Les activités minières reprennent du service en France

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, s’est réjouit d’octroyer un nouveau permis exclusif de recherches de mines d’or et d’argent à la société Variscan Mines dans le département du Maine-et-Loire.

Ce permis participe ainsi du nouvel essor des activités minières en France où aucun permis n’avait été attribué depuis plus de vingt ans.

Un renouveau minier français

Deux permis ont déjà été attribués et huit autres demandes d’autorisations pour des recherches sur le territoire métropolitain sont en cours d’instruction. Alors que l’activité de recherche minière en France avait totalement cessé, cinq opérateurs ont montré leur intérêt pour les ressources minières de notre sous-sol.

Le permis attribué à la société Variscan Mines, également détentrice d’un permis dans la Sarthe, lui permettra d’entreprendre, dans le périmètre d’exploration déterminé, des démarches de reconnaissance et d’acquisition de données pendant cinq ans, afin d’évaluer les ressources en or et en argent susceptibles d’être présentes. Le périmètre d’exploration, qui couvre 33 communes, contient le gisement d’or de La Bellière, qui était en exploitation au début du siècle dernier.

La société Variscan Mines envisage un investissement de 12 millions d’euros pour mener à bien ses investigations, qui devront se dérouler dans le strict respect de la réglementation et de l’environnement. Ces premiers travaux d’exploration devraient permettre d’envisager d’ici à quelques années le redémarrage d’une activité minière en France métropolitaine, contribuant "à la création de richesses et d’emplois dans un cadre écologiquement et socialement responsable."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Les activités minières reprennent du service en France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Luis
Invité
¤ En France, les dernières mines d’uranium ont fermé en 1997 à Lodève et en 2001 au Bernardin. Pourtant, selon l’agence atomique (AIEA), les réserves d’uranium étaient de 67.000 tonnes en France en 1999. Mais elles étaient seulement de 28.000 tonnes en 2001 lors de la fermeture de la dernière mine d’uranium à Jouac, diminution sans rapport avec les quantités extraites (480 tonnes en deux ans). Curieux cette brusque diminution des réserves. En sera-t-il bientôt de même au niveau mondial ? Alors, une enquête publique pour la réouverture des mines d’uranium en France ? Un ministre obligé d’Areva (son fief… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Est-on obligé de tout ramener au nucléaire ?

De passage
Invité

Inutile, c’est leur drogue qui permet d’avaler toutes les erreurs et désinformations longuement distillées sur les media. Si au moins ils comprenaient l’anglais ou l’allemand, ils verraient que le nuc redémarre en force avec 71 tranches en construction, même au Japon avec le soutient vif de la population (ref les dernières élections locales..) !

Luis
Invité
Mettre des réacteurs nucléaires en construction ne suffit pas, encore faut-il les terminer et les mettre en service. On attend toujours pour : – Watts Bar-2 (USA) dont la construction a commencé en 1972 (mise en service prévue en 2015), – Atucha-2 (Argentine) commencé en 1981, déjà inauguré il y a plus de deux ans (mise en service prévue en 2014), – Khmelnitski-3 et -4 (Ukraine), commencés en 1986 et 1987 (mise en service prévue en 2015 et 2016), … et d’autres. Bon, pour gonfler les chiffres, on ajoute l’Argentine qui commence à construire un petit réacteur de 25 MW… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

A quand un nouvel article bien clivant sur le nucléaire ? A voir Luis, on dirait que l’envie de s’escrimer autour d’un bon vieux débat pour ou contre démange certains…. Je me permets cette suggestion de sujet. Ajoutez donc une petite touche de ceci, ça devrait jeter suffisamment d’huile sur le feu pour atteindre la centaine de commentaires et bien purger les mauvaises humeurs de chacun…

Et-allonzy
Invité

Oui,eh bien,avec 71 tranches en construction,même si 10 ou 11 restaient inachevées(voir le post de Luis),ça nous fera quand même,au moins, une belle soixantaine de réacteurs supplémentaires qui vont être mis en service .Les remarques de Luis sont de ce fait, vraiment stériles et dérisoires.

Dan1
Invité

A voir le départ en fanfare du débat, je me dis qu’il ne faut pas sortir du nucléaire car c’est un problème social insoluble. Si on sort du nucléaire, que vont devenir les “Luis” et consort ? La solidarité nationale ne comblera jamais le vide qui les habitera quand la chose qui détermine toutes leurs actions et leurs pensées aura disparu. Elevons le débat au niveau de l’humain… il n’y a pas que l’énergie.

Samivel
Invité

Aucun de revoir des mines d’uranium en France: le prix de l’uranium a tellement chute, jamais une mine francaise ne sera competitive avec les grandes mines actuelles.

Nicias
Invité

Oui il reste plein d’uranium (et d’autres métaux) en France : Pour autant on ne va pas rouvrir les mines.

wpDiscuz