L’impression de cellules solaires au mètre

Le consortium VICOSC* en partenariat avec le centre de recherche australien (CSIRO **), espère bien accroître la flexibilité, la surface, et le rapport coût-efficacité de l’impression des cellules solaires flexibles organiques.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources de l’Etat du Victoria, Peter Batchelor (à gauche sur l’image), a annoncé hier le lancement de tests d’impression par Securency International, une société d’impression de billets de banque. "La production de ces films solaires sera aussi simple que l’impression de billets", a indiqué M. Batchelor.

"Cette technologie de pointe offre des avantages sur celle du solaire traditionnel en raison de la possibilité de produire des cellules solaires à moindre coût et de les installer sur de vastes superficies, comme les toits".

"La technologie utilisée pour ces cellules n’en n’est encore qu’à ses débuts, mais ce projet vise à en accélérer le développement et à l’appliquer aussi rapidement que possible."

L'impression de cellules solaires au mètre

"Ces tests pourraient aussi jeter les bases d’un leadership mondial de l’industrie australienne de l’électronique imprimable".

"Nous avons réunis une équipe de chercheurs de classe mondiale couvrant à la fois la chimie, la physique et les sciences des matériaux moléculaires afin de développer des éléments qui formeront la base de cette révolution dans l’énergie solaire", a précisé le Dr Steve Morton, directeur du CSIRO.

Ce projet est doté dun budget triennal de 12 millions de dollars australien (soit 6 millions d’euros) et est financé à 50% par l’Etat du Victoria.

* Victorian Organic Solar Cell Consortium (VICOSC)
** The Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO)

Image de crédit – Tracey Nicholls, CSIRO

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’impression de cellules solaires au mètre"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Denlaf
Invité

Il y a longtemps que je rêve d,un rouleau, sur lequel sont imprimés les cellules photovoltaïque, que je pourrais dérouler et ainsi faire le revètement de ma toîture. Voilà qui constituerait une économie considérable et qui rendrait plus accessibles les coûts reliés à ces installations photovoltaïques. Quelle belle invention ! Il n’y aurait aucun problème à convaincre la population d’en installer. Évidemment chaque habitation a besoin d’un revètement de toîture, il en est de même pour toutes les constructions,peu importe qu’elles soient commerciales, industrielles, agricoles au autres.

Denlaf
Invité

Évidemment dans mon texte d’hier, je voulais titrer : d’une pierre deux coups.J’ai également omis de vous proposer de visiter mon blog qui présente des articles sur les énergies renouvelables, les économies d’énergie et le réchauffement climatique. http://WWW.denis-laforme.over-blog.com  

Lo
Invité

Bon boulot Dan, votre blog est sympatique et à diffuser

wpDiscuz