Enerzine

Officiel : l’alliance d’Alstom se fera avec l’américain General Electric

Partagez l'article

Le conseil d’administration du groupe Alstom s’est prononcé ‘officiellement’ samedi dernier sur le choix du prétendant, en annonçant son intention d’entrer en négociations exclusives avec General Electric (GE).

L’Etat français avait affiché sa préférence la veille en révélant l’américain GE au détriment du tandem germano-nippon (Siemens – Mitsubishi Heavy Industries). Il avait également indiqué sa volonté de prendre une participation dans Alstom à hauteur de 20 % dans l’éventualité d’exercer son droit de véto.

Dans un communiqué publié samedi, GE confirme avoir été informé que le conseil d’administration d’Alstom avait recommandé à l’unanimité l’offre de GE en vue de l’acquisition des activités Energie et Réseaux d’Alstom. L’opération devrait être effective en 2015.

L’Etat et le groupe Bouygues détenteur de 29% du capital d’Alstom doivent maintenant trouver un accord quant au prix de cession des parts (20%).

L’offre de GE en vue de l’acquisition des activités énergies et réseaux d’Alstom a été évaluée à près de 9,9 milliards d’euros de valeur d’entreprise et 2,5 milliards d’euros de trésorerie nette, soit un total de 12,35 milliards d’euros.

Création d’une Alliance pour la transition énergétique

Afin de renforcer la présence de la France et d’Alstom dans le secteur de l’énergie et d’appuyer la transition énergétique du pays, GE et Alstom vont créer deux co-entreprises. Ces co-entreprises développeront et proposeront une technologie et des services de pointe aux clients, partout dans le monde, sous les marques GE et Alstom :

Réseaux : GE et Alstom créeront une entreprise mondiale d’activités de réseaux basée en France, en rapprochant leurs actifs de réseaux, chacune des deux sociétés prenant une participation de 50 % dans la nouvelle entreprise.

Énergies renouvelables : GE et Alstom créeront une co-entreprise dans le domaine des énergies renouvelables, basée en France. Cette co-entreprise sera constituée des activités Hydro-électrique et Eolien en mer d’Alstom, avec une participation de 50 % pour chacune des deux sociétés.

Création d’une Alliance mondiale dans le nucléaire et pour les turbines à vapeur en France

GE et Alstom vont créer une alliance mondiale dans le nucléaire et française pour les turbines à vapeur en France afin de garantir que la technologie des turbines à vapeur pour centrales nucléaires reste française.

Cette alliance inclut la production et la maintenance de la ligne des équipements pour centrales nucléaires et la vente de nouveaux équipements pour le nucléaire à travers le monde. La ligne de produits de turbines à vapeur d’Alstom et leur maintenance sur le marché français. Elle sera à parité égale entre GE et Alstom (50/50) incluant des actions préférentielles accordant à l’Etat français un droit de veto ainsi que des droits de gouvernance spécifiques dans le domaine de la sécurité et des technologies pour centrales nucléaires en France.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz