais avec une disponibilité moyenne sur la période plus élevée de l’ordre de 500 MW. La fermeture de 1250 MW de centrales thermiques au charbon ne respectant plus les contraintes environnementales est en partie compensée par une meilleure disponibilité moyenne du parc nucléaire ainsi que par le développement des énergies renouvelables et la croissance prévisionnelle des effacements.” : Pour les énergies renouvelables, ça dépendra essentiellement du… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“N’allez pas croire tout ce que racontent les gens : cette question n’est pas si compliquée”, en parlant des barrages et de la gestion de leur stock en hiver. Rappelons qu’installer du PV ou de l’éolien, même à forte dose, ne fait pas plus pleuvoir ou neiger ( encore que notre nouveau théoricien cebh2o a peut-être quelque idée là desssus) Alors si le but des hydrauliciens c’est de gérer le stock d’eau hivernal en n’y touchant pas ou le moins possible jusqu’au début de la fonte des neiges, c’est effectivement “pas si compliqué”. On se demande même pourquoi il n’y… Lire plus »
Papijo
Invité

Pour Seb et autres défenseurs de l’hydrogène, voilà un rapport très bien fait: (désolé si ses conclusions ne vous conviennent pas, il semble avoir été écrit par des ingénieurs, pas par des “écolo-communiquants” !)

Lionel-fr
Invité
haha pas mal le coup du PV qui fait pleuvoir, c’est imaginatif, absurde, aberrant à souhait. 6ct est un grand fan de questions existentielles touchant aux robinets. Reppelons qu’il y a deux moyens de modifier la quantité d’eau contenue dans un barrage : 1. en ajouter 2. en enlever Nous avons tous compris qu’un barrage pluvial stocke de l’eau de pluie que la nature a grâcieusement mis à notre disposition en faisant pleuvoir sur les montagnes. Par contre pour faire du courant , c’est plutôt du coté du vidage qu’il faut regarder (vous savez le trou au fond de la… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

C’est bien ce qui me semblait, vous n’avez absolument rien compris à l’optimisation d’un stock, notamment d’un stock d’eau dans un marché de l’électricité……

Sicetaitsimple
Invité

en hiver la joie n’est pas de faire “plouf dedans” car c’est très froid…. Le but c’est de maximiser la valeur pour le système electrique et les ouvrages en question, pas de rester au niveau haut…..et ce quelque soit le niveau de développement des renouvelables intermittents.

Enr
Invité

Merci à tout ceux qui critiques les Enr en se croyant plus intélligent que tout le monde. Malheureusement vous êtes cablé à l’ancienne. Nous devons réparer vos erreurs du passé. Votre schéma de réflexion est erroné, heureusement les nouvelles générations sont plus inventives pour construire un avenir plus serein.

Pastilleverte
Invité

RTE est capable de prévoir les températures de l’hiver à venir 2015-2016 ? Donc pas de “vagues de froid prolongées”, sans doute grace au réchauffement climatique. On dit merci qui ?

wpDiscuz