L’Ukraine : nouveau terminal de GNL dans 2 ans

L’Ukraine finalise actuellement l’étude de faisabilité portant sur la construction d’un nouveau terminal de gaz naturel liquéfié sur la côte de la Mer noire et entamera très prochainement la mise en oeuvre de ce projet a déclaré Vladyslav Kaskiv, le directeur de l’Agence nationale pour la gestion des investissements et des projets nationaux.

Comme annoncé, la construction du terminal de GNL, d’un volume général de 10 milliards de mètres cubes et situé sur la côte de la Mer noire, devrait être achevée d’ici à 2014. Ces travaux sont supervisés par le "National Project LNG-terminal" – une société à capitaux publics.

Le coût final de la construction du terminal de GNL ne sera connu qu’une fois l’étude de faisabilité achevée, dans le courant de l’été 2011.

D’après M. Kaskiv, l’état ukrainien détiendra très certainement une part minoritaire dans ce projet. Cependant, M. Kaskiv a ajouté : "la participation avec une part de contrôle est également une possibilité."

Certains analystes prédisent que le coût de construction du terminal sera compris entre 0,75 et 1 milliard de dollars, tandis que le coût d’infrastructure devrait s’élever à entre 170 et 360 millions de dollars. Le coût de l’inclusion du terminal au sein du système de transit gazier ukrainien est estimé à environ 100 à 460 millions de dollars et son coût final dépendra du site spécifique de la construction, qui n’a pas été encore déterminé.

À la fin du mois d’avril 2011, les Présidents de l’Ukraine et de l’Azerbaïdjan ont convenu que ce dernier fournirait cinq milliards de mètres cubes de gaz naturel à l’Ukraine chaque année pour le nouveau terminal de GNL.

Ce terminal de GNL est l’un des Projets nationaux lancés par le gouvernement ukrainien fin 2010. Les Projets nationaux incluent 10 opportunités d’investissement stratégiquement significatives, qui bénéficient d’un traitement préférentiel de la part des institutions étatiques et qui ont été conçues pour repositionner l’Ukraine sur la carte mondiale des investissements. Ces projets se focalisent sur quatre secteurs prioritaires représentant les objectifs de développement stratégiques du pays : "Nouvelle énergie", "Nouvelle infrastructure de haute qualité", "Nouvelle qualité de vie" et "Espoir olympique pour 2022".

Le projet de construction d’un nouveau terminal de GNL appartient à la section "Nouvelle énergie" et vise à diversifier l’approvisionnement en gaz étranger du pays, tout en renforçant la position de l’Ukraine en tant que pays de transit gazier majeur en Europe.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz