Enerzine

Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois

Partagez l'article

Faisant suite à la présentation du Lexus Hoverboard en juin dernier, le constructeur automobile de luxe a dévoilé une présentation complète et finale du projet, concluant ainsi la réussite de la phase d’essais qui a eu lieu à Cubelles, à Barcelone.

"En nous lançant dans ce projet, nous avons cherché à repousser les limites de la technologie, de la conception et de l’innovation pour rendre possible l’impossible. Pour ce projet, que nous avons appelé "SLIDE", nous avons collaboré avec des partenaires qui partagent notre passion de créer du plaisir à partir du mouvement. Malgré notre technologie et notre expertise, nous nous sommes rendu compte que créer un hoverboard n’était pas chose facile. Nous avons connu des hauts et des bas et avons eu à relever quelques défis, mais grâce à une détermination commune, nous avons pu faire la démonstration de notre philosophie de la conception et de la technologie pour créer Amazing in Motion" a déclaré Mark Templin, vice-président exécutif de Lexus International.

Le projet Lexus Hoverboard a démarré il y a 18 mois sous la forme d’une collaboration avec une équipe de scientifiques d’IFW Dresden et d’evico GmbH, spécialisés dans la technologie de lévitation magnétique. Après des essais approfondis avec le skateboarder professionnel et testeur d’hoverboard Ross McGouran, à Dresde, en Allemagne, l’équipe était déterminée à repousser les limites de l’hoverboard et à réaliser d’autres essais dans un environnement dynamique.

"Cela fait 20 ans que je pratique le skateboard, mais sans les frottements, j’ai eu l’impression de devoir apprendre une technique entièrement nouvelle, particulièrement en termes de position et d’équilibre, pour utiliser l’hoverboard. C’est une toute nouvelle expérience", a déclaré le skateboarder et testeur d’hoverboard Ross McGouran.

Depuis que le Lexus Hoverboard a été dévoilé au mois de juin, des essais ont été menés sur une piste spécifiquement construite, dont l’architecture combine les éléments de la culture des skateurs et la technologie. Une piste magnétique d’une longueur maximale de 200 mètres a été expédiée à Barcelone depuis le site de Dresde pour être installée sous la surface de la piste d’hoverpark afin d’effectuer l’essai dynamique, donnant ainsi à Lexus l’opportunité de réaliser des prouesses qu’aucun skateboard ne peut faire, comme se déplacer sur l’eau. Lexus a filmé les derniers essais et les a présentés dans un film réalisé par le metteur en scène primé Henry-Alex Rubin.

La technologie du Lexus Hoverboard met en œuvre deux réservoirs « cryostats » dans lesquels un matériau supraconducteur est conservé à -197 degrés par immersion dans de l’azote liquide. La planche est ensuite placée au-dessus d’une piste qui contient des aimants permanents.

"Le champ magnétique de la piste est en réalité "bloqué" à l’intérieur des supraconducteurs de la planche, maintenant ainsi la distance entre la planche et la piste et faisant essentiellement planer la planche. Cette force est suffisamment forte pour permettre au skateur de se tenir debout et même de sauter sur la planche" a précisé pour sa part le Dr Oliver de Haas, PDG d’evico.

Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois

Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois

Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois

Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois


** Le film dédié au Lexus Hoverboard s’appelle « SLIDE » et met en vedette le GS F haute performance. Il fait partie du quatrième projet dans la série de campagnes « Amazing in Motion » de Lexus qui présente la créativité et l’innovation de la marque Lexus. »


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Le Lexus Hoverboard testé et filmé pour la première fois"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Stephsea
    Invité

    Reste à m’expliquer…

    Mumen
    Invité
    C’est comme de faire du vélo sur un rail ! pas moyen d’intervenir sur la trajectoire, donc pas moyen de modifier l’équilibre dynamique s’il vient à se modifier ou s’il est mal estimé depuis le lancement, même de façon infime. Résultat, la chute. Dans les vidéos on ne voit que ça. Aller du début à la fin du rail c’est une gageure que personne ne peut réaliser facilement, même en étant pro du skate, même en cachant le rail… C’est plus du domaine de l’attraction de cirque ! En bref, du pipeau à grand spectacle, de la communication sur un… Lire plus »
    chiedo
    Invité

    Je dirais même plus, même dans la mesure ou on supprimerait le rail et que la surface soit totalement utilisable, l’absence de contacts ne laisse aucune possibilité de manœuvres. Le rapport avec l’énergie c’est que les supraconducteur sont de très bon moyen de stockage d’électricité, on ne peu qu’espéré que ce genre de projet fera avancer le schmilblick.

    Theoo_971
    Invité

    Bravo les gars franchement au top j’èspere que vous pourrez continuer les recherche jusqu’à aubtenir un résultat parfait👌👌👌👍👍

    wpDiscuz