Projet munichois de transformation du réseau de chaleur

Le service d’information allemand BINE vient de publier un document décrivant un concept innovant de conversion des réseaux de chaleur urbain.

Intitulé "convertir un réseau à vapeur en réseau d’eau chaude pour le chauffage urbain", le document en allemand, disponible gratuitement sur Internet, dresse un premier bilan positif du projet pilote de transformation du réseau de chaleur munichois.

Ce projet permet annuellement d’augmenter la production électrique de 160GWh et d’éviter le rejet de 100.000 tonnes de CO2. Ces modifications n’ont eu que très peu d’effets sur l’approvisionnement des clients et sur le paysage urbain.

Autrefois en Allemagne, on croyait bon d’exploiter une partie de la vapeur générée dans le processus de production d’électricité comme vecteur de chaleur dans des réseaux de chauffage urbain. Depuis, ce système a révélé des faiblesses : il affecte le rendement des centrales modernes, induit des pertes de chaleur importantes, ainsi que des coûts élevés de maintenance et d’entretien.

Aussi l’eau chaude s’avère un vecteur de chaleur mieux adapté, d’autant plus qu’une température inférieure à 100°C suffit pour répondre aux besoins de 95% des clients.

Toutefois, la transformation d’un réseau-vapeur en un réseau-eau chaude est restée pendant longtemps synonyme de coûts rédhibitoires et de travaux considérables. Ce n’est aujourd’hui plus le cas, comme le démontre le succès du projet munichois.

On compte environ 100 réseaux à vapeur en Allemagne dont la plupart doivent encore être rénovés. La réussite de l’expérience munichoise devrait faire des émules.

 
BE Allemagne numéro 327 (22/03/2007) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41937.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar