Enerzine

La défiscalisation des biocarburants maintenue

Partagez l'article

Le ministre en charge du Budget, Eric Woerth, est revenu sur la fin programmée des avantages fiscaux accordés aux producteurs de biocarburant.

Le projet de loi de finances 2009 prévoyait la réduction progressive de l’exonération de TIPP dont bénéficient les différentes types de biocarburants. Cela, pour parvenir à une disparition des aides fiscales en 2012.

Les agriculteurs concernés avaient, suite à cette annonce, exprimé leur crainte de voir disparaître les nouvelles filières de biocarburant. Des élus ont également mis en avant la concurrence du Brésil face à une filière française non subventionnée.

Eric Woerth a donc proposé une nouvelle version du texte, qui revoit à la hausse les réductions accordées. Celles-ci sera par exemple fixées à 15 euros par hectolitre de biodiesel en 2009, contre 13,5 euros prévus initialement. De même, l’éthanol bénéficiera de 21 euros de réduction fiscale, contre 17 euros annoncés.

Du côté des ONG, on dénonce l’ "entêtement" de la France, selon le terme utilisé par Nicolas Hulot : c’est l’objectif d’incorporation de 10% de biocarburants à la pompe que mettent en cause  les écologistes. Oxfam et les Amis de La Terre "déplorent que les parlementaires français n’aient pas remis en cause la pertinence du soutien de l’Etat à la filière des agrocarburants".

Selon eux, le soutien fiscal aux producteurs a coûté à l’Etat quelques 800 millions d’euros en 2008.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "La défiscalisation des biocarburants maintenue"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Assez d' ecolos
    Invité
    Encore une anerie des ONG écolos , qui sont incapables  de comprendre  que le soutiens aux  producteurs d’ agrocarburants  actuels permettra de  passer aux agrocarburants deDeuxième Génération qui ne font plus concurence à l’ alimentaire . Mais ça , les écolos ne veulent pas le savoir . Pire , ils pensent que la 2ème  G  ne vaut  guère mieux que la 1ère G.Ils lui trouvent d ‘ autre inconvénients . Ces écolos psychorigides  pathologiques se croient depuis plus de 30 ans  à la fois prophètes et Sauveurs du monde . Ils ne jurent que par les économies d’ énergie , la… Lire plus »
    Biocarbs
    Invité

    Il a fallut la menace des importations brésilennes   et la sagesse  des députés   pour que ces bureaucrates rapaces  renoncent à leurs noirs  projets . Heureusement que l ‘ on n’ écoute pas non plus certaines ONG  prétentieuses et psychorigides . Vive les Bios  ou  Agros – Carburants. 

    phigoudi
    Invité

    Bien sûr, qu’il faut aider cette filière. Les agrocarburants de 2 génération vont arriver, ils ne mordent pas sur les surfaces destinées à l’alimentation -quoi que si elle mordait sur les surfaces de maïs et autres aliments pour bétail…-, la niche d’emplois nouveaux est importante, la diminution de nos sorties de devise ne nous ferait pas de mal.Je suis moi-même un « écolo » convaincu, mais pas du tout d’accord avec les ONG et autres Verts qui en sont toujours restés à la première génération.

    Olivier96
    Invité

    Shaï Agassi, BetterPlace: « Nous navons pas de temps à perdre avec les fausses solutions comme l’éthanol »Comment collecter le plus efficacement l’énergie solaire ? En cultivant des plantes ? En installant un panneau photovoltaïque ?

    Olivier96
    Invité

    Phigoudi: les biocarburants de « seconde génération », qui se seront pas au point avant 2020, ne changeront absolument rien à la problématique surfacique/sociale/environnementale.

    Biocarbs
    Invité

    Si l ‘on inclus dans la 2ème génération :toutes sortes de bois sans valeurs et dechets de bois + les plantes entieres +les pailles + les algues cultivées dans les océans (des quantités qui seront gigantesques)+les bactéries productrices de biodiesel  et de méthanol  dans des fermenteurs occupants bien moins de place que des champs entiers .la problématique « surfacique , sociale ,environementale  » change trés positivement de perspective . Sauf si l’on est un  ignorant psychorigide indécrotablement phobique des bios ou agros  Carburants .

    Biocarbs
    Invité

    Pas méthanol , mais  bioéthanol . De plus un autre biocarburant arrive : Le BioButanol quiest moins corrosif que l ‘ éthanol pour les mécaniques automobiles et bien plus énergétique .On n ‘ arretera pas les progrés dans les biocarburants  ,heureusement . Et ce ne sont pas des pseudos – écolos trés douteux genre  greenpeaces and Co  qui y changeront quoi que soit.

    May lee
    Invité

    Le 1er volet des biocarburants de 2emeG arrive dans quelques mois !! et non en 2020.’utilisation de déchet (biodiesel d’huile usagée, bioéthanol cellulosique, méthanisation de déchet organique, absorption de CO2 par des macroalgues pouvant devenir du biodiesel…) pour en faire un carburant, voila l’ultime évolution de la transformation energetique. Mais si cette usine n’est qu’un premier pas et que cela ne doit pas empécher la limitation des déchets à la sources, cela reste une grande avancée pour la France (qui était en retard)

    wpDiscuz