Le gouvernement et EDF contre le découplage

Le gouvernement français et EDF se sont prononcés mercredi contre le "découplage" de la production et du transport de l’électricité que réclame la Commission européenne.

"Nous pensons que notre système, c’est-à-dire l’existence de RTE ou l’existence d’un réseau de transport de gaz en France, est un atout et que ça fonctionne de façon indépendante", a déclaré le ministre délégué à l’Industrie, François Loos, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

Selon Neelie Kroes (la commissaire européenne à la Concurrence), l’intégration verticale de l’offre, de la production et de l’infrastructure pratiquée par les géants de l’énergie permettrait aux opérateurs historiques de bloquer l’accès du marché à la concurrence.

Elle explique depuis quelques mois qu’un découplage (unbundling) favoriserait de nouveaux investissements qui seront nécessaires pour faire face à la demande énergétique croissante des pays membres.

Deux options seraient alors envisagées : soit une séparation totale entre producteurs et distributeurs, soit la mise en place d’un opérateur indépendant de gestion des réseaux, dont le producteur pourrait rester propriétaire.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz