La Hague (Areva) va retraiter du combustible usé italien

Un chargement de 0,7 tonne de combustibles nucléaires usés est parti, le 23 juillet au soir, du terminal ferroviaire de Vercelli, dans le Piémont (Italie) avec comme destination l’usine Areva la Hague afin d’y être traités, en vue de leur recyclage.

Ce transport contenant 2 emballages s’effectue conformément aux accords inter- gouvernementaux signés entre la France et l’Italie. Il entre dans le cadre d’un contrat signé en 2007 entre Areva et SOGIN (1) qui porte sur le traitement-recyclage de 235 tonnes de combustibles usés. Avec ce transport, 192 tonnes ont été livrées, dont plus de 190 tonnes sont déjà traitées.

D’après Areva, ces combustibles usés qui ont déjà produit une grande quantité d’électricité (2) contiennent 96 % de matières énergétiques valorisables grâce aux opérations de traitement-recyclage. Les 4 % de déchets radioactifs ultimes vont, quant à eux, être vitrifiés pour permettre un conditionnement sûr et stable avant d’être retournés en Italie. Il en sera de même pour les structures métalliques qui seront compactées.

"Ces transports de matières nucléaires satisfont aux règlementations nationales et internationales en vigueur qui garantissent un haut niveau de sûreté et de sécurité" a indiqué le géant du nucléaire dans un communiqué. Ainsi, l’emballage utilisé, conforme aux normes de sûreté de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), est conçu pour "assurer la protection des personnes et de l’environnement en toutes circonstances".

[1] Société sous tutelle du Ministère du Développement économique italien, SOGIN a pour mission la gestion des déchets radioactifs et des combustibles nucléaires usés, l’assainissement et le démantèlement des installations nucléaires mises à l’arrêt après le référendum de 1987 et leur requalification (4 anciennes centrales nucléaires et 4 installations nucléaires de traitement et fabrication du combustible).

[2] 0,7 tonne de combustibles nucléaires a permis d’alimenter en électricité pendant un an l’équivalent d’une ville de la taille de Padoue (ville italienne de 220 000 habitants, en Vénétie).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz