La CDC investit dans un parc éolien en mer en Allemagne (288 MW)

CDC Infrastructure a annoncé l’acquisition d’une participation dans le parc éolien offshore de Butendiek en Allemagne suite à la cession par le fonds Marguerite, d’un tiers de sa participation (22,5%) dans le projet.

Le projet de parc éolien offshore de Butendiek comprend 80 turbines ayant une capacité installée de 288 megawatts (MW). Il est situé en Mer du Nord, dans la Zone Economique Exclusive allemande, à 32 km à l’ouest de l’île de Sylt et près de la frontière germano-danoise.

Le bouclage du projet a été réalisé en février 2013 avec un groupe d’investisseurs composé d’industriels et d’investisseurs institutionnels de long terme : le fonds Marguerite (22,5%), Siemens Financial Services (22,5%), Industriens Pension (22,5%), PKA (22,5%) et wpd (10%), le développeur du projet. Suite à cette transaction, CDC Infrastructure détiendra indirectement 7,5% du capital de la société de projet.

Le volume d’investissement total est d’environ 1,3 milliard d’euros. La BEI, l’agence gouvernementale danoise de crédit à l’export Eksport Kredit Fonden (EKF), la banque publique allemande KfW , et neuf autres banques commerciales sont impliquées dans le financement du projet.

Le début des travaux de construction est prévu au premier semestre 2014 ; ils dureront jusqu’à mi-2015. Une fois le parc éolien connecté au réseau, sa production totale annuelle lui permettra d’alimenter environ 370.000 ménages en électricité verte.

"Cette acquisition représente le premier investissement de CDC Infrastructure dans le secteur de l’éolien offshore, et a vocation à en amener d’autres dans son sillage, notamment en France. Les énergies renouvelables sont l’un des principaux piliers de la réussite de la transition énergétique, une problématique cruciale pour les économies française et européenne" a commenté Jean Bensaïd, président de CDC Infra Management.

** CDC Infrastructure vise un portefeuille de 1,5 milliard d’euros d’ici à fin 2014. Positionnée sur 4 secteurs – transports, énergie, télécoms, environnement – elle privilégie les projets sobres en carbone et qui contribuent au développement des territoires. CDC Infrastructure est notamment actionnaire de GRT gaz (réseau de transport de gaz français et filiale de GDF Suez), la ligne à grande vitesse Tours -Bordeaux (Lisea), Gassled (joint-venture propriétaire du réseau de transport et d’exportation du gaz norvégien), la société d’autoroutes Sanef, Eurotunnel, le Viaduc de Millau, la société de la rocade L2 de Marseille et Gaz de Strasbourg.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "La CDC investit dans un parc éolien en mer en Allemagne (288 MW)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Lors du passage de la tempete Xaver, la production eolienne allemande a atteint 25.2 GW en milieu de journee, et le soir elle representait 39% de la consommation. Et le reseau allemand a encaisse le choc.. Ce record meriterait un article, de meme que la capacite impressionnante des eoliennes a continuer de produire lors des fortes tempetes.

Sicetaitsimple
Invité

c’est juste marqué sur votre lien: ” Reactor trip due to loss of 400kV net. ” Ca arrive….

Sicetaitsimple
Invité

Xaver étant passée, demain il devrait y avoir environ 2000MW d’éolien ou un peu plus en Allemagne….Est-ce que ce record mériterait un article?

b api
Invité
D’où la bonne idée de produire de l’électricité partout, décentralisée. Quand est ce que la Bretagne ou les Alpes Maritimes “en bout de ligne” vont s’affranchir de ce réseau ERDF ? Il y a des énergies marines et du vent en Bretagne, il me semble. Et du soleil et des montagnes à la Côte d’Azur. Quant au sujet “CDC Infrastructure” qui prend des participations dans un offshore allemand ou dans un gazoduc norvégien, je me demande quelle est la mission de la Caisse des Dépôts et Consignations en dehors de la France. Certes ils définissent une stratégie 80% en France,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Ca arrive quand on fait confiance à des moyens de production centralisé qui ne dépendent que d’un faible nombre de lignes pour faire transiter leur puissance”. Vous avez raison, ce n’est pas prudent….. En attendant, ce jour en Allemagne, la production éolienne a varié entre 2000 et 3000MW environ ( pour 32500MW installés) et le solaire ( environ 35500MW) a produit entre 9h00 et 16h00 aves un peak à 5800MW vers 13h00. Nos amis allemands, qui ne se rendent pas compte à quel point ils vivent dangereusement, n’ont pas hésité à faire appel à leus moyens centralisés. Des inconscients….

Sicetaitsimple
Invité

Vous allez nous ressortir la Bretagne libre et indépendante? Très honnêtement, ça fait du bien! Bon, du point de vue electrique, y’a du boulot! Et très honnêtement à part Chelya, il n’y a pas grand monde qui croit que le développement des renouvelables ça peut se faire sans réseau, et je dirais même plus sans plus de réseau. Sauf bien sur dans les situations d’insularité electrique, mais dans ce cas ça n’a juste rien à voir en termes d’économie.

Dan1
Invité
“Quand est ce que la Bretagne ou les Alpes Maritimes “en bout de ligne” vont s’affranchir de ce réseau ERDF ?” A ceux qui veulent affranchir les régions du joug des monopoles et de l’Etat central : Relisez ce que dit Michèle Bellon d’ERDF. De toute façon, une production plus décentralisée (en faite dans le réseau actuel, il n’y a pas de centre) ne peut évidemment pas se passer d’un réseau de distribution à basse tension (20 kV et moins) qui distribue ce qui est produit avec forcément de gros déséquilibres au niveau local. Ce mythe du décentralisé avec réseau… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Concernant la question “renouvelables vs réseau en Europe”, je ne peux que me référer à la seule source vraiment sérieuse sur le sujet, soit GreenPeace, qui dans cette étude fameuse: nous expliquait ( par exemple) que la péninsule ibérique devrait exporter à certains moments 150GW de solaire vers ses voisins, qui en étaient déjà gavés. On peut discuter du chiffre, voire le diviser par 10 si on est vraiment un vieux con pro-nucléaire tsoin-tsoin-tsoin…, mais faire passer ne serait-ce que 15 GW d’un coté à l’autre des pyrénées ce n’est pas une mince affaire (je ne parle pas des 150GW… Lire plus »
wpDiscuz