L’accélérateur de particules de nouvelle génération est sur les rails

Un rapport en cinq volumes contenant les plans du futur projet d’accélérateur de particules ILC (Collisionneur linéaire international), un collisionneur de particules de nouvelle génération qui permettra de compléter et d’enrichir les résultats des recherches effectuées auprès du LHC du CERN,a été publié mercredi.

Lors de trois cérémonies ayant lieu successivement en Asie, en Europe et en Amérique, les auteurs du Rapport de Conception Technique (Technical Design Report ou TDR) pour le Collisionneur linéaire international, ont remis officiellement ce rapport au conseil international de supervision pour les projets en physique des particules, le Comité International sur les Futurs Accélérateurs (ICFA). Le Rapport de conception technique décrit les caractéristiques techniques de l’ILC les plus à jour, les plus avancées technologiquement et ayant été soumises aux examens critiques les plus détaillés.

"Nous remercions l’équipe de l’ILC pour ce rapport et nous attendons avec intérêt la prochaine étape du projet," a déclaré Pier Oddone, président de l’ICFA. "Ce rapport témoigne de l’effort et de la coopération à l’échelle mondiale mis en œuvre pour concevoir une machine d’une telle sophistication et d’une telle taille."

"La publication du Rapport de Conception Technique est une grande réussite et a requis une énorme quantité de travail. Le TDR établit de façon convaincante que, grâce au travail accompli, nous sommes désormais face à une machine que nous connaissons et que nous pouvons construire" a dit Jonathan Bagger, président du Comite´ de Coordination du Collisionneur Line´aire International (ILCSC).

"Le Rapport de Conception Technique indique essentiellement que nous sommes prêts à aller de l’avant," a ajouté Barry Barish, directeur du Global Design Effort (GDE) de L’ILC. "La technologie est disponible, les étapes majeures de R&D ont été franchies, le potentiel de physique est limpide, et nous pourrions commencer la construction demain. Tout ce dont nous avons besoin est une déclaration politique officielle, et il y a des signes forts provenant du Japon pour une potentielle offre d’accueil du projet."

"La découverte d’un boson de Higgs au LHC a rendu le potentiel de l’ILC encore plus attractif en termes de recherches sur la physique du Higgs. L’ILC pourrait en effet permettre d’étudier ses propriétés en détail et serait ainsi une machine très complémentaire du LHC, déjà très performant" a indiqué Sakue Yamada, Directeur de Recherche de l’ILC.

Le Rapport de Conception Technique marque l’achèvement de nombreuses années de R&D au niveau mondial et du mandat du Global Design Effort. Il contient tous les éléments requis pour proposer l’ILC aux gouvernements des pays impliqués dans la collaboration scientifique, en incluant une conception technique et un plan d’exécution réalistes et optimisés pour réduire les coûts et les incertitudes.

Parmi les grandes réussites récentes figurent la construction et le démarrage d’infrastructures de test de cavités de radiofréquence supraconductrices, destinées à des accélérateurs du monde entier ; une amélioration très nette des processus de fabrication de ces cavités accélératrices, et la planification d’une production industrielle de masse des 16.000 cavités nécessaires pour guider les faisceaux de particules de l’ILC.

La description détaillée des deux détecteurs à la pointe de la technologie qui enregistreront les collisions entre les électrons et les positrons fait aussi partie de ce rapport, ainsi que les grands axes relatifs aux études géologiques et de génie civil entreprises pour le futur site de l’ILC.

L’effort de conception se poursuit désormais au sein de la Collaboration pour le Collisionneur Linéaire (Linear Collider Collaboration), qui associe les deux futurs projets de physique des particules les plus matures à la frontière en énergie : le Collisionneur linéaire international et le Collisionneur linéaire compact (CLIC). Cette organisation officielle vise à coordonner et développer la R&D pour le collisionneur linéaire au niveau mondial.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’accélérateur de particules de nouvelle génération est sur les rails"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sirius
Invité

Où en sommes nous en ce qui concerne les réacteurs au thorium ? Ils semblent une solution plus proche et riche de possibilités.

wpDiscuz