Le réchauffement climatique sauvera-t-il l’emploi ?

Contre toute attente, la lutte contre le réchauffement climatique ne nous mènera peut-être pas à la banqueroute générale, mais devrait au contraire relancer l’emploi en Europe.

Dans un rapport publié cette semaine, la Confédération européenne des syndicats (CES) propose une estimation chiffrée du gisement d’emplois que représenterait la lutte contre le changement climatique dans les toutes prochaines années.

L’étude, cofinancée par la commission européenne et l’Ademe montre très nettement que si les bouleversements liés au climat et à la hausse du prix des énergies risquent de déstabiliser certains secteurs, ils offrent des perspectives de croissance globale très encourageantes.

Des secteurs industriels très gourmands en énergie, tels que la cimenterie, devraient voir disparaître à échelle européenne quelques dizaines de milliers d’emplois, directs et indirects. 80 000 emplois seraient également menacés dans la sidérurgie, à moins que l’industrie n’engage dès à présent sa mutation vers le "process de bas carbone", très compétitif. Et sauvegarde ainsi 50 000 emplois.

La balance de l’emploi emplois dans l’enemble de l’économie est globalement positive, puisqu’en contrepartie des suppressions, ce sont 10 fois plus de postes qui seront créés dans les secteurs-clés que représentent l’électricité (+12%), le logement (+14%), ou le transport (+30%).

Ces estimations s’appuient sur des scénarios de réduction de 10% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, correspondant aux engagements actuels.

Des estimations certes peu précises, mais qui donnent néanmoins une idée de la relance de l’emploi que pourrait induire le changement climatique : 50 000 emplois dans la production d’électricité et chez les équipementiers, 2,5 millions dans le logement et la rénovation de l’habitat, ou encore 500 000 dans le transport.

Énergies renouvelables : les impacts sectoriels à l’horizon 2010

Source : Syndicat des énergies renouvelables.
Données en équivalents temps pleins.

En France, 75 000 emplois d’ici 2010 devraient être créés dans le domaine des énergies renouvelables et 80 000 en lien avec la rénovation des batiments.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz